Angers Mag Info

Un autre regard sur l'actualité d'Angers et sa région

Document sans nom

Jeudi 2 Octobre 2014







Marc Legros : le photographe révélateur d'âme


Rédigé par - Le 01/11/2012 - 10:10 / modifié le 02/11/2012 - 08:17


Mais qui est Marc Legros ? Un illuminé à la recherche du Graal ou tout simplement un artiste humaniste ? En prêtant un appareil photo numérique à 100 de ses concitoyens triés sur le volet pour qu’ils jettent un regard sur Angers et sur eux-mêmes, ce photographe qui se définit comme un « révélateur d’âme », escompte montrer la ville telle qu’elle est au travers de ceux qui la font vivre au quotidien.



Marc Legros avec l'un des appareils photos prêtés aux angevins intéressés par sa proposition
Marc Legros avec l'un des appareils photos prêtés aux angevins intéressés par sa proposition
Marc Legros est un citoyen du monde qui s’intéresse à tout ce qui bouge et vit autour de lui. Après 10 ans passés à Montréal (Canada) où il effectuait de petits boulots, ce Havrais d’origine a décidé de jeter l’ancre à Angers, une ville qu’il connaît bien pour y avoir mené diverses actions collaboratives. Toujours attentif à ce monde qui s’agite autour de lui, les yeux grands ouverts, il s’est lancé dans un projet un peu fou : « révéler l’âme de la ville d’Angers à travers ceux qui la composent, la font vivre et évoluer ».

Ce projet dans lequel il consacre l’essentiel de son temps depuis l’an dernier, ça fait quinze ans qu’il le prépare. « Au début j’étais un peu dans les nuages, j’avais l’idée, mais il fallait que je me pose pour la concrétiser », déclare l’artiste. Après en avoir parlé aux élus locaux et notamment Sylvia Camara-Tombini, l’adjointe chargée de la politique de la ville, laquelle s'intéresse ce projet participatif, il se pose enfin.

Porté par l’association Angevine Scribelium, une structure ayant pour but de promouvoir l’expression artistique et culturelle sous toutes ses formes, Marc Legros compose un panel sociologique de 100 Angevins représentatifs de la ville, selon des critères bien précis. Il les équipe d’un petit appareil photo numérique et leur demande de prendre une photo de leur choix. L’instantané, ce qui leur passe par la tête. Il choisit avec le photographe une photo et capte l’apprenti photographe sur le lieu de sa prise de vue. Le lien entre l’artiste et le photographe s’établit.

L’important ce n’est pas ce qu’on trouve, c’est le chemin emprunté

« Pour moi il s’agit de capturer l’âme d’un lieu », explique Marc Legros. « Les images que l’on nous montre chaque jour ne reflètent pas vraiment ce que les gens vivent au quotidien. C’est pour cela que j’ai eu envie d’aller plus loin et de faire en sorte que le commun des mortels puisse s’élever, car c’est l’âme qui permet de s’élever au-dessus des problèmes ».

Si le projet avance et devrait trouver son aboutissement au cours du printemps-été 2013, sur la place du Ralliement, en plein centre-ville où les photos prises par les Angevins devraient être exposées, Marc Legros n’a pas encore réussi à convaincre les 100 personnes prévues, mais seulement 80 d’entre-elles.

Mais pour lui, sa quête de l’âme d’Angers ne s’arrête pas à un simple nombre. « L’essentiel c’était de mettre en mouvement l’esprit de la beauté. L’important ce n’est pas ce qu’on trouve, c’est le chemin emprunté pour y arriver », poursuit l’artiste.

Le projet a pris un peu plus de temps que prévu, mais cela ne dérange pas pour autant Marc Legros. « Une autre donnée est apparue dans ce projet : la saisonnalité. Ça traduit la notion de temps et les regards ne sont pas tout à fait les mêmes au fil des saisons ».

Rendez-vous est donc donné l’an prochain pour l’exposition de ce projet participatif sur la place du Ralliement. « Ça donnera un peu plus d’humanité à cette place qui en manque vraiment. Je réfléchis à la manière d’exposer les clichés, car je veux que les visiteurs, ceux qui traversent la place puissent s’en imprégner, participer, et qu’ils puissent enfin s’approprier leur ville ». Un grand projet qui n’est peut-être pas si fou qu’il y parait.

Pour en savoir plus : www.marclegros.fr




Yannick Sourisseau
Directeur publication Angers Mag et Angers Mag Info Journaliste web suivant plus particulièrement... En savoir plus sur cet auteur





1.Posté par Anthony le 02/11/2012 15:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
J'ai moi même rencontré beaucoup de gens, et notamment le Monsieur communication de la ville ainsi que la charmante madame Tombini pour qui j'ai le plus grand respect. Malgré tous mes efforts et d'innombrables contacts dans le milieu local, jamais personne ne s'est intéressé à ma modeste entreprise de photographie semi aérienne, alors qu'elle apporte tant sur le plan médiatique dans d'autres villes en France.

Alors que j'aurais du quoi être largement aigris, je continu d'apporter mon fidèle so...












Angers Mag













Instagram


A PROPOS