Michel Piron : "Les réfugiés, une question politique majeure"

Leurs rentrées parlementaires #1


Rédigé par Rédaction Angers Mag - Angers, le 14/09/2015 - 08:06 / modifié le 16/09/2015 - 15:47


Quels sujets, quels travaux, quelles priorités mobilisent en cette rentrée les représentants du Maine-et-Loire à l'Assemblée Nationale et au Sénat ? A l'occasion de la reprise des travaux parlementaires, nous avons posé la question à chacun d'entre eux - 7 députés, 4 sénateurs - histoire de jauger si leurs préoccupations étaient en phase avec celles de leurs concitoyens. Seul Gilles Bourdouleix (Cholet/Saint-Macaire), le député-maire de Cholet n'a pas souhaité donner suite à notre proposition. Premier à prendre la parole, le député UDI Michel Piron (Saumur Sud).



Michel Piron : "Les réfugiés, une question politique majeure"
la rédaction vous conseille
Quel dossier parlementaire va plus particulièrement retenir votre attention, dans les semaines et mois qui viennent ? Pour quelle(s) raison(s) ?

"Parmi les nombreux dossiers de la rentrée, quatre me retiennent plus particulièrement dans l’immédiat.
  1. Le «  projet de loi relatif à la liberté de la création, à l’architecture et au patrimoine », pour lequel j’ai été désigné porte-parole de l’UDI, viendra en commission le 16 septembre après de nombreuses auditions. Il sera débattu en séance le lundi 28 septembre.
  2. Parallèlement, ayant été nommé rapporteur pour avis sur les « crédits des patrimoines », je conduis et conduirai d’autres auditions sur les musées nationaux, notamment sur le budget   du Louvre  et le développement du Louvre-Lens.
  3. Dans le cadre de la préparation de la loi de Finances 2016, j’interviendrai à nouveau en tant que porte-parole de l’UDI sur le budget du logement, et sur celui des collectivités territoriales.
  4. Par ailleurs, la très grave crise agricole qui touche plus particulièrement les éleveurs mobilise l’ensemble du groupe parlementaire UDI."
 
Quels sujets de politique nationale vous préoccupent le plus à l’heure actuelle ?

"Un sujet domine tous les autres et s’impose prioritairement à tous, celui des réfugiés et des migrants. J’avais déjà interrogé le Gouvernement sur cette question le 19 mai dernier, rappelant que « la première des causes de ces exodes massifs, c’est la guerre »  autour de la Méditerranée et au-delà,  en Syrie, Irak, Lybie, Erythrée…, qui jette en mer et sur les routes des milliers d’hommes, de femmes et d’enfants. Notre devoir n’est-il pas d’abord de les sauver,  donc de les recueillir ?

Et ce n’est pas seulement une question d’émotion, mais  bien aussi une question politique majeure. Comme l’a justement rappelé A. Merkel, « les droits civils universels ont été jusqu’à présent étroitement liés à l’Europe et à son histoire, en tant que principes fondateurs de l’Union européenne. Si l’Europe échoue sur la crise des réfugiés, ce lien avec les droits civils universel sera détruit ». Saluons le courage et la lucidité dont ont fait preuve la chancelière et le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker pour éclairer « l’opinion » à l’encontre des peurs  agitées par certains au « Pays des droits de l’homme ». Car ce qu’on appelle « l’opinion » publique peut changer. Encore faut-il pour cela l’informer.

Aujourd’hui, 160 000 réfugiés attendent à partir de la Grèce, de l’Italie et de la Hongrie de pouvoir rejoindre d’autres Etats membres de l’Union européenne. Et ce nombre croîtra tant que les conflits demeureront à nos portes. D’où les propositions de la Commission européenne de partager l’accueil des demandeurs  d’asile (24 000 pour la France), de distinguer les « pays sûrs » pour y organiser  les retours, d’ aider  les pays voisins des drames en cours (Jordanie, Liban, Turquie) et de créer un fonds pour l’Afrique.
Comme on peut le voir, ces mesures répondent  à la fois à une urgence, celle de sauver des vies, et à une exigence de plus long terme : celle d’accueillir  dans des conditions  dignes les familles qu’il faudra intégrer. Cela suppose  l’engagement concret des Etats et des collectivités territoriales (en matière de logements, d’éducation, de formation). L’Allemagne s’est déjà déclarée prête  à accueillir  800 000 migrants dans cet esprit, à l’issue d’un large accord (Chrétiens  démocrates-Sociaux démocrates) pour répartir l’effort entre les différentes  Régions (länders) selon leur degré de richesse et leur population.

Ce message fort, d’un « pays porteur d’espoirs  et chances »,  n’est-il pas le meilleur de l’Europe ?"
 
Quelle importance accordez-vous au scrutin régional des 6 et 13 décembre, à l’échelle des Pays de la Loire ? Et à l’échelle nationale ?

"Rappelons d’abord que ces « élections régionales » des 6 et 13 décembre prochains portent sur des enjeux territoriaux. Aujourd’hui, et plus encore demain, les Régions ont et auront d’importantes responsabilités dans l’accompagnement des entreprises (notamment petites et moyennes) les transports (TER), la formation professionnelle, l’Université et la recherche, les lycées, les grands équipements  touristiques et culturels… C’est d’abord de cela qu’il va falloir discuter,  sur cela qu’il va falloir éclairer  nos concitoyens et, pour cela,  les candidats de l’UDI auront à cœur de poursuivre en Pays de la Loire une longue tradition centriste : celle qui consiste à  proposer plutôt que de s’opposer.

La Région des Pays de la Loire est reconnue pour son dynamisme, même s’il est inégal selon les départements. C’est sur nos atouts qu’il faudra d’abord nous appuyer demain  dans le cadre, il est vrai, d’une politique nationale désordonnée,  et porter une attention particulière aux territoires les plus fragiles dont beaucoup sont les plus éloignés de la capitale régionale. Mais nous savons tous, aussi, parce que nous sommes responsables,  qu’avec moins, il faudra s’efforcer de faire mieux."



















Angers Mag











Angers Mag : Report'Cité : portez la plume, s'il vous plaît !*: Un an et demi après son lancement, le... https://t.co/Qf1FyGW1iJ https://t.co/P8YYlZPYdm
Vendredi 2 Décembre - 19:06
Angers Mag : #musique De Macao à Pergolèse,la riche actualité de l'ensemble Amarillis @Angers https://t.co/hAW8WkdOUw
Vendredi 2 Décembre - 10:46
Angers Mag : #Angers Le jour d'après #PSGSCO, le billet @LardeuxT. Comme quoi on peut supporter @SCO et admirer @ECavaniOfficial https://t.co/nA3Ivf5HEE
Jeudi 1 Décembre - 18:18
Angers Mag : Au musée des Beaux-Arts, l'énigme Peter Briggs: Jusqu'au 26 mars, le musée des... https://t.co/Ys4SmHHl6M https://t.co/4mARuYnceC
Jeudi 1 Décembre - 07:30



cookieassistant.com