Mécaniques Poétiques : « Chaque machine a sa propre logique »


Rédigé par Tristan LOUISE - Angers, le Dimanche 9 Octobre 2016 à 11:04


Membre du groupe tourangeau EZ3kiel, Yann Nguema a conçu « Les mécaniques poétiques d’EZ3kiel », installations interactives mêlant tradition et ultra-modernité. A voir à la collégiale Saint-Martin jusqu’au 31 décembre.



Yann Nguema, du groupe EZ3kiel, présente notamment La Madone au theremin parmi les Mécaniques Poétiques.
Yann Nguema, du groupe EZ3kiel, présente notamment La Madone au theremin parmi les Mécaniques Poétiques.
la rédaction vous conseille
Racontez-nous l’histoire  de cette exposition…

Yann Nguema : « Elle a trouvé sa forme finale il y a sept ans. Et je peux déjà annoncer qu’il s’agit de sa dernière présentation temporaire, car il est temps de tourner la page. On espère que le château de Candé l’accueillera de manière permanente. Elle est liée à l’histoire qu’entretient EZ3kiel avec l’image. Le groupe existe depuis 23 ans (le groupe a été fondé en 1993, à Tours, par Matthieu Fays et Yann Nguema) et l’union musique-vidéo fait partie de son ADN depuis le départ.
Avec « Les mécaniques », je n’ai fait que m’inscrire dans cette histoire. Elle a été accueillie dans beaucoup d’abbayes, de châteaux, mais aussi dans des containers. Chaque responsable de lieu a bien respecté son essence. Ici, nous avons la chance d’exposer dans un endroit particulièrement majestueux. Et rares sont les villes qui accueillent l’ensemble des projets d’EZ3kiel (voir ci-dessous), qui présentent la large palette de nos activités ».
 
… et de quoi elle est constituée.
 
« Il y a dix installations et un mapping, spécialement conçu pour la collégiale. C’est d’ailleurs intéressant pour moi car cette proposition à Angers est une sorte de pont entre une exposition déjà ancienne et un futur dans lequel je souhaite m’inscrire. Chaque installation a sa propre logique et aucune ne dévoile sa mécanique. Cela permet de maintenir une certaine magie, un mystère et de faire fonctionner l’imaginaire. Toutes jouent sur l’association de systèmes ou de supports anciens avec des technologies modernes. C’est par exemple « La Madone Theremin » qui permet de faire naître du son en approchant ses mains d’une véritable statue religieuse en résine ; c’est aussi « L’orgue à flacons », installation sonore et lumineuse s’inspirant des orgues à parfums d’antan ; c’est encore « Le Polyphone », armoire musicale tactile. L’idée est de susciter la curiosité du public. A l’époque de la création du projet, ce genre de proposition était plus rare. Aujourd’hui, tous les enfants ont l’habitude de manipuler le numérique ».

Le mapping créé spécialement pour la Collégiale.
Le mapping créé spécialement pour la Collégiale.
Un mot sur ce mapping interactif qui habille le chœur de l’édifice…

« Ce n’est que mon deuxième mapping, mais c’est vers ce type de création que je me dirige. Le principe est que l’image est fabriquée en temps réel. Il n’y a pas eu de travail en amont. Chacun, grâce à l’une ou à ses deux mains, fabrique sa propre image. On reste dans l’interactivité ».
 
Où en est EZ3kiel aujourd’hui ?

« Un DVD de notre dernière tournée, Lux, vient de paraître. On a le projet d’un album de chansons. Et l’on va participer à la prochaine « Fête des Lumières » à Lyon ».

L’exposition « Les mécaniques poétiques d’EZ3kiel » s’inscrit dans le cadre du « Labo », espace de coopération artistique créé par le Département. Elle s’accompagne d’une résidence artistique d’EZ3kiel de trois mois dans le Segréen et le Saumurois, à laquelle sont associées les écoles de musique de ces deux pays. Un concert parachèvera cette résidence, à la collégiale, en juin 2017.

L’exposition propose par ailleurs de multiples rendez-vous : « Les week-ends de l’expo » ; « Les dimanches avec Yann » ; « Les ateliers vacances » ; « La collégiale connectée »… Elle est visible jusqu’au 31 décembre 2016, tous les jours sauf le lundi, de 13 heures à 18 heures. Tarifs : 6 € et 5 €, gratuit pour les moins de 18 ans.
 
Toutes les infos sont à retrouver sur le www.collegiale-saint-martin.fr  et au 02 41 81 16 00.












Angers Mag












Angers Mag : #Angers Dossier #précarité épisode 2 Etudiants pauvres, une autre réalité @restosducoeur... https://t.co/5mKwzPkmt7 https://t.co/RnAjOe4BSb
Mardi 28 Février - 07:33
Angers Mag : Angers : une année "charnière" présentée lors du débat d'orientations budgétaires: Les... https://t.co/lzFI4u28WV https://t.co/yr6DC76lWZ
Lundi 27 Février - 22:14
Angers Mag : Bretagne & Pays-de-la-Loire : où va l’université ?: Difficile de dessiner les... https://t.co/MOfWK5wkSK https://t.co/ltx26xPXPx
Lundi 27 Février - 07:54
Angers Mag : « A 1500€ net, je ne me sentirai plus précaire »: 1000€ net de salaire pour élever ses... https://t.co/cJER4M9cjn https://t.co/9SCQ2omnoo
Lundi 27 Février - 07:44







cookieassistant.com