Angers Mag - information, actualités locales, politique, culture

Un autre regard sur la région angevine

- Angers Mag Mobile
   





Ligue Magnus – Play-offs : Les Ducs d'Angers l’ont fait !


Rédigé par Matthieu GRUAZ - Le Samedi 22 Mars 2014 à 08:01


Après avoir vu les Dragons de Rouen revenir dans la série, les hommes de Simon Lacroix ont « coulé », vendredi soir, l’armada rouennaise 4 buts à 1 ! Cette victoire est synonyme de qualification pour la finale de la Ligue Magnus. Pour les Hauts-Normands, quadruples champions de France en titre, la saison s’arrête là. Incroyable mais vrai…



La joie des Ducs d'Angers après ce superbe succès synonyme de finale.
La joie des Ducs d'Angers après ce superbe succès synonyme de finale.
C’est une évidence, les Ducs d’Angers auront été les bourreaux des Dragons de Rouen toute au long de cette année. A nouveau victorieux ce vendredi, les joueurs du président Juret s’imposent pour la 7ème fois cette saison face aux Dragons ! (1 victoire en CDF, 2 en CDL, et 4 en Play-offs). Historique. Cette victoire permet à la troupe de Jonathan Bellemare d’entrevoir l’espoir d’aller chercher le graal : La coupe Magnus !

Cette deuxième finale consécutive, Florian Hardy et ses partenaires sont allés la chercher avec le mental.

Non, les Ducs n’auront pas commis les mêmes erreurs que mardi soir en Normandie. Une entame de match bien gérée avec notamment deux grosses occasions signées Crowder et Albert au bout de 6 minutes de jeu. Plus dangereux offensivement, les joueurs de Simon Lacroix ont adopté un nouveau schéma ce soir : attaquer et ne plus se contenter de défendre. Tactique payante : sur un palet bien récupéré par Fortier derrière le but de Lhenry, le n° 9 angevin sert en retrait Braden Walls. Après une première tentative repoussée, l’ancien briançonnais parvient à glisser le palet au fond des filets rouennais. (1-0, 12’09)

Après cette ouverture du score, les bleus et rouges vont parvenir à gérer cet avantage jusqu’à la fin du premier tiers en s’appuyant sur un Florian Hardy irréprochable.

Une statue pour Hardy ?

Florian Hardy ayra été décisif tout au long de cette série.
Florian Hardy ayra été décisif tout au long de cette série.
Dès la reprise du jeu, Rouen va se procurer deux grosses occasions coup sur coup. Riendeau puis Desrosiers se heurteront l’un et l’autre au portier angevin. Beaucoup trop pénalisés à l’image de Manavian, exaspéré tout au long de la partie, les normands vont craquer une seconde fois. Skinnars signe alors un exploit personnel. Après un slalom depuis sa zone défensive, le numéro 95 traverse la zone neutre dans l’axe et depuis la ligne bleue, envoie un tir du poignet du côté de la mitaine de Fabrice Lhenry. (2-0, 23’43).

Moins de quatre minutes plus tard, Walls encore lui, va faire chavirer de bonheur le Haras. Après un bon débordement de Fortier, le palet longe la ligne de but. Alors que Lhenry se gêne avec un défenseur pour dégager le palet, Walls surgit et pousse la rondelle dans un but vide. Explosion de joie dans un Haras en feu ! (3-0, 27’21).

A la suite de cette réalisation, les jaunes et noirs vont à nouveau tenter de réagir. C’était sans compter sur un « Flo » Hardy écœurant pour les attaquants rouennais. Par trois fois, le portier angevin va réaliser des parades d’anthologie. Nous sommes à la mi-match. Jamais réellement lancé, le jeu rouennais semble être à l’arrêt et ce n’est pas la fin de ce deuxième tiers temps qui va faire changer la donne. Au contraire, Rouen perd ses nerfs, et Manavian est tout près d’une expulsion après une agression sur Albert alors que la sirène a retenti.

Une finale inédite !

Indisciplinés, les Dragons entament ce derniers tiers en infériorité numérique. Manavian, Rech, Janil et Desrosiers se verront ainsi sanctionner durant cette période. Malgré cela, c’est en égalité numérique que les Ducs vont aggraver le score. En deux contre un, Skinnars fixe le défenseur et d’une passe sautée par-dessus la crosse du normand, parvient à glisser le palet dans la palette de Crowder qui crochète Lhenry et marque dans le but vide. Le Haras chavire de nouveau dans un bonheur.

indescriptible. (4-0, 47’25). Jonas Vas d’une superbe percée et d’un joli tir du revers prendra à défaut la défense angevine et Florian Hardy. (4-1, 54’17).

Plus rien ne sera marqué dans cette partie, les supporters des Ducs pouvaient alors entonner « On est en finale ! ». Leurs héros viennent de sortir les quadruples champions de France en titre !

Si pour certains cette série s’avère être un véritable hold-up, pour d’autres Angers a tout simplement été plus réaliste, et sur ce dernier match, beaucoup plus valeureux. L’homme fort de cette série ? Florian Hardy incontestablement. Parvenir à écœurer l’armada offensive de cette manière, il n’y avait que lui pour le faire. Mais dans l’ensemble, tous ont été héroïques, à l’image d’un dimanche 26 janvier 2014 à Bercy… Les Ducs peuvent donc souffler jusqu’à mardi où ils retrouveront les Diables Rouges de Briançon pour une finale inédite ! Une finale qui promet un gros combat mais surtout de splendides parties de hockey.

Du côté de Rouen, c’est la douche froide ! Le plus gros budget du championnat, (2,4 millions d’€ contre 1,2€ pour Angers) n’aura remporté qu’un seul trophée cette saison ! Les objectifs ne sont clairement pas atteints et nul doute que l’armada rouennaise devra se remettre en question l’an prochain.