Loi de programmation militaire : "un budget en trompe l'oeil" (Laffineur)


Rédigé par Rédaction Angers Mag Info - Angers, le 02/08/2013 - 16:49 / modifié le 05/08/2013 - 23:25


Marc Laffineur, le député-maire d'Avrillé et ex-secrétaire d'Etat aux anciens combattants ne voit pas d'un bon œil la loi de programmation militaire présentée ce vendredi matin en conseil des ministres. La réduction des moyens menace selon lui la capacité d'intervention de la France.



Loi de programmation militaire : "un budget en trompe l'oeil" (Laffineur)
Un budget annuel de 31,4 milliards d'euros "sanctuarisé" jusqu'en 2016 mais 23 500 nouvelles suppressions de postes programmées d'ici à 2019 qui s'ajoutent aux quelques 10 000 qui restent à réaliser au titre de la précédente loi. Telle est, en résumé, la teneur de la "loi de programmation militaire" (LPM) présentée ce matin par le ministre de la défense, Jean-Yves Le Drian. De quoi susciter quelques inquiétudes dans les milieux militaires et au sein de la classe politique.

Parmi ces inquiets, on trouve le député-maire UMP d'Avrillé, Marc Laffineur. « C’est un budget en trompe l’œil, basé sur des recettes aléatoires dégagées non seulement d’une réduction des effectifs humains mais aussi des moyens de notre Armée notamment au niveau de nombre de rafales. Quelles en seront les répercussions sur notre organisation territoriale, nos régiments, nos bases aériennes ? » s'interroge-t-il dans un communiqué.

« Ce budget qui sera présenté à l’automne au parlement est inquiétant !
, tranche Marc Laffineur, Il menace notre capacité d’intervention, notre force de frappe et pis encore, la place de France dans le monde alors qu’elle prendra la tête du Conseil de sécurité de l’ONU au mois de décembre ».




















Angers Mag