Angers Mag Info

Un autre regard sur l'actualité d'Angers et sa région

Document sans nom

Jeudi 18 Septembre 2014





Luke Durbridge, un nom de cycliste à retenir


Rédigé par - Le Mercredi 4 Avril 2012 à 19:58


Personne n’avait cité son nom parmi les suiveurs chevronnés. Personne ne connaissait son patronyme dans le grand public. Et pourtant l’Australien Luke Durbridge s’est imposé sans discussion dans le chrono cycliste de l’après-midi sur les rives de la Maine à Angers... Résumé d’une journée en deux temps, avec à chaque fois un changement de leader au classement général du Circuit de la Sarthe.



David Le Lay et Pierre Roland viennent d’être repris par un peloton qui file vers un emballage groupé.
David Le Lay et Pierre Roland viennent d’être repris par un peloton qui file vers un emballage groupé.
En s’extirpant du peloton au km 22 au cours de la demi-étape du matin menant de Riaillé à Angers, David Le Lay (Saur Sojasun), déjà vainqueur final ici en 2009 et Pierre Roland (Europcar), premier de la mythique montée sur l’Alpe d’Huez au dernier tour de France, ont longtemps tenu la vedette des communiqués sur Radio Tour, cumulant jusqu’à près de 2’ d’avance. Ils se sont même présentés détachés devant le public angevin le temps de la première des trois boucles, avant de se faire reprendre par un peloton emmené par les Katusha, l’équipe du leader russe Galimzianov, vainqueur la veille et maillot jaune de l’épreuve.

Mais c’est au sprint que l’arrivée s’est jouée avec la victoire du Néerlandais Michel Kreber (Garmin) devant l’Italien Sacha Modolo (Colnago), déjà deuxième la veille et d’un autre transalpin, Colbrielli (Colnago). Et c’est peu de temps avant que s’était joué un coup de théâtre causé en grande partie par un bitume rendu glissant par la pluie, provoquant une chute collective de quelques coursiers, dont le maillot jaune Galimzianov. Grosse conséquence pour celui-ci, contraint d’abandonner sa tunique jaune mais surtout sa place définitive dans la course. Deux fois deuxième en deux jours, Modolo, lui, s’emparait du maillot de leader avant le chrono de l’après-midi.

Bon rouleur et galvanisé par son maillot, d’aucuns considéraient l'Italien comme un gagnant potentiel encore que certains s’attendaient à voir un gros numéro de pointures patentées comme le Russe Denis Menchov (Katusha), l’Américain David Zabriskie (Garmin) ou même le Luxembourgeois Andy Schleck (RadioShak), favori du prochain Tour de France. D’autres pariaient sur les Français Jimmy Engoulvent (Saur Sojasun), déjà gagnant dans ce genre de discipline, ou le prometteur Pierre Rolland.

Etape 2 (matin), Riaillé-Angers :
1. Kreder M. (Garmin). 2. Modolo (Colnago). 3. Colbrelli (Colnago). 4. Kreder R. (Garmin). 5. Bouhanni (FdJ). 6. Colli (Sanofi). 7. Bacquet (Auber). 8. Hardy (Bretagne Schuller). 8. Bonsergent (Bretagne Schuller). 9. Dumoulin (Cofidis).

Un contre la montre très disputé

Luke Durbridge (Australie) symbolise l’irrésistible mondialisation du cyclisme.
Luke Durbridge (Australie) symbolise l’irrésistible mondialisation du cyclisme.
La surprise est venue d’un quasi inconnu avec ce temps canon réalisé par Luke Durbridge, le jeune Australien de la Greenedge, formation composée essentiellement par des éléments des Antipodes. Spécialiste de la piste, ce garçon possède de sérieuses références sur le chrono avec plusieurs titres dans l’exercice solitaire chez les amateurs (champion d’Australie du c.l.m. individuel et vice-champion du monde par équipe). En 8’15’’, il termine à 2’’ du record absolu établi l’an dernier par l’Italien Bennati, un temps qui lui permet de revêtir la tunique jaune avant de s’élancer vendredi vers Pré-en-Pail.

Après la chute du matin, l'ancien leader, le russe Denis GALIMZYANOV (Katusha) et deux coureurs australiens de Greenedge Cycling Team (Matthew WILSON et Brett LANCASTER) ont du abandonner la course.

Le jeune australien Luke DURBRIDGE (Greenedge Cycling Team) remporte le contre-la-montre avec 8 secondes d'avance sur l'italien Manuele BOARO (Team Saxo-Bank) et sur le champion national portugais Nelson OLIVEIRA (Radioshack-Nissan).

Alignant les 6,8 kilomètres en 8 minutes 15, le cycliste australien peut se targuer d'une moyenne de 49 km/h sur tout le parcours malgré une blessure au genou. Le champion du monde Espoirs de la discipline, pistard d'origine, a battu tous les favoris de ce chrono : Andy SCHLECK (40ème), Denis MENCHOV (16ème). Le premier français Arnaud GERARD (FDJ - BIG MAT) termine quatrième à 10 secondes du vainqueur.

Désormais leader du Circuit de la Sarthe, Luke DURBRIDGE aura beaucoup à faire dès demain pour espérer conserver son maillot jaune (s'il prend le départ...). En effet, se retrouvant avec seulement deux coéquipiers, l'étape vallonnée de demain (arrivée à Pré-en-Pail et 5 montées des Avaloirs) s'annonce difficile pour l'australien qui devance Sacha MODOLO de 8 secondes au général.

Etape 2 (après-midi), Angers-Angers (contre la montre) :
1. Durbridge (Greenedge). 2. Boaro (Saxo Bank). 3. Oliveira (RadioShack). 4 Castroviejo (Movistar). 5. Gérard (FdJ). 6. Bakelands (RadioShack). 7. Delaplace (Saur Sojasun). 8. Geniez (Shimano). 9. Fedigoo (FdJ).

Classement général :
1. Durbridge. 2. Boaro. 3. Oliveira. 4. Modolo. 5. Bakelants. 6. Delaplace. 7. Geniez. 8. Fedrigo. 9. Plaza. 10. Ignatyen.

Reportage réalisé avec le concours de Matthieu Roullier




Michel Barini
Contributeur Angers Mag - pour le secteur des Ponts de Cé et Murs Erigné. Collabore à la rédaction... En savoir plus sur cet auteur

Sport Pro | Sport détente | Tourisme




















A PROPOS