Angers Mag - information, actualités locales, politique, culture

Un autre regard sur la région angevine

- Angers Mag Mobile
   





Ligue Magnus : La fête attendra…


Rédigé par - Le Dimanche 7 Avril 2013 à 08:35


Les Ducs d’Angers se sont inclinés 3 buts à 1 à Rouen dans le match 6 de la série de la finale. Après avoir mené jusqu’à la fin du premier tiers, les Angevins ont perdu pied ensuite. Tout se jouera donc ce mardi soir à 20h au Haras dans le septième et ultime match de cette finale.



Ligue Magnus : La fête attendra…
Une centaine de supporters angevins avaient fait le déplacement à Rouen pour cette rencontre, potentiellement synonyme de sacre pour les Ducs d’Angers.

Ces derniers débutaient le match le couteau entre les dents bien décidé à boucler cette finale dès ce samedi soir.

Le tir de Marc Belanger trouvait Lhenry sur sa trajectoire. Rouen répondait aux attaques angevines, mais Florian Hardy faisait lui aussi le travail pour bloquer le palet.

La rencontre était lancée et les deux équipes se jetaient totalement dans la bataille. Le palet circulait sur toute la glace et le rythme était soutenu.

Angers réussissait à ouvrir le score suite à une action individuelle de Julien Albert. Son shoot de la droite mettait à mal Lhenry qui concédait le rebond. Brian Henderson profitait de l’occasion et envoyait le palet au fond des filets (10’47 : 0-1).

Angers prenait l’avantage dans un silence de cathédrale. Ensuite, sur une belle action collective, Michael Busto et Tomas Baluch étaient à deux doigts de doubler la mise.

Le réveil du Dragon fut terrible pour les Ducs

Rouen repartait avec de meilleures intentions dans le deuxième tiers. Florian Hardy repoussait les multiples tirs angevins. Mais, et alors que les Ducs venaient de tuer une pénalité, le capitaine normand Thinel trouvait l’ouverture et égalisait (25’56 : 1-1).

Angers venait de prendre un coup de massue et avait du mal à relancer la machine. Michael Busto devait même s’employer pour éviter un face à face entre Thinel et son gardien.

Mais, le sursis était de courte durée car Rouen allait réussir à prendre l’avantage sur une action confuse. Jeff May venait de bloquer un tir avec son mollet. Défendant alors sur une jambe, le numéro 7 angevin jouait su un patin alors que les deux équipes jouaient à 4 contre 4 suite à une double pénalité.

Rouen allait profiter de cette aubaine et marquait grâce à Stefanka esseulé au second poteau (32’35 : 2-1). Le coup était rude pour des Angevins pourtant vaillants et solidaires en défense.

Jeff May, rentré au vestiaire pour se soigner directement après le but, serrait les dents et était malgré tout de retour avec ses partenaires dans le dernier tiers.

Malheureusement, ses coéquipiers ne réussissaient plus à inquiéter Lhenry et il fallait un bon arrêt de Florian Hardy devant Thinel pour que le match conserve un semblant de suspense. Un semblant, car Angers ne parvenait pas à s’imposer dans la zone défensive des Dragons dans cette dernière période.

L’indiscipline angevine allait même réduire les Ducs à se surpasser en double infériorité pour ne pas encaisser ce troisième but, synonyme de break définitif.

Jay Varady tentait un dernier coup de poker à 30 secondes du terme de la rencontre en prenant un temps mort et en laissant la cage de Florian Hardy vide. Rien n’y faisait, les Ducs allaient perdre cette rencontre.

Salmivirta profitait même de ce but vide pour aggraver le score à l’ultime seconde du match (59’59 : 3-1). Angers venait de laisser passer leur première occasion de devenir champion de France. Il faudra donc jouer mardi soir un match 7 au Haras.

Tout se jouera donc dans cette ultime rencontre des play-offs qui auront entretenu le suspense jusqu’à la fin.

La Coupe Magnus va donc faire le voyage de Rouen à Angers en ce début de semaine. Les supporters angevins espèrent tous une chose : qu’elle reste sur les bords de la Maine.

Lire les réactions des joueurs

Match 7 (finale) au Haras mardi soir à 20h.





Matthieu ROULLIER
Correspondant Sport pour Angers Mag. Intervient pour les Ducs d'Angers et en remplacement pour... En savoir plus sur cet auteur