Linky, le petit compteur jaune qui inquiète les consommateurs


Rédigé par - Angers, le 05/04/2016 - 07:30 / modifié le 06/04/2016 - 08:29


Démarré en décembre dernier en Maine-et-Loire par ERDF, le déploiement du compteur communicant Linky, ne fait pas que des heureux. Cet appareil qui transmet ses données par courant porteur et réseau sans fil inquiète certains consommateurs et en particulier ceux, de plus en plus nombreux, qui se découvrent sensibles aux ondes électromagnétiques.



La pose d'un compteur Linky (Photo ERDF)
La pose d'un compteur Linky (Photo ERDF)
la rédaction vous conseille
Depuis quelques semaines des installateurs dûment mandatés par ERDF, le gestionnaire du réseau de distribution d'électricité en France, sont à pied d’œuvre dans les communes du sud d’Angers. Des techniciens remplacent en quelques minutes le vieux compteur d’électricité, devenu obsolète, par un appareil high-tech, « Linky » capable de transmettre une fois par jour, la consommation des abonnés. Un appareil qui fera gagner du temps aux équipes d’EDF, - les techniciens n’ayant plus à se déplacer pour relever les compteurs -, et qui fournira, par l’intermédiaire d’internet, des précieuses informations sur l’évolution des consommations, aux opérateurs comme aux abonnées.  « Ce  compteur  nouvelle  génération présente  de  nombreux  avantages pour  les  clients.  Il  leur  permettra notamment une gestion plus simple, plus précise et plus efficace de leur consommation électrique. Et surtout une facturation réelle de la consommation et non plus estimée les mois intermédiaires », indique ERDF.
 
Mais depuis que les techniciens ont démarré leurs interventions des panneaux sauvages « oui, vous pouvez refuser Linky » ont commencé à fleurir sur le bord des routes des communes concernées. Aussitôt déposés par les agents de la voirie. Certains les ont installés sur leur propriété, pour être sûr qu’ils y resteront. Cette opération a été initiée par les militants de « Robin des Toits », une association nationale qui œuvre pour la sécurité sanitaire avec les technologies sans fil.
 
« Ce nouveau compteur utilise des ondes pour transmettre ses informations. Il présente donc un risque potentiel pour la santé », affirme Etienne Cendrier, le porte-parole de Robin des Toits, sur le site de l’association. « Linky utilise des radiofréquences qui viennent d’être classées par l’OMS dans la catégorie cancérigène potentielle (*). Et dans certains pays, notamment en Amérique du Nord, où des appareils similaires sont déjà utilisés, des gens sont devenus électro-sensibles, c'est-à-dire intolérants aux radiofréquences, quand ils sont soumis au rayonnement de ces appareils ».
 
Des affirmations que contredit ERDF. « Nous respectons la réglementation européenne en matière de fréquence et nous réfutons tout impact sur la santé des usagers », assure  Bernard Lassus, directeur du programme Linky à ERDF, venu défendre le petit compteur jaune au micro de la radio RMC, le 1er avril dernier. Mais de plus en plus de communes refusent l’installation du compteur intelligent en application du principe de précaution.  
« C’est une véritable intrusion dans notre vie privée »

Pour transmettre les informations à l’opérateur le fameux compteur utilise les courants porteurs en ligne (CPL) par le réseau électrique basse tension ( ce qu'il faisait déjà pour les passages heures creuses / heures pleines) et  le réseau téléphonique sans fil (GPRS) depuis les postes de distribution de l'électricité. « Ce qui renforce le maillage et donc les risques », soutiennent les opposants. « Les données envoyées chaque jours, par chaque poste de distribution, sont l'équivalent d'un SMS ». répond ERDF. Cerise sur le gâteau, le compteur nouvelle génération permettra, grâce à des modules domotique additionnels et des composants électroniques installés dans les appareils électroménagers, de préciser la consommation de chaque appareil connecté. Un rêve pour ceux qui veulent contrôler finement leur consommation d’énergie. «  Ces données sont la propriété de l'abonné, elles ne seront pas transmises aux opérateurs d'énergie », précise ERDF

Deux des affichettes qui ont fleuri sur le bord des routes du sud d'Angers
Deux des affichettes qui ont fleuri sur le bord des routes du sud d'Angers
« En utilisant les courants porteurs en ligne pour récupérer ces informations, ERDF va transformer nos maisons en réémetteurs permanents de radiofréquences, alors que les fils qui ne sont pas blindés ne sont pas prévus pour ça », soulignent les opposants. De plus ce système pourrait intéresser des pirates informatiques qui, en s’introduisant sur ce nouveau réseau, pourraient, par le simple contrôle des variations énergétiques, vérifier l’occupation d’une maison et pouvoir la cambrioler. « C’est une véritable intrusion dans notre vie privée ».
 
Pour Bernard Lassus d’ERDF, « il y a là une désinformation majeure. Le grille-pain que de nombreux ménages possèdent est un appareil électrique qui émet des champs électromagnétiques 600 fois plus importante que Linky. Quant au piratage, nous respectons les recommandations de l'agence nationale de sécurité des systèmes d'informations ».
 
Les opposants dénoncent aussi « un non-sens écologique et économique ». Pour ces derniers « l’objectif d’efficacité énergétique affiché est un leurre ». Selon la Directive européenne 2012/27/UE Art 9 du 25 octobre 2012, les compteurs d'énergie peuvent être remplacés dans la mesure où cela est techniquement possible, financièrement raisonnable et proportionné compte tenu des économies d'énergie potentielles …. « L’analyse technico-économique réalisée a délibérément omis le renouvellement des matériels. Cette tricherie fausse le ratio coût de développement/profit », dénonce Robin des Toits. L’opération est estimée à 5 milliards d’euros, « un coût exorbitant pour changer des compteurs qui fonctionnaient très bien et qui sera financé par l’augmentation de nos factures ». Une autre affirmation démentie par ERDF. « Cette installation sera amortie sur 20 ans. Elle permettra de réduire considérablement nos coûts d'intervention, ce qui n'entrainera pas de surcoût pour l'abonné ».
 
« En Amérique du Nord, ces dispositifs censés faire faire des économies ont au contraire obligé les clients à changer de forfait pour en prendre des plus couteux », surenchérissent les opposants. L'Allemagne qui se lançait également dans l'installation de ces compteurs a même fait marche arrière, les réservant aux foyers les plus énergivores.
 
Malgré cette opposition, le gestionnaire du réseau de distribution de l’énergie poursuit à marche forcée le remplacement de ses compteurs. D’ici 2021,  90 % des anciens compteurs devraient être remplacés dans 35 millions de foyers en France. Quant aux craintes autour du nouveau compteur, elles sont sans doute révélatrices d'une inquiétude légitime autour des produits innovants et notamment du  «  tout connecté ». Rappelons que le but de cette innovation est de faire des économies d’énergie dans le cadre de la lutte contre le réchauffement climatique.
 

(*) Les émissions électromagnétiques du compteur Linky ne sont pas classées "cancérogènes" mais "cancérogènes possibles" (OMS), ce qui signifie qu’aucune étude n’a prouvé un danger réel. Selon ERDF ses rayonnements sont extrêmement faibles, de l'ordre de 0.1 v/m. C'est 1000 fois moins qu’un fer à repasser et 150 fois moins qu’une ampoule basse consommation.
 




Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur





1.Posté par Webduweb le 05/04/2016 10:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci de donner ces infos, car on ne sait trop quoi penser de ce nouveau compteur...
On se demande qui va payer, parce que rien n'est gratuit. Cela va nous coûter combien, en fin de compte ?

2.Posté par _Hub_ le 06/04/2016 11:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ce compteur n'est pas plus dangereux que les précédent. Beaucoup d’âneries circulent sans fondement.
Que tous les instigateurs de ses fausses rumeurs commencent, par exemple, à ne plus rouler en diesel. Le gasoil est le pire carburant automobile...

3.Posté par Alain49 le 07/04/2016 12:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mettre en lien la pollution liée au diesel et la pollution du compteur incriminé, du grand délire ! Un peu de sérieux, un lien intéressant sur le sujet : http://www.next-up.org/France/Linky.php . De plus comme tout objet connecté, le piratage in informatique est possible, à quand une protection totale electromagnétique et informatique ? Je vous laisse car je dois aller faire tourner mon compteur !

4.Posté par webduweb le 10/04/2016 18:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Next-Up a raison d'alerter les citoyens, si les radiations électromagnétiques atteignent notre cerveau, les fonctions biologiques peuvent être altérées, comme nos gènes, et comme il y a déjà une saturation de toutes sortes de radiations, rayonnements, sans compter les effluents gazeux venant des produits chimiques, nous sommes en dangers... Si ERDF veut nous imposer un compteur Linky, on doit pouvoir le refuser sans avoir à payer de supplément... C'est ceux qui l'acceptent qui devraient payer...

5.Posté par webduweb le 03/05/2016 11:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L’opération est estimée à 5 milliards d’euros, « un coût exorbitant pour changer des compteurs qui fonctionnaient très bien et qui sera financé par l’augmentation de nos factures ».
ERDF n'a pas démenti !








Angers Mag















Angers Mag : Au comptoir de Mathilde... et de Catherine: Depuis la fin du mois d'octobre, la rue... https://t.co/wkV9xA1N3F https://t.co/6yuEQFFF5o
Mercredi 7 Décembre - 08:00
Angers Mag : A l’Ecole démocratique, on fait ce qu’on veut… ou presque: Basée sur la liberté... https://t.co/j0ywJZAzgI https://t.co/jEK0S9wvGs
Mercredi 7 Décembre - 07:31
Angers Mag : RT @LeQuai: N'oubliez pas d'aller voir #AdishatzAdieu ce soir. Vous nous remercierez demain. #Theatre #JonathanCapdevielle #Angers RESA 02…
Mardi 6 Décembre - 13:55
Angers Mag : A Angers, Montessori a pris racines: Porté par des éducateurs convaincus, les méthodes... https://t.co/bXNDdgyLpz https://t.co/nar3Qs6vye
Mardi 6 Décembre - 07:30


cookieassistant.com