Maine-et-Loire, voici la carte du projet de redécoupage des cantons


Rédigé par - Angers, le 09/01/2014 - 10:31 / modifié le 10/01/2014 - 07:55


Élaborée par le ministère de l'Intérieur, elle vient d'être transmise au Conseil général, lequel a six semaines désormais pour rendre un avis. Si ce projet est retenu, le Maine-et-Loire passerait de 41 à 21 cantons, et des binômes homme-femmes y seront élus dès 2015.



La carte des 21 cantons telle qu'elle est soumis actuellement à l'avis des élus. Pour l'agrandir, il suffit de cliquer dessus.
La carte des 21 cantons telle qu'elle est soumis actuellement à l'avis des élus. Pour l'agrandir, il suffit de cliquer dessus.
Le sujet fâche à droite, à gauche et au café du commerce. Il est surtout devenu un serpent de mer de la vie politique française. Pourtant jugée indispensable par (à peu près) tout le monde, l'idée de simplifier et de rationaliser les échelons d'administration de nos territoires a pris pour fâcheuse habitude de s'éterniser ou de s'effondrer dès que l'on s'attaque à sa mise en pratique.

Souvenons-nous du fameux "conseiller territorial" défendu par la commission Balladur, destiné à créer un poste unique de représentant pour siéger à la fois au Conseil général (Département) et au Conseil régional (Région). François Hollande élu, le projet a été enterré illico.

Et c'est un autre dispositif qui a été validé, en conséquence de la loi du 17 mai 2013, remplaçant le Conseil général par un "Conseil départemental", et les conseillers généraux, par des "conseillers départementaux".

Le changement de nom s'accompagne surtout d'un changement programmé de pratique, car ces nouveaux conseillers seront désormais élus par binôme paritaire (1 homme, 1 femme) sur un territoire cantonal redéfini, en fonctions de critères démographiques et de certaines réalités territoriales. A commencer par leur cohérence avec les structures intercommunales existantes.

"Le nombre de cantons dans lesquels sont élus les conseillers départementaux est égal, pour chaque département, à la moitié du nombre de cantons existant au 1er janvier 2013, arrondi à l’unité impaire supérieure si ce nombre n’est pas entier impair", précise la loi.

En Maine-et-Loire, le projet de redécoupage a appliqué le texte à la lettre, faisant passer le nombre de cantons de 41 à 21. Il vient donc d'être rendu public par Christophe Béchu, le président du Conseil général, sans le moindre commentaire dans l'immédiat. "Avec mes collègues élus, nous allons prendre le temps d’étudier dans le détail ce projet et ses conséquences sur l’organisation du territoire et de notre collectivité. L’assemblée départementale a six semaines pour émettre un avis. Elle se réunira en session extraordinaire courant février afin de procéder à un vote public" a simplement indiqué le patron du département.

A en juger par les première réactions des départements présidés notamment par l'UMP et l'UDI, il y a fort à parier que cette carte ne convienne pas tout à fait aux attentes de la majorité départementale. Pour des raisons bien évidemment politiques. La question étant de savoir si ces nouveaux cantons risquent de favoriser ou non la gauche. Oui clairement, a déjà fait savoir le député-maire d'Avrillé et président de l'UMP de Maine-et-Loire, Marc Laffineur.

Ce qu'il faut retenir

Un élu de plus
En passant de 41 à 21 cantons mais avec deux élus pour chacun d'entre eux, c'est une conséquence mathématique : ils seront 42 conseillers départementaux à siéger à Angers.

Plus de 32 000 habitants chacun
Au regard des derniers chiffres démographiques, la population des cantons variera de 30 563 habitants (Longué) à 43 177 habitants (Cholet 2). Les sept cantons d'Angers (qu'il faut entendre ici au sens du Pôle Métropolitain et non pas de la ville) oscillent entre 33 651 hts (Angers 4) et 41 658 hts (Angers 1).

Ville centre
Chaque canton prendra le nom de sa ville la plus peuplée. En Maine-et-Loire, ce principe fait deux heureuses : La Pommeraye, qui n'était le chef lieu d'aucun canton et chapeautera, si ce projet est retenu, ceux de Saint-Florent et Champtoceaux; Saint-Macaire-en-Mauges, plus au sud des Mauges, qui deviendra le chef-lieu de l'actuel canton de Montfaucon-Montigné, élargi à cinq communes ouest de l'agglomération de Cholet. En revanche, outre les pré-cités, les noms de Baugé-en-Anjou, Châteauneuf-sur-Sarthe, Candé, Le Lion d'Angers, Pouancé, Montrevault, Gennes ou encore Vihiers disparaitraient de la liste des cantons de Maine-et-Loire.

Cantons et intercommunalités
Il sera intéressant à l'avenir, et toujours si ce projet est retenu, de comparer les cantons avec la forme que prendront les intercommunalités du départements. Car de toute évidence, elles préfigurent les modifications de certaines d'entre elles. C'est vrai par exemple pour la communauté de communes du Centre Mauges (Beaupréau) dont la fusion avec sa voisine de Montrevault semble comme actée par ce document. Autour d'Angers, les sept cantons correspondent, peu ou prou, aux sept polarités issues du travail de redéfinition du Pôle Métropolitain.

Quelques surprises
Certains cantons s'affranchissent allègrement des frontières naturelles ou historiques. C'est vrai pour Chalonnes dont le territoire s'étendrait au nord de la Loire à celui du Loroux-Béconnais, de Saint-Georges-sur-Loire, de Bécon-les-Granits. C'est vrai aussi pour Chemillé-Melay dont le redécoupage marquerait un rapprochement inédit entre Mauges et Layon. A contrario, Saumur se cantonnerait au sud de la Loire.




Journaliste, rédacteur en Chef d'Angers Mag En savoir plus sur cet auteur





1.Posté par Tonton flingueur le 13/01/2014 18:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
le duo, UMP-PS, au commande de l'état depuis des décennies passe son temps à nous expliquer qu'il y a trop de fonctionnaires par-ci, trop de salariés par là et qu'il faut faire des économies.
On divise le nombre de canton par 2 ce qui est une bonne chose MAIS on garde deux conseillers généraux par canton au lieu d'en mettre un seul....
Mais ils ont tellement de travail les pauvres !!! et ils ne faut pas qu'ils connaissent le chômage eux...
Faites ce que je dis, pas ce que je fais !!!

2.Posté par luc le 27/02/2014 09:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Tout à fait d'accord avec tonton flingueur du 13.01
il en est de même pour les députés à diviser par 2 et le sénat à supprimer ce machin comme disait DE GAULLE.
Pour l'exemple voir les USA et l' Allezmagne















Angers Mag











Angers Mag : « Ces pédagogies ne sont pas ignorées »: Et l’Education Nationale ? Quel regard... https://t.co/JnPQWXILNL https://t.co/5glkXOM6T3
Samedi 10 Décembre - 07:45
Angers Mag : #JPEL "Contre le complotisme, on ne peut pas enrayer tout (...) Mais on peut entraîner les cerveaux." 👏👏JB Schmidt… https://t.co/6pn23fJUHD
Vendredi 9 Décembre - 15:01
Angers Mag : L'indépendance, un état d'esprit ? #Angers Mag bien chez soi à la journée de la presse en ligne à Paris. #JPEL https://t.co/EpAgR2dt6N
Vendredi 9 Décembre - 12:17
Angers Mag : #Angers Le dessin du mois de décembre signé Fañch Juteau #prevention #VIH https://t.co/J3CxFCf8FC https://t.co/oAZR7nNURX
Vendredi 9 Décembre - 12:01



cookieassistant.com