Marie-France Roy : la danse de tous les possibles


Rédigé par Catherine Nedelec - Angers, le 01/06/2009 - 18:06 / modifié le 15/06/2009 - 18:17


Avec son association Résonnance, Marie-France Roy révolutionne la danse depuis près de quinze ans. Son crédo est de faire danser toutes les personnes qui ont tout simplement l’envie de s’exprimer, quelques que soient leur âge ou leur mobilité. Courant juin, en divers lieux, elle montrera une illustration de sa capacité à créer par ses chorégraphies, une rencontre artistique et humaine improbable.



Les fauteuils deviennent source d'inspiration...
Les fauteuils deviennent source d'inspiration...
la rédaction vous conseille
En 1987, son passage au CNDC (Centre National de Danse Contemporaine) la convainc définitivement sur l’orientation qu’elle veut donner à sa carrière : créer des spectacles et former les élèves à la danse contemporaine. En un mot, transmettre. Une détermination qu’elle n’aura de cesse de mettre en application, en repoussant les limites du possible. Sa première occasion lui est donnée par le CCAS (Centre Communal d’Action Sociale). Dansant à l’époque avec sa compagnie professionnelle pour jeune public « Crayon lune », elle propose un partenariat avec le centre culturel Jean Vilar, se concrétisant par un programme intergénérations sur la danse. Résonnance est née.

Une aventure qui dure plusieurs années, immortalisée par de nombreux spectacles où des danseuses de tous âges jouent sur les oppositions de qualité de mouvement, harmonisant les rythmes et les déplacements de l’ensemble des interprètes. En 1997, naît son premier spectacle : la Ronde des âges. Marie-France Roy fait fi des clichés de la danse, des corps jeunes et énergiques de la jeunesse. « Je donne la possibilité à tout le monde de danser, dans la mesure où la personne s’engage dans un processus chorégraphique qui dépend d’elle autant que des autres danseurs. C’est un travail d’engagement, pas de consommation et la réussite tient aussi à cela ».

Rencontre humaine et artistique

Nomade
Nomade
Une condition indispensable pour Marie-France Roy, « pour ces moments magiques, où chacun est valorisé, à travers une rencontre humaine et artistique. Biens qu’amateurs, les danseurs produisent un travail qualitatif, digne d’être présenté au public ». Une recherche collective, orchestrée par Marie-France Roy qui reprend tous les fondamentaux de la danse contemporaine : connaissance et conscience du corps, espace, rythme, énergie, fluidité, auxquels succèdent l’improvisation et un long travail de recherche, qui eux-mêmes composent la pièce, orchestrée dans l’espace par la chorégraphe pour parvenir, enfin, à la création.

De l’utilisation de ces capacités physiques différentes qui apportent autant de variantes possibles dans la gestuelle ou l'interprétation des consignes, Marie-Claude Roy a franchi une étape supplémentaire dans sa démarche. Le handicap. Refusant toute forme de voyeurisme, c’est bien encore une fois l’échange, la symbiose d’individualités vers un message commun qui caractérise ses spectacles. « On ne voit plus les fauteuils. Il deviennent source d’inspiration et détournés de leur fonction première, apportant une magie au spectacle, comme une roue qui tourne lentement sous les éclairages de la scène ». On se rend compte alors, à quel point la complémentarité permet l’aboutissement du projet scénique comme elle peut aussi le faire dans la vie de tous les jours.

De manière transversale

Marie-France Roy guide ses danseuses
Marie-France Roy guide ses danseuses
« Je touche de manière transversale divers milieux, institutions et services » considère avec satisfaction Marie-France Roy. Elle en donne encore la preuve au moins de juin. Après avoir participé à la cérémonie officielle d’ouverture des 19es jeux de l’avenir handisport qui se sont déroulés du 20 a 23 mai dernier, elle exécutera mercredi 3 juin une performance dansée avec trois autres danseuses, depuis le cloître Toussaint jusqu’à la place Saint-Eloi. Le 27 juin, pour l’inauguration du Centre Psychomoteur des Capucins, sa troupe interprétera trois fois dans l’après-midi, spécial portes ouvertes, la pièce Nomade, une des ses dernières créations. Les stages reprendront quant à eux au mois de juillet.

Le 3 juin, à 13 h 45, 14 h 30 et 15 h 15 : danse intergénération
Cloître Toussaint

Le 27 juin, après-midi, portes ouvertes du Centre
Psychomoteur des Capucins, Nomade

Stages
7-11 ans, les 6, 7 et 8 juillet de 10 h à 16 h
Salle de danse de l’Arceau
Tarif : 65 € + adhésion 8€

A partir de 15 ans et adultes
Les 28, 29 et 30 août de 10 h à 17 h
Salle de danse de l’Arceau
Tarifs : de 80€ à 101€ + adhésion 8€


Association Résonnance
7 rue des Tournebelles
49000 Angers
02.41.47.13.72

http://www.resonnancedanse.com/Resonnance/asso.html
e-mail: res@resonnancedanse.com



LES TAGS : cndc, danse, handicap, spectacle

















Angers Mag











Angers Mag : #Angers REPORT'CITÉ trace sa route @Angers @MinistereCC @KeolisAngers https://t.co/5jrXBWmmjE https://t.co/dULolkaDWK
Mercredi 21 Juin - 12:33
Angers Mag : #Angers Ouest eMedia Presse (@angersmaginfo) a été placée en liquidation judiciaire https://t.co/vMG2O392Qi https://t.co/N9IyhvEjS3
Mercredi 21 Juin - 12:23
Angers Mag : « En Indonésie, le tourisme engendre des transformations profondes » #Angers https://t.co/gJQfDIqgwP https://t.co/bn8ODsUAFu
Jeudi 15 Juin - 10:03
Angers Mag : JoeyStarr, les différents visages de l'éloquence: Sur la scène du Festival d'Anjou le 15... https://t.co/9fZW6XZ2i2 https://t.co/bB4ZKtREuR
Mercredi 14 Juin - 12:03