Angers Mag - information, actualités locales, politique, culture

Un autre regard sur la région angevine

- Angers Mag Mobile
   





Ligue Magnus : Les Ducs d'Angers n'ont plus le droit à l'erreur


Rédigé par - Le Mercredi 2 Avril 2014 à 07:56


Les Ducs d'Angers ont perdu ce mardi soir le match 5 de la finale de la ligue Magnus à Briançon (2-0). Les Diables Rouges prennent donc l'avantage, à un moment très important. En effet, les hommes de Luciano Basile auront l'occasion de remporter la Ligue Magnus dès ce vendredi au Haras, lors du match 6.



Les Diables Rouges ont repris l'avantage dans les Alpes. Résisteront-ils à la chaleur du Haras d'Angers. (Photo FB Diables Rouges)
Les Diables Rouges ont repris l'avantage dans les Alpes. Résisteront-ils à la chaleur du Haras d'Angers. (Photo FB Diables Rouges)
Comme toujours dans cette série de la finale, l'équipe qui marque la première ressort victorieuse au buzzer final. Et les hommes de Simon Lacroix y ont cru grâce à quelques occasions. Tout d'abord quand Bellemare partait défier Quemener en face à face dès la première minute. Mais, le revers du capitaine angevin terminait dans les bottes du portier des Diables.

En tuant, ensuite, la première pénalité concédée grâce à de gros efforts défensifs et à de multiples arrêts d'Hardy. Enfin, et c'est peut-être à ce moment-là que le match s'est finalement joué, durant plus de trois minutes de double supériorité numérique. Malheureusement, les Ducs d'Angers n'arrivaient pas à mettre assez de vitesse dans leur jeu offensif pour surprendre Quemener et ses défenseurs.

Angers venait de laisser passer l'occasion de prendre l'avantage dans ce 5e match. Briançon, par contre, allait punir les Angevins dès le suivant, avec un powerplay en leur faveur. Kearney acceptait la passe de Labrecque côté droit du but d'Hardy. Patiemment, l'américain avançait vers la cage. L'angle était très fermé et Hardy bloquait bien son poteau. Mais, le malin Diable trouvait un petit trou sous la barre et envoyait le palet au fond des filets (14'49 : 1-0).

Les Diables Rouges repartaient aux vestiaires sur ce score assez logique tant l'indiscipline angevine et la puissance offensive de Briançon ont "brillé" dans cette première période.

Une finale se remporte aussi souvent grâce à de l'efficacité en supériorité numérique et Luciano Basile, le coach des Diables, le sait bien. Et alors qu'Angers remontait sur la glace en infériorité numérique en début de deuxième tiers, Briançon allait en profiter de nouveau.

Suite à un shoot lointain, un cafouillage énorme s'installait devant la cage d'Hardy. A de multiples reprises, le portier angevin n'arrivait pas à stopper le palet dans sa mitaine. Golicic, qui avait récupéré la rondelle, s'écartait du but et shootait en se retournant. Le puck glissait alors tout doucement entre les jambes d'Hardy (20'38 : 2-0). Les Ducs n'avaient vraiment pas besoin d'encaisser un but aussi bête.

Angers avait malgré tout de nombreuses occasions de revenir à la marque ou, tout du moins, de revenir à un but. Mais les Ducs balbutiaient alors leur jeu lors des supériorités numériques et n'arrivaient que très rarement à envoyer des shoots dangereux vers la cage de Quemener.

Le troisième tiers sera du même acabit pour les Ducs d'Angers même si les intentions étaient meilleures notamment en attaque, comme lors d'un shoot de Skinnars qui trouvait la transversale de Quemener ou le shoot de Crwoder qui passait de très peu à côté. La réussite fuyait les Ducs d'Angers et une énième pénalité concédée ne permettait pas à Simon Lacroix d'asseoir une vraie tactique en sortant Hardy.

"Se servir de l'expérience" ou "ça passe ou ça casse"

Les Ducs d'Angers concèdent donc la défaite dans ce match 5 si important. Mais, même si les Diables Rouges pourraient être sacrés vendredi soir, il y a des raisons d'espérer pour les Angevins. En effet, à chaque fois que Briançon s'est imposé, Angers a directement égalisé dans le match suivant. Ensuite, les Diables Rouges n'ont pas infligé une "correction" aux Ducs comme lors du match 1 (7-2) et du match 3 (2-6).

Enfin, il ne faut pas oublier la finale de la saison passée. Lors du match 5, les Ducs d'Angers s'étaient alors imposés à l'arraché face à Rouen au Haras (1-0). Et c'est à ce moment-là, quand les Rouennais étaient alors au pied du mur, qu'ils étaient sortis victorieux du match 4 à Rouen (3-1) et du match 7 à Angers (3-4 a.p.).

Les supporters angevins n'aimeront sûrement pas "copier" les Dragons normands, mais toujours est-il qu'il faut désormais en passer par là pour être champion de France. Remporter les deux derniers matchs et ramener de la montagne le titre et la coupe dimanche après-midi.

Première étape ce vendredi soir à 20H au Haras. Les Diables Rouges doivent déjà trembler à l'idée de retourner dans l'enfer du Haras.





Matthieu ROULLIER
Correspondant Sport pour Angers Mag. Intervient pour les Ducs d'Angers et en remplacement pour... En savoir plus sur cet auteur