Mécène et Loire soutient 17 projets culturels, solidaires et scientifiques


Rédigé par - Angers, le 09/10/2015 - 07:38 / modifié le 28/05/2016 - 09:25


Regroupant 28 entreprises implantées en Maine-et-Loire, la Fondation Mécène et Loire attribue chaque année depuis 2007, une aide financière à des associations portant un projet culturel, solidaire, scientifique ou environnemental. Cette année, cette fondation unique en son genre en France, a retenu 17 projets pour une dotation globale de 140 000 €.



Stéphane Martinez (second à gauche) entouré de plusieurs membres de Mécène et Loire lors de la présentation des projets retenus, à la CCI de Maine-et-Loire
Stéphane Martinez (second à gauche) entouré de plusieurs membres de Mécène et Loire lors de la présentation des projets retenus, à la CCI de Maine-et-Loire
la rédaction vous conseille
Trouver des fonds, lorsqu’on dirige une association à but non lucratif, pour mener à bien un projet d’envergure, pas si facile par les temps qui courent. Mécène et Loire, une fondation qui regroupe une vingtaine d’entreprises donatrices, présente une opportunité pour les structures créatives du département de Maine-et-Loire. Ces dernières sont de plus en plus nombreuses à recourir à cette manne qui vient souvent compléter un montage financier complexe.
 
« Cette année nous avons eu 104 dossiers à examiner dont 7 seulement n’étaient pas éligibles, pour en retenir 17 au final », explique Stéphane Martinez, le président de Mécène et Loire, par ailleurs PDG de Marty Sports, une entreprise d’équipements sportifs. « Les dossiers sont confiés à des binômes de chefs d’entreprise chargés de les examiner. Nous nous réunissions ensuite pour retenir les meilleurs dossiers ».
 
Pour ces chefs d’entreprises, peu rompus à ce genre d’exercice, le choix est cornélien. « La plupart des dossiers sont bons et nous sentons une certaine professionnalisation dans la présentation. Cette année l’ensemble des dossiers éligibles représentait une enveloppe de 300 000 € alors que la dotation prévue était de 140 000 €. Il a donc fallu faire des choix qui résultent le plus souvent d’un coup de cœur », poursuit Stéphane Martinez. « Ce choix fait forcément des frustrés, car nous savons que derrière ces dossiers il y a des hommes qui se sont fortement impliqués. »
« Nous n’avons jamais fait dans le copinage c’est ce qui fait la force de notre structure." Stéphane Martinez
 
Et pas question de faire du lobbying pour obtenir le précieux chèque. « Nous n’avons jamais fait dans le copinage c’est ce qui fait la force de notre structure. Certains membres tentent même de faire avancer un projet dans lequel ils sont eux-mêmes impliqués en tant que partenaire. Ces projets sont écartés » confirme Stéphane Martinez. « De même nous nous efforçons de ne pas retenir plusieurs fois la même structure ».
 
Une affirmation qui ne se révèle pas tout à fait exacte, certaines structures ayant obtenu plusieurs fois une dotation. C’est le cas du festival Premiers Plans, retenu cette année pour sa composante Passeurs d’Images (5 000 €), alors qu’il l’avait été en 2011 pour ses échanges de Premiers films Chinois et européens. C’est le cas également l’Association pour la Connaissance, la Sauvegarde, et la promotion des Orgues en Maine-et-Loire, qui obtient une aide de 30 000 € sur deux ans pour l’installation du premier orgue hybride de salle en France, au Centre de Congrès d’Angers, alors qu’il avait été retenu en 2013 pour une création musicale dans le cadre du Printemps des orgues. Tout dépend donc de la nature du projet présenté, celui-ci devant être complètement nouveau par rapport au précédent.
 
Si le principe affiché par la Fondation d’entreprises est de retenir des projets  qui peuvent faire rayonner le département au-delà de ses frontières, force est de constater, en parcourant les projets retenus que ce n’est pas toujours cas, certains si intéressants soient-ils sont fortement marqués par le territoire sur lequel ils ont été créés et n’en dépasseront pas les limites. Stéphane Martinez ne renie pas ce qui peut apparaître comme une entorse à la règle : « Nous ne sommes pas des spécialistes comme la Direction des Affaires Culturelle, que nous consultons d’ailleurs, les projets sont retenus en fonction des sensibilités de chacun et je peux dire que le choix n’est jamais facile. Chaque binôme qui examine les dossiers a de solides arguments ».
 
Pour l’année 2015/2016, Mécène et Loire soutient 14 projets culturels et 3 projets solidaires.

Pour en savoir plus : www.mecene-et-loire.fr

Présentation du Festival de Durtal, un des projets soutenus par Mécène et Loire.
 

Les projets soutenus pour l’année 2015/2016

1 – Culture : Construction d’un orgue hybride au Centre de Congrès d’Angers – Association CSPO : 15 000 €. Cette dotation sera reconduite l’an prochain pour la même somme.
2 – Culture : Célébration du centenaire d’Henri Dutilleux – ONPL : 10 000 €
3 - Culture : Festival de Durtal – Association Les concerts de Pierric : 15 000 € (voir vidéo)
4 -  Culture : Equipe espoir Chabada 2016 – Association Adrama : 10 000 €
5 – Culture : Festival musical de St Florent le Vieil – Association le Rivage des voix : 10 000 €
6 – Culture : Silence, concert pour machines sonores – Compagnie Atelier de Papier : 8 000 €
7 – Culture : Noël Baroque – Chorale Diapason : 5 000 €
8 – Culture : Soutien à la production artistique de Claire Morgan – Musées de la Ville d’Angers : 15 000 €
9 – Culture : Création artistique – Compagnie Les Talons Noirs : 10 000 €
10 – Culture : Tournoi de joutes équestres XV au Plessis-Bourré – Écuyers de l’Histoire : 7 000 €
11 – Culture : Petite Rouge – Groupe Démons et Merveilles : 5 000 €
12 – Culture : Atelier Mashup – Association Premiers Plans : 5 000 €
13 – Culture : Réalisation d’un livre sur les chaussures pendant l’occupation – Musée des métiers de la chaussure : 5 000 €
14 – Culture : Salon Le livre et ses métiers d’art – Anima Libri : 1 000 €
15 – Solidarité : Maraudes sociales – Unité mobile de premiers secours en Maine-et-Loire : 10 000 €
16 – Solidarité : Une parole vivante – des contes à l’hôpital – Compagnie RAConte : 5 000 €
17 – Recherche : Lorsque Néandertal s’installait à Roc en Pail  - Angers Musées vivants : 4 000 €
 




Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur








Angers Mag















Angers Mag : Orphée aux enfers, mais aussi au Quai: Entretien croisé avec Jean-Paul Davois (directeur... https://t.co/NJjZLJnXMH https://t.co/pTRfJd77AD
Lundi 5 Décembre - 08:00
Angers Mag : Enseignement, quand l'instruction se "fait maison": Depuis trois ans, Barbara a décidé... https://t.co/2EbbolDZYe https://t.co/q2lbjICkRQ
Lundi 5 Décembre - 07:20
Angers Mag : Le SCO passe à l’orange: Tenus en échec à Jean Bouin samedi par la lanterne rouge du... https://t.co/QADPR1iLiN https://t.co/YP52GPOoB9
Dimanche 4 Décembre - 13:50
Angers Mag : #Angers En panne d'idée de cadeaux ? @Revue_BDM #carnetsdevoyage #publicité https://t.co/VsebE5LDp8
Samedi 3 Décembre - 18:56


cookieassistant.com