Marchés annulés à Angers, une décision "incompréhensible" pour l'opposition

Fallait-il annuler les marchés samedi matin sur Angers ? Après la gronde le jour même des commerçants non sédentaires directement touchés par la décision, l'opposition municipale et Christophe Béchu entrent dans la danse des critiques. Et fustigent une décision "précipitée" et "incompréhensible" du maire d'Angers.



Comme le montre cette photo envoyée par un internaute, certains commerçants ont bravé l'interdiction municipale pour tenir place sur le marché Lafayette
Comme le montre cette photo envoyée par un internaute, certains commerçants ont bravé l'interdiction municipale pour tenir place sur le marché Lafayette
Via un communiqué envoyé ce lundi après-midi à la presse, les 13 élus du groupe Angers Choisir l'Avenir ironisent en pointant - météo oblige - un "dérapage" du maire d'Angers.

"Faut-il offrir un baromètre à Frédéric Béatse, lui qui était le seul maire du département à ne pas avoir anticipé l’épisode neigeux de l’hiver dernier, ni le redoux annoncé de ce samedi ? L’an dernier, il pêchait par négligence. Cette année, c’est par excès de zèle !" écrivent-ils, dénonçant une nouvelle décision pénalisante pour les commerçants.

Le principe de précaution invoqué ? "Il fallait oser !, critiquent-ils encore, Cela ne l’a pourtant pas empêché de tenir ses réunions de quartier pour les vœux ! Lors de celle du cen­tre-ville au Musée des Beaux arts, il a même invité l'assistance à rester le visiter. Ses services lui ont glissé que ce n'était pas possible puisqu'il avait aussi fait fe­r­mer les musées. Cela pourrait presque faire rire si ce n’était pitoyable."

Et l'opposition de dénoncer une décision "incompréhensible" quand des villes comme Lille ou Paris "maintiennent avec 15 cm de neige" leurs propres marchés.

Candidat probable aux municipales de 2014 à Angers, le président du Conseil Général de Maine-et-Loire, Christophe Béchu, s'est fendu lui aussi d'une réaction ce lundi soir, parlant de "décision précipitée" aux "lourdes conséquences pour de nombreux commerçants".

"Une telle décision ne s’improvise pas, ne se joue pas à pile ou face. A croire que Frédéric Béatse ne mesurait pas les retombées pour toutes celles et ceux qui vivent des marchés sur Angers" estime Christophe Béchu. "En toute hypothèse, lorsqu’on est responsable public, le principe de précaution est à manier avec … précaution !"

Frédéric Béatse est prévenu et on l'a bien compris : au delà des considérations météorologiques, ses moindres faits et gestes, ses moindres écarts seront mis à profit dans cette année pré-électorale, par ceux qui entendent lui disputer la mairie d'Angers l'an prochain. Et le moins qu'on puisse constater, après sa première cérémonie de vœux et après l'épisode neigeux - somme toute bien modeste - de ce week-end, c'est que cette stratégie vient d'être lancée sur un rythme élevé.

Lundi 21 Janvier 2013
Lu 848 fois
     




1.Posté par leobon le 21/01/2013 19:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Très bien votre article, et je dirais même, pour Mr. Beaste, auto-proclamé(ce qui est quand mème assez rare!), il fallait lui offrir un bon thermometre.
Va t'il rembourser à tous ces commerçants, le manque à gagner pour cette journée qu'il a pourri ???
Va t'il garder dans ses bureaux bien chauffés, le brave bureaucrate gentiment payé qui a pondu un tel arrèté?
Merci de me tenir au courant!

2.Posté par francesca49 le 22/01/2013 14:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pour être logique, le festival Premiers Plans dont c'était l'inauguration vendredi soir, en pleine "avalanche" de neige, aurait du être annulé lui aussi… pensez, tous ces people, tous ces politiques, ces invités, ces réalisateurs, plus de mille personnes, risquant de se retrouver aux urgences après avoir glissé sur une plaque de neige… Quelle horreur ! Un méga principe de précaution aurait du s'imposer…
Mais non. De ce côté-là, aucun problème en vue.
Le danger était ailleurs… quand tout était d...

Actualité | Société | Economie | Politique | Culture | Sports - Loisirs | Services | Zoom sur ... | Billet d'humeur | video | vacances | Administration - Gestion | Jeux | le mensuel Angers Mag | Archives | Publicité | L'oeil de Fanch Juteau