Mariage gay : les parlementaires angevins soutiennent leurs collègues vendéens


Rédigé par - Angers, le 18/04/2013 - 22:19 / modifié le 18/04/2013 - 22:41


On peut avoir des convictions et chercher à les défendre. Mais de là à proférer des menaces à l’encontre de femmes et d’hommes politiques favorables au mariage gay il y a un pas que certains n’ont pas hésité à franchir. Les parlementaires angevins dénoncent le climat malsain qui entoure l’examen du texte de loi concernant le mariage des personnes de même sexe.



Sylviane Bulteau et Hugues Fourage, les deux députés menacés
Sylviane Bulteau et Hugues Fourage, les deux députés menacés
Dans le cadre du débat qui agite le parlement français, au sujet du texte de loi autorisant le mariage des personnes de même sexe, deux députés PS de Vendée, Sylviane Bulteau et Hugues Fourage ont reçu récemment des menaces pouvant porter à atteinte à leur intégrité et à celle de leur famille.

Sylviane Bulteau a reçu un courrier dans lequel l’auteur qui signe IFO menace de « la faire sauter avec des explosifs » et de « s’en prendre à quelqu’un de sa famille ». Le second, Hugues Fourage, a reçu un courrier similaire, expédié par un auteur différent, dans lequel il était écrit « Occupe-toi du chômage plutôt que du mariage. Reste sage ou ta maison, on la saccage » (source Ouest France).

Les deux parlementaires vendéens qui ont déposé plainte, ont reçu le soutien de leurs collègues du Maine et Loire : Daniel Raoul, Serge Bardy, Luc Belot et Marc Goua.

« Nous sommes profondément indignés par les menaces qui ont été proférées à l’encontre de ces deux députés de Vendée et par l’absence de réaction de la droite parlementaire face aux exactions commises depuis le début de l’examen de la loi « mariage pour tous », déclarent les parlementaires angevins dans un communiqué.

Ils dénoncent également « la violence véhiculée par une frange des opposants au mariage pour tous, lesquels veulent remettre en cause, par la rue et par des actions illégales, la démocratie en ne respectant pas la légitimité du débat parlementaire ».



Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur





1.Posté par PeterDenver le 18/04/2013 23:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Complètement faux.
La Manifpourtous n'a jamais accompli d'action ou de manifestation illégale.
Aucune voiture brûlée, aucun blessé, aucun dégât.

Les "débordements", commis par une infime minorité, éminemment condamnables, ne sont pas le fait de l'immense majorité pacifique.

Ne relever que ces incidents négligeables sur un plan statistique (bien que condamnables je le répète) est une MALHONNETETE INTELLECTUELLE que nos amis socialistes devraient éviter, en ces temps de suspicion à l'égard des per...

2.Posté par restons zen le 18/04/2013 23:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ou vas-t-on ? Menacer de faire sauter quelqu'un à l'explosif est encore un détail de l'histoire,cher monsieur. C'est sur, il y a pire, c'est de passer à l'acte, comme à Boston. OUI monsieur, menacer quelqu'un de mort, c'est illégal en France, au cas où vous ne le sauriez pas. Bien sur quand le FN qui est derrière ce genre de manif sera au pouvoir, je suppose qu'il rétablira la peine de mort et que des nazillons passerons dans les villes et les villages pour ratonner gratis. D'habitude je suis...

3.Posté par PeterDenver le 19/04/2013 09:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est vrai, je ne l'ai écrit que 2 fois, je vais le faire une 3e fois car vous avez dû manquer les 2 premières :
les menaces de mort sont condamnables.

Sauf que ce n'est pas la Manifpourtous.

Joli et larmoyant couplet sur le FN, les nazillons, les ratonnades... Il ne manque plus que les "heures les plus sombres de notre histoire", et le ridicule de votre assertion sera complet !

La vérité, c'est que le mouvement Manifpourtous est un mouvement de fond, pacifique, non violent, ne s'attaquant pas au...

4.Posté par Agathe le 19/04/2013 10:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ce qui est comique dans cette affaire, c'est d'entendre les socialistes mettre en avant la démocratie et la légitimité du débat parlementaire.
Revenons quelques années en arrière et admirons le respect des socialistes pour ces deux notions :
- manifestations contre la réforme des retraites étudiée et votée par le parlement
- mouvements universitaires contre la loi Pecresse
- mouvement contre l'instauration d'un service minimum
- etc
Il est même possible de remonter encore plus loin dans le temps po...















Angers Mag