"Marc-Olivier est ressorti coupable ; alors nous sommes tous coupables"


Rédigé par Comité de soutien à Marc-Olivier Fourcher - Angers, le 13/04/2016 - 07:30 / modifié le 13/04/2016 - 08:22


Deux semaines après sa condamnation à 3000 euros d'amende avec sursis pour dégradation, le Comité de soutien à Marc-Olivier Fourcher, l'agriculteur baugeois interpellé au soir de la manifestation paysanne du 27 janvier à Angers, a choisi de s'adresser dans une lettre ouverte au Maire d'Angers et au Président du Conseil départemental de Maine-et-Loire. Nous la reproduisons telle qu'elle nous a été adressée.



A la sortie du tribunal d'Angers le 14 mars, Marc-Olivier Fourcher (à droite) en compagnie de son avocat, Me Jean-Charles Loiseau.
A la sortie du tribunal d'Angers le 14 mars, Marc-Olivier Fourcher (à droite) en compagnie de son avocat, Me Jean-Charles Loiseau.
la rédaction vous conseille
"Monsieur le Maire d’Angers,
Monsieur le président du Conseil Départemental de Maine-et-Loire,

Le 27 janvier après midi, à l'appel du syndicat FDSEA et dans un contexte agricole tendu, une manifestation se met en place aux portes d'Angers avec des agriculteurs syndiqués et non syndiqués. Regroupement, actions, discours... un rituel déjà connu et répété conduira plus tard la manifestation vers la préfecture. Les remorques se vident, les pneus brûlent sans surprise. Les CRS ne sont pas encore visibles, les pompiers sont présents et peuvent entrer en action sans entrave particulière de la part des manifestants.

Brutalement, alors qu’il n’y a pas d’action violente particulière, au moment ou la manifestation se disloque, trois manifestants sont interpellés avec force par les CRS et mis en garde à vue, deux rentreront chez eux le lendemain, Marc-Olivier reste en détention… Il faut un coupable : la machine judiciaire se met en marche…

Dès les premières heures, un comité de soutien à Marc Olivier se met en place. Très affectés par la tournure des événements, Marc-Olivier et sa famille ont besoin d’aide. Des voisins proches et des élus s’organisent pour soutenir un jeune agriculteur dont le seul tort est d’avoir crier sa détresse plus fort que les autres.

La suite n’a pas de commune mesure avec la détresse du monde agricole, Marc-Olivier est jugé coupable et condamné comme on condamne n’importe quel détenu de droit commun.  Son Comité de Soutien ne reconnait pas en Marc-Olivier un casseur et un meneur, mais un agriculteur, un père de famille, un chef d’entreprise, et les habitants de Fontaine-Milon l’ont même reconnu comme élu aux dernières élections municipales… Mais ou est donc le délinquant ?
Son Comité de Soutien ne reconnait pas en Marc-Olivier un casseur et un meneur, mais un agriculteur, un père de famille, un chef d’entreprise, et les habitants de Fontaine-Milon l’ont même reconnu comme élu…
A la sortie de la 2eme audience, le verdict a provoqué pour nous tous un soulagement mais aussi un sentiment profondément amer… Marc-Olivier est ressorti coupable ; alors nous sommes tous coupables ! 

Le comité de soutien à Marc-Olivier ne cautionne pas les dégâts occasionnés sur des éléments patrimoniaux de la ville et du département, mais Il ne cautionne pas non plus la brutalité de l’interpellation, ni l’isolement subi.

Conscient des efforts consentis, le comité de soutien à Marc-Olivier s’excuse pour les dégâts occasionnés auprès de la ville et du département, et remercie sincèrement Mr le Maire d’Angers et Mr le Président du conseil départemental de Maine et Loire du soutien qu’ils ont apporté à Marc-Olivier en abandonnant les charges qui pesaient sur lui.

Le comité de soutien à Marc-Olivier est aussi reconnaissant de toutes les formes de manifestations de soutien émises de la part des élus locaux, des agriculteurs et autres personnes présentes devant le tribunal d’Angers.

A ce jour, un tel épisode a marqué fortement les esprits et nous espérons vivement que personne n’en restera affecté durablement. Il ressort de ces événements que seule la dimension humaine peut nous aider à vaincre les difficultés.

Cependant, le milieu agricole continue de vivre une grave crise et le comité de soutien à Marc-Olivier est ouvert et accepte le soutien de tous les élus attachant l’importance qu’il convient au milieu rural et au maintien du plus grand nombre d’agriculteurs. Des agriculteurs indispensables à la vie de nos campagnes qui sont aussi le cadre de vie de nos populations."

Le Comité de soutien à Marc-Olivier Fourcher
 

Nos articles sur le même sujet :
Lire "Agriculteurs, de la colère plein les bottes" (28/01/2016)
Lire "Après la manif, l'agriculteur compte ses soutiens au tribunal" (15/03/2016)
Lire "3000 euros d'amende avec sursis pour l'agriculteur en colère" (25/03/2016)












Angers Mag















Angers Mag : Séance critique : "Ma'Rosa" de Brillante Mendoza: Dans Séance critique, deux fois par... https://t.co/UXYZ0kjrdt https://t.co/JrsEK1vwBv
Samedi 10 Décembre - 11:00
Angers Mag : « Ces pédagogies ne sont pas ignorées »: Et l’Education Nationale ? Quel regard... https://t.co/JnPQWXILNL https://t.co/5glkXOM6T3
Samedi 10 Décembre - 07:45
Angers Mag : #JPEL "Contre le complotisme, on ne peut pas enrayer tout (...) Mais on peut entraîner les cerveaux." 👏👏JB Schmidt… https://t.co/6pn23fJUHD
Vendredi 9 Décembre - 15:01
Angers Mag : L'indépendance, un état d'esprit ? #Angers Mag bien chez soi à la journée de la presse en ligne à Paris. #JPEL https://t.co/EpAgR2dt6N
Vendredi 9 Décembre - 12:17


cookieassistant.com