Loi Travail : "Baroud d'honneur ou tremplin ?"


Rédigé par - Angers, le 09/06/2016 - 16:04 / modifié le 09/06/2016 - 18:38


Une semaine après leur dernière sortie et cinq jours avant un rassemblement national à Paris, les opposants angevins à la loi El Khomri se sont fait entendre jeudi devant le siège d'ERDF et à Carrefour Saint-Serge. En comité plus réduit encore, mais persuadé de pouvoir faire céder le gouvernement.



Didier Testu, le responsable de l'union locale CGT d'Angers au micro, convaincu que la mobilisation va se poursuivre.
Didier Testu, le responsable de l'union locale CGT d'Angers au micro, convaincu que la mobilisation va se poursuivre.
la rédaction vous conseille
Il y a une semaine, ils avaient choisi de s'élancer du CHU pour soutenir une nouvelle fois la grève lancée par des personnels des Urgences, mécontents de la réorganisation de leur service. Ce jeudi, c'est un autre lieu, emblématique du conflit contre la réforme du travail, que les opposants angevins ont retenu pour faire entendre leurs voix : le siège d'ERDF, quai Félix Faure. 

"Emblématique", en ce sens que c'est bien notamment au sein du service public de l'électricité que la CGT, Force Ouvrière et Solidaires, les trois organisations syndicales à l'avant du combat contre la loi El Khomri, ont réussi ces dernières semaines à trouver des relais de mobilisation et pallier à l'essoufflement du mouvement dans la rue. 1500 il y a deux semaines, 500 la semaine passée, ils n'étaient ainsi guère plus de 250 jeudi matin pour entendre les appels à la poursuite du mouvement, puis marcher jusqu'au Carrefour Saint-Serge pour en interpeller les consommateurs.  

Parmi eux, tous les piliers syndicaux de la mobilisation angevine mais peu de nouvelles têtes à l'exception de quelques salariés de l'entreprise Hutchinson de Château-Gontier (Mayenne), venus à Angers, à défaut de mobilisation aujourd'hui sur Laval. "On travaille dans une grosse société où l'on est sans doute encore à peu près préservé par nos accords de branche. Mais la loi El Khomri, c'est clairement une menace pour ces accords et la crainte de voir passer des accords d'entreprise beaucoup moins favorables. Il y en a marre, après les retraites, ce sont encore les salariés qui trinquent" justifie Jean, 53 ans, et "34 ans de boîte".
"On a de quoi être suffisamment handicapant pour ce gouvernement pour qu'il revienne sur sa réforme" Didier Testu, responsable de l'union locale CGT Angers
Quand on l'interroge sur l'impact attendu de la loi dans son secteur, Jean-Marc Bozzani, l'animateur de la fédération régionale CGT de l'énergie, ne dit pas vraiment autre chose. "Pour le devenir du service public de l'énergie, la loi El Khomri, c'est la prime à la dégradation des conditions de travail via la poursuite des stratégies de filialisation qui génèrent de nouveaux statuts toujours moins avantageux. On ne peut pas lâcher un dossier comme celui-là."

Reste, reconnaît-il, qu'au sein d'EDF comme ailleurs la multiplication des jours de grève commence à peser sur les salaires et donc la mobilisation. "Il ne manque qu'un coup d'épaule" veut croire un militant de Force Ouvrière. "Baroud d'honneur ou tremplin ?" interroge au micro Didier Testu, le responsable de l'Union locale CGT d'Angers. La réussite du rassemblement national des opposant à Paris le 14 juin donnera la réponse ? "Ce n'est pas une fin en soi" veut croire Jean-Marc Bozzani. "Après le 14, nous interpellerons les sénateurs le 23 et puis on prévoit aussi quelque-chose le 28, prolonge Didier Testu, On a de quoi être suffisamment handicapant pour ce gouvernement pour qu'il revienne sur sa réforme."
 




Journaliste, rédacteur en Chef d'Angers Mag En savoir plus sur cet auteur








Angers Mag















Angers Mag : Report'Cité : portez la plume, s'il vous plaît !*: Un an et demi après son lancement, le... https://t.co/Qf1FyGW1iJ https://t.co/P8YYlZPYdm
Vendredi 2 Décembre - 19:06
Angers Mag : #musique De Macao à Pergolèse,la riche actualité de l'ensemble Amarillis @Angers https://t.co/hAW8WkdOUw
Vendredi 2 Décembre - 10:46
Angers Mag : #Angers Le jour d'après #PSGSCO, le billet @LardeuxT. Comme quoi on peut supporter @SCO et admirer @ECavaniOfficial https://t.co/nA3Ivf5HEE
Jeudi 1 Décembre - 18:18
Angers Mag : Au musée des Beaux-Arts, l'énigme Peter Briggs: Jusqu'au 26 mars, le musée des... https://t.co/Ys4SmHHl6M https://t.co/4mARuYnceC
Jeudi 1 Décembre - 07:30


cookieassistant.com