Mince, je crois que j'ai oublié maman


Rédigé par - Angers, le 03/06/2012 - 22:20 / modifié le 03/06/2012 - 23:01


Notre mère, celle qui nous a mis au monde, nous y pensons le plus souvent pour garder les enfants lorsque l’assistante maternelle est malade, nous donner un peu d’argent pour résoudre nos soucis financiers ou guérir quelques petits problèmes de cœur. Pour le reste, quand nous n’avons plus besoin de ses services, pensons-nous à elle ?



La fête des Mères, un grand moment d'affection pour celle qui nous a mis au monde
La fête des Mères, un grand moment d'affection pour celle qui nous a mis au monde
la rédaction vous conseille
En dehors d'être un événement commercial, les fleuristes ne diront pas le contraire, la fête des Mères qui revient chaque année en juin est un moment privilégié qui permet de penser à celle qui a parfois souffert pour nous mettre au monde et nous élever.

En ces temps d'individualisme et de cupidité, les mères sont le plus souvent reléguées au rang d'aide maternelle gratuite pour des enfants plus sensibles à leurs petits soucis quotidiens qu’à l'amour pour celle qui a parfois sué sang et eau pour leur permettre de devenir ce qu’ils sont aujourd’hui. La vie est ainsi faite, les oisillons à peine sortis du nid, ils s’empressent d’oublier celle qui leur a donné tant d’amour et qui aimerait en avoir un peu en retour.

Les enfants sont ingrats, c’est bien connu. Mettre maman au placard ça ne les gêne pas vraiment, d’autant que devenus parents à leur tour ils ont autre choses à faire et à penser que de s’occuper des états d’âme d’une mère parfois envahissante. Toujours à prodiguer des conseils gratuits, à vouloir tout savoir. Nous n’avons pas besoin d’elle tout juste de son héritage lorsqu’elle ne sera plus de ce monde.

Maman nous a aidés à marcher, nous a habillés, mais pas n’importe comment, nous a donné à manger, nous a payé nos chères études, puis les clopes et les sorties en boîte, voire même la voiture pour les virées avec les copains.

Maintenant, elle a beaucoup de chance maman. Nous ne sommes plus dans ses jambes. Elle a une bonne retraite, suffisamment pour vivre, une maison, des amis. Elle prend du bon temps. Elle part en vacances quand elle veut, d’ailleurs elle est en vacances toute l’année.

Notre quotidien n’est pas facile. Comment allons-nous faire pour payer le dernier jean à la mode, allez au resto avec les amis, partir aux sports d’hiver, passer des vacances d’été au club, payer les traites de notre pavillon, achetez notre cabriolet et l’eau de la piscine ? Ce qui nous intéresse, c’est profiter de notre jeunesse et pour cela nous comptons sur toi, maman. Nous comptons sur ton argent, ton temps libre, ton amour pour tes petits-enfants. Maman tu es bien utile puisque tu nous aides à satisfaire nos petits plaisirs.

Pour le reste, pas besoin pas besoin d’une fête, puisque tu as tout, même des fleurs dans ton jardin. Alors, si aujourd’hui je t’ai oubliée maman, ce n’est pas si grave, pourvu que tu sois disponible quand j’en aurais besoin.

Et l’affection dans tout cela. Certes, une fête n’est pas nécessaire pour témoigner de l’amour que l’on peut avoir pour celle qui nous a mis au monde. C’est vrai, mais cette journée nous permet, au moins une fois par an, de penser à notre mère autrement que pour solliciter son aide. C’est un moment privilégié d’attention, de tendresse et de générosité qui ne coute pas cher. Un appel téléphonique, un texto, une petite carte, tout ce qui lui rappelle les bons moments que nous avons passés ensemble, elle n’en demande pas plus maman.

Alors, oublient-ils ces enfants qu’un jour viendra où ils seront eux aussi dans un placard, abandonnés à leur triste sort dans une maison de retraite, attendant vainement le jour de la fête des Mères, ce petit moment d'affection, cette petite étincelle de vie et de bonheur. Non, je ne t’ai pas abandonné maman et j’en suis plutôt heureux, même si, tout au long de notre vie, nous n'avons pas toujours été d'accord.




Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur








Angers Mag















Angers Mag : #Angers En panne d'idée de cadeaux ? @Revue_BDM #carnetsdevoyage #publicité https://t.co/VsebE5LDp8
Samedi 3 Décembre - 18:56
Angers Mag : RT @IncroyableSCO: Angers SCO à la pêche aux points face aux Merlus du @FCLorient ce soir (20h) à Jean-Bouin ! #SCOFCL #VibrezSCO https://t…
Samedi 3 Décembre - 12:56
Angers Mag : ChroniK'Ô Noir - #18 : "Plateau", de Franck Bouysse: Chaque mois, la journaliste Martine... https://t.co/V0soKdy4ie https://t.co/07YeiZrSfq
Samedi 3 Décembre - 09:00
Angers Mag : Report'Cité : portez la plume, s'il vous plaît !*: Un an et demi après son lancement, le... https://t.co/Qf1FyGW1iJ https://t.co/P8YYlZPYdm
Vendredi 2 Décembre - 19:06


cookieassistant.com