Mécène et Loire : poursuivre malgré la crise


Rédigé par Yannick Sourisseau - Angers, le 29/04/2011 - 16:05 / modifié le 30/04/2011 - 08:23


Née de la volonté de 24 dirigeants d’entreprises angevines, la Fondation Mécène et Loire, s’est fixée pour objectif de soutenir les jeunes talents afin de leur permettre de concrétiser leur projet. Mais la crise économique est passée par là et les budgets privés fondent comme neige au soleil. Cela ne remet pas en cause l’action de la Fondation qui entend bien poursuivre ses objectifs.



l’orchestre symphonique amateur dédié à la musique de films et de scène, Scènefonia, bourse Mécène et Loire en 2009-2010
l’orchestre symphonique amateur dédié à la musique de films et de scène, Scènefonia, bourse Mécène et Loire en 2009-2010
la rédaction vous conseille
Le mécénat d’entreprises, lequel permet notamment aux artistes de profiter de fonds privés pour mener a bien leurs projets, est en baisse d’environ 20% en 2010 par rapport à 2008, selon l’enquête menée par Admical/CSA. La crise économique oblige les entreprises à resserrer les boulons. Le mécénat en a fait les frais.

Pour la Fondation Mécène et Loire, structure née de la volonté de 24 chefs d’entreprises angevines, pas question de réduire la voilure pour autant, tout au moins pour l’instant. Le cap sera donc maintenu et les objectifs tenus.

Toute première fondation d’entreprises françaises investies dans le mécénat depuis 2007, créée et soutenue par la Chambre de Commerce et d’Industrie de Maine et Loire pour une durée de 5 ans, « la Fondation Mécène et Loire », apporte un soutien financier aux porteurs de projets dans des catégories telles que la culture, la solidarité, le sport, le patrimoine, la science et l’environnement. Chacun des 24 chefs d’entreprise en apportant son soutien, se mobilise pour un mécénat de proximité valorisant le territoire angevin.

« La force et l’originalité de la Fondation Mécène et Loire viennent de la multiplicité des acteurs : industriels dans divers domaines, restaurateurs, experts comptables. Nos origines diverses sont un vrai moteur pour la Fondation » explique Stéphane Martinez, Président de Mécène et Loire.

Le soutien apporté par Mécène et Loire se décline sous plusieurs formes. Chaque année un budget de 120 000 € est accordé à une vingtaine des candidats retenus pour l’originalité de leur projet. L’an dernier 106 dossiers ont été analysés et 22 ont été sélectionnés. Parmi ces projets : Entr’art, illustration sur mesure de la maternité du CHU d’Angers par l’artiste britannique Quentin Blake et l’Abri de la Providence, pour une plate-forme angevine d’insertion par l’activité physique et sportive

Tous les deux ans, une bourse de 45 000€ est allouée à un projet unique sélectionné sur un thème proposé par la Fondation. En 2011 elle soutiendra le projet « Entre Loire et Océane » du photographe Jérémie Lenoir. L’œuvre sera livrée à l’automne 2011 en deux épisodes et invitera les visiteurs à voyager au-dessus des territoires du département. Elle sera accompagnée d’un livre de photos.

La Fondation Mécène et Loire renouvelle son appel à projet annuel en 2011 et reçoit les dossiers de candidature jusqu’au 30 juin 2011, mais ce sera le dernier, puisque la durée initiale de la Fondation était de 5 ans. « Mais aucun doute, une Fondation Mécène et Loire 2 verra le jour dès août 2012, avec l’engagement et la motivation des chefs d’entreprise mobilisés », poursuit Stéphane Martinez.

« Notre engagement nous fait grandir et motive nos équipes. Nous avons hâte de découvrir le projet de Jérémie Lenoir et de sélectionner les lauréats de l’appel à projet 2011 avant de nous lancer dans une Fondation Mécène & Loire 2 », conclut le président, convaincu que malgré la crise économique, l’action entreprise en 2007 se poursuivra avec de nouveaux acteurs.

Pour en savoir plus : www.mecene-et-loire.fr




Yannick Sourisseau
Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur















Angers Mag