Maison Julien Gracq : entre histoire, art et littérature


Rédigé par Margot PAGE - Angers, le Dimanche 26 Juillet 2015 à 07:52


Depuis 2013, les bords de Loire proposent une nouvelle escale à Saint-Florent-le-Vieil : la Maison Julien Gracq. Le domaine, dont le deuxième bâtiment, le Grenier à Sel, à été inauguré l'été dernier, se visite tout l'été, les vendredis et les dimanches à 15 h. L'occasion d'entrer un peu plus dans l'intimité de l'auteur du "Rivage des Syrtes".



La bibliothèque remarquable, pièce phare de la maison Julien Gracq, lieu de littérature et de partage
La bibliothèque remarquable, pièce phare de la maison Julien Gracq, lieu de littérature et de partage
la rédaction vous conseille
"L’écrivain français se donne à lui-même l’impression d’exister bien moins dans la mesure où on le lit que dans la mesure où “on en parle”. Julien Gracq a toujours critiqué, et particulièrement dans son pamphlet La littérature à l'estomac, la manière dont le monde littéraire fonctionne, ses mondanités superficielles, les étiquetages, les classements.

Il est l'écrivain qui a refusé le prix Goncourt pour son roman Le Rivage des Syrtes. Quand il décède, en 2007, il lègue sa maison aux Bâtiments de France pour en faire "une maison d'écrivain", et insiste pour ne pas en faire une maison musée ou autre lieu à sa gloire. Si les Bâtiments de France refusent le legs, c'est la ville de Saint-Florent-le-Vieil, aidée par la Région, qui accepte de mener à bien le projet, et en fera un lieu d'Histoire, d'art, de littérature et de création.

La visite de la maison commence… à l'extérieur, devant la Loire et face à "L'île batailleuse", lieu qui a beaucoup inspiré Julien Gracq. Un petit point historique s'impose, retour aux tensions post-Révolution française, le temps où les royalistes fuyaient les troupes républicaines, et auraient traversé la Loire, juste sous nos yeux, pour rejoindre le Nord. Plus loin, dans le jardin, et au fil de la visite, on en apprend plus sur le trafic de sel qui avait lieu à cet endroit stratégique entre le duché de Bretagne et le Royaume de France : de quoi rafraîchir les mémoires sur l'histoire de la ville... Intéressant !

La salle des cartes, lieu d'expo en référence à la chambre des cartes du Rivage des Syrtes.
La salle des cartes, lieu d'expo en référence à la chambre des cartes du Rivage des Syrtes.
La première pièce qu'on visite dans le Grenier à sel, c'est la salle des cartes, en référence à la passion de Julien Gracq, la géographie et à la "chambre des cartes" du Rivage des Syrtes. Dans le roman, c'est une salle "basse et voutée", qui frappe par son "aspect de propreté et d'ordre", au milieu d'une forteresse délabrée et poussiéreuse.

Ici, une salle agréable et lumineuse qui surplombe la Loire, un lieu d'exposition où on découvre les cartes de la famille Cassini, datant du XVIIIe siècle, et les aquarelles d'Emmanuel Ruben, auteur et peintre résident de la maison Gracq à l'automne 2014. Elle ne sont pas là par hasard, tout a un sens. Le titre de la collection ? "Les ruines de la carte", de l'aquarelle qui se mêle à des écorces de bouleau, une reconstruction surréaliste de la carte, où les continents et les fleuves sont désordonnés.
Car, rappelons-le, si Julien Gracq ne voulait pas être étiqueté et rangé dans une case, son talent avait bien été repéré par André Breton, chef de file des surréalistes.

L'autre bâtiment du domaine, c'est la maison qui a vu naître et grandir Julien Gracq, aujourd'hui réaménagée en 3 appartements pour écrivain. La visite n'a peut être pas grand intérêt en soi, l'intérieur est sobre et favorise le travail des écrivains. Mais, l'esprit de la maison est conservé et on peut se plonger dans les lieux qui ont pu inspirer l'auteur : tous les bureaux sont orientés face à la Loire, vue sur un balcon avec en arrière-plan, la forêt de L'île batailleuse... Sûrement un clin d'oeil au Balcon en forêt

Mais la pièce qui donne sûrement tout son cachet au lieu, c'est la bibliothèque remarquable, aménagée à l'étage du Grenier à Sel. Une salle magnifique, un lieu de partage où se dressent quatre "types" de bibliothèque : les livres qui appartiennent à Julien Gracq, ceux qu'il a écrits, des ouvrages de travail pour les écrivains et une sélection de livres qui ont marqué des intellectuels contemporains comme Jacques Attali ou Le Clézio. Avis aux amateurs de littérature, on se trouve dans l'antre des grands auteurs !

La maison Julien Gracq, c'est donc un aller-retour entre le lieu, son histoire, les éléments qui inspirent l'écrivain et son œuvre. Le défi de respecter les volontés de l'écrivain semble bien relevé ; plus qu'il ne lui rend hommage, le lieu rend son œuvre vivante.












Angers Mag












Angers Mag : Report'Cité : portez la plume, s'il vous plaît !*: Un an et demi après son lancement, le... https://t.co/Qf1FyGW1iJ https://t.co/P8YYlZPYdm
Vendredi 2 Décembre - 19:06
Angers Mag : #musique De Macao à Pergolèse,la riche actualité de l'ensemble Amarillis @Angers https://t.co/hAW8WkdOUw
Vendredi 2 Décembre - 10:46
Angers Mag : #Angers Le jour d'après #PSGSCO, le billet @LardeuxT. Comme quoi on peut supporter @SCO et admirer @ECavaniOfficial https://t.co/nA3Ivf5HEE
Jeudi 1 Décembre - 18:18
Angers Mag : Au musée des Beaux-Arts, l'énigme Peter Briggs: Jusqu'au 26 mars, le musée des... https://t.co/Ys4SmHHl6M https://t.co/4mARuYnceC
Jeudi 1 Décembre - 07:30







cookieassistant.com