Marcel Grignard (CFDT) : "Il n'y a pas un excès, mais un manque d'Europe !"


Rédigé par - Angers, le 22/04/2014 - 14:51 / modifié le 22/04/2014 - 15:43


Réunis au Centre des Congrès d'Angers pour une journée consacrée au thème de l'Europe, quelque 400 adhérents et responsables de la CFDT en région ont reçu pour mission de convaincre les gens de se déplacer lors des prochaines élections européennes, le 25 mai prochain. Le point avec le secrétaire national en charge de la question, Marcel Grignard.



Marcel Grignard est secrétaire national de la CFDT, responsable des affaires internationales et européennes. Info-Com CFDT
Marcel Grignard est secrétaire national de la CFDT, responsable des affaires internationales et européennes. Info-Com CFDT
la rédaction vous conseille
Marcel Grignard, pourquoi avoir choisi de mobiliser vos adhérents en région sur la question européenne ?

Marcel Grignard : Pour la CFDT, c'est un temps de mobilisation fondamental dans la période actuelle et la perspective des élections européennes, le 25 mai prochain. Il s'agit pour le syndicat de réaffirmer que l'Europe est une partie de la solution aux problèmes que rencontrent nos sociétés. En clair, qu'il n'y a pas un excès d'Europe, mais un manque d'Europe.
En même temps, nous organisons ces temps forts pour qu'il y ait des discussions et des débats sur la question européenne, ce qui n'est pas assez le cas.

Est-ce le fait des partis politiques ?

Sans doute ne font-il plus l'effort d'analyse et de pédagogie suffisant concernant ce thème. Dans la plupart des partis, l'Europe sert même souvent de bouc émissaire. J'ai notamment en tête l'exemple de la dette publique, qui est d'abord liée à une contrainte que la France s'est imposée qu'une contrainte européenne en tant que telle. Mais nous avons évidemment besoin des politiques. Nous avons d'ailleurs fait intervenir dans chacune de nos tables rondes les candidats représentants des partis de gouvernement dans chaque région. Parce ce qu'on attend d'eux qu'il porte une Europe de la coopération, pas de la concurrence !

La "solution européenne" ne semble pas aller de soi actuellement ?

C'est pour cette raison que nous nous mobilisons. Nous vivons dans une société marquée par des replis nationaux. Les gens sont sensibles au fait que l'Europe ne proposent pas de réponses concrètes aux problèmes qui se posent. Dans sa configuration actuelle, elle ne le fait que difficilement car elle est devenue un ensemble de pays qui se font concurrence dans tous les domaines, le social, le fiscal, l'économie. Cette concurrence est vécue comme telle par les salariés. Pourtant, sos sociétés vivent des mutations profondes, et la réponse nationale est insuffisante. L'Europe peut proposer des réponses solides, avec des enjeux très forts pour l'avenir.


"De la coopération, pas de la concurrence"

Quels sont ses enjeux ?

Ils sont tous interdépendants les uns des autres, mais le premier d'entre eux est celui de l'emploi et de la précarité. L'Europe vit une situation de chômage structurel profond et ne s'en sort pas. Il faut qu'elle retrouve le chemin de la croissance et du développement : l'histoire a montré que quand les pays européens ont su mettre en commun leurs énergies, l'Europe savait s'en sortir. Il ne s'agit pas de constituer une forteresse fermées vis-à-vis du reste du monde, mais, dans un cadre collectif, de trouver des intérêts convergents entre ceux des états, des salariés et des entreprises.

Ca semble être un voeu pieu, notamment en raison de la concurrence entre les états de l'UE ?

C'est le deuxième enjeu. Il faut désormais des actes concrets de réduction de la concurrence. Du point de vue social, en consolidant un socle commun, et du point de vue fiscal. Je pense notamment à tout ce qui touche à l'entreprise et à ses bénéfices.

Quel est le troisième enjeu dont vous parliez ?

Celui de la construction d'un réel espace démocratique, car on ne fera pas l'Europe sans le peuple. Il faut prendre le temps de bien expliquer aux salariés, aux Français, les enjeux européens. Nous ne sommes pas naïfs, la relation des citoyens à leurs représentants européens sera toujours lointaine, mais il faut que celle entre les députés européens et nationaux soit renforcée.
Enfin, nous revendiquons qu'une place forte soit accordée au dialogue social, à l'échelle européenne.

Craignez-vous l'échéance du 25 mai prochain ?

Il y a un risque de très très faible mobilisation et donc d'une augmentation du vote en faveur de candidats avec des options nationalistes de repli. Mais il faut bien expliquer qu'en l'espèce, le remède serait bien pire que le mal. Pour nous, il s'agit de convaincre par un discours qui porte une analyse rigoureuse de la situation actuelle et des propositions concrètes pour faire avancer les choses.




Journaliste Animateur du blog " Des mots à la marge " En savoir plus sur cet auteur





1.Posté par Daniel Fleury le 22/04/2014 23:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ces élections sont une échéance politique majeure contre les politiques d’austérité, pas une occasion de choisir ici un dérivatif au ras le bol politique, ou pire de se désintéresser du collectif Europe au profit d’un repli identitaire mortifère. Plus d'Europe libérale, non merci. La Cfdt défend ici le pacte Médef, comme elle a défendu tous les traités européens.... alors quand elle dit plus d'Europe, nous avons toutes les raisons de nous méfier. Le 25 mai bien sûr il faut voter, mais pas pou...








Angers Mag















Angers Mag : Le SCO passe à l’orange: Tenus en échec à Jean Bouin samedi par la lanterne rouge du... https://t.co/QADPR1iLiN https://t.co/YP52GPOoB9
Dimanche 4 Décembre - 13:50
Angers Mag : #Angers En panne d'idée de cadeaux ? @Revue_BDM #carnetsdevoyage #publicité https://t.co/VsebE5LDp8
Samedi 3 Décembre - 18:56
Angers Mag : RT @IncroyableSCO: Angers SCO à la pêche aux points face aux Merlus du @FCLorient ce soir (20h) à Jean-Bouin ! #SCOFCL #VibrezSCO https://t…
Samedi 3 Décembre - 12:56
Angers Mag : ChroniK'Ô Noir - #18 : "Plateau", de Franck Bouysse: Chaque mois, la journaliste Martine... https://t.co/V0soKdy4ie https://t.co/07YeiZrSfq
Samedi 3 Décembre - 09:00


cookieassistant.com