Angers Mag Info

Un autre regard sur l'actualité d'Angers et sa région

Document sans nom

Vendredi 28 Novembre 2014



Menace sur le feu d'artifice d’Angers


Rédigé par Yannick Sourisseau - Le 07/07/2010 - 08:04 / modifié le 07/07/2010 - 17:35


Le feu d’artifice prévu le 13 Juillet au soir sur les bords de la Maine, serait-il en passe d’être annulé ? Peut-être si l’on en croit les informations communiqués par les syndicats du personnel technique de la Ville.



Menace sur le feu d'artifice d’Angers
Alors que la canicule qui semble s’installer en France contraint plusieurs villes à annuler leur spectacle pyrotechnique du 14 Juillet, la ville d’Angers pourrait bien être obligée de le suspendre pour une raison technique liée à un mouvement social au sein même de la collectivité.

Selon un avis diffusé auprès de notre rédaction, les syndicats CFDT pour la Ville d'Angers et Angers Loire métropole, ainsi que la CGT ville et la CFTC ville ont déposé un préavis de grève concernant les agents de maîtrise, pour la période du 12 au 14 juillet inclus.

Les agents de maitrise de la ville et de la métropole angevine assurent en grande partie l’encadrement du personnel chargé des dispositifs de sécurité aux abords de la zone concernée par le spectacle pyrotechnique. « Les propositions de la ville et de la métropole concernant la refonte du régime indemnitaire de cette catégorie d'agents sont très inférieures aux espoirs de revalorisation attendus et réclamés depuis deux ans », déclarent les représentants syndicaux. « Aujourd’hui, la fonction d'agent de maîtrise, très dévalorisée, n'est plus du tout attractive. Pourtant elle implique de plus en plus de contraintes et de responsabilités ».

Les agents de maitrise sont aujourd’hui des agents du niveau supérieur de la catégorie C de la Fonction Publique Territoriale, payés à peine plus chers, et parfois moins selon les échelons, que ceux qu’ils dirigent. Et pourtant on leur demande d’exercer, pour la plupart, des missions d’encadrement du niveau B, celle des Techniciens Supérieurs. D’où le fort mécontentement de cette catégorie.

« Nous sommes décidés à frapper fort pour faire aboutir nos revendications quitte à compromettre s'il le faut le traditionnel feu d'artifice d’Angers », poursuivent des syndicalistes visiblement très remontés. « La balle est donc dans le camp du Maire ». (NDLR : ou plutôt les fusées...). Compte tenu du risque que présenterait l’organisation d’une telle manifestation sans personnel capable d’assurer la sécurité du dispositif, le feu d’artifice prévu mardi soir est fortement compromis, à moins que d’ici là, municipalité et organisations syndicales trouvent un terrain d’entente.



Yannick Sourisseau
Yannick Sourisseau
Directeur publication Angers Mag et Angers Mag Info Journaliste web suivant plus particulièrement... En savoir plus sur cet auteur







Angers Mag



















Instagram


cookieassistant.com