Mineurs étrangers isolés, le Conseil Général dit stop !


Rédigé par - Angers, le 05/03/2013 - 09:50 / modifié le 06/03/2013 - 15:25


Responsable de la prise en charge des mineurs étrangers isolés arrivant dans le département, le Conseil Général de Maine-et-Loire estime ne plus pouvoir y faire face financièrement. Conséquence directe : trois d'entre eux sont hébergés depuis plusieurs jours en urgence par l'Etat, sans accompagnement spécifique.



A défaut, deux des trois mineurs sont logés dans les préfabriqués installés boulevard Couffon, à la Baumette. Le troisième a été pris en charge dans un hôtel
A défaut, deux des trois mineurs sont logés dans les préfabriqués installés boulevard Couffon, à la Baumette. Le troisième a été pris en charge dans un hôtel
la rédaction vous conseille
Deux d'entre eux s'appellent Mamadou. Le troisième, Abdelkarim. Ils sont tchadien, guinéen et mauritanien, selon la Cimade, qui vient d'alerter la presse sur leur situation. Pourquoi ? Parce que ces trois migrants africains, arrivés seuls sur Angers ces derniers mois, sont des mineurs et devraient être, à ce titre, pris en charge par l'Aide sociale à l'enfance que pilote le Conseil Général de Maine-et-Loire.

Seulement, celui-ci a décidé de ne pas leurs en octroyer l'accès, estimant "complètement saturés" ses dispositifs d'accueils de protection de l'enfance. "Ce sont (...) de 7 à 8000 jeunes mineurs étrangers isolés qui vivent actuellement en France. Le Maine et Loire compte pour sa part 47 mineurs et 29 jeunes majeurs, soit 76 jeunes étrangers isolés. Ce chiffre a augmenté de 50% en seulement un an" rapporte le Conseil Général dans un communiqué, rappelant que sur cette problématique nationale l'Etat a été alerté depuis longtemps par les départements de France.

La question est donc aussi financière, à en croire le communiqué : "Pour mémoire le budget consacré par le Conseil général à la prise en charge des enfants en danger en 2013 est de 95 millions d’euros. C’est le premier budget social du conseil général, supérieur au RSA et à la prise en charge des personnes âgées et des personnes handicapées."

"Si le département a pu répondre de façon ponctuelle à des situations d’urgence, il ne peut accueillir durablement et dignement ces jeunes" insiste encore le Conseil Général renvoyant la responsabilité de la prise en charge et la régulation de l’afflux de mineurs étrangers isolés sur le territoire à l'Etat, lequel travaillerait "actuellement à une réforme de l’accueil des mineurs étrangers sans famille".

De son côté, la Cimade - dont une antenne se met en place à Angers - estime "anormale" et "illégale" cette décision, indiquant qu'une ordonnance de placement à l'encontre des jeunes avait été décidée par le parquet d'Angers.

En attendant, deux des mineurs sont hébergés par l'Etat, dans les logements provisoires mis en place, boulevard Couffon à la Baumette (notre photo) où, comme les autres personnes logées, ils ne peuvent être accueillis que de nuit. Le troisième est lui logé à l'hôtel.




Journaliste, rédacteur en Chef d'Angers Mag En savoir plus sur cet auteur





1.Posté par FAMILLE ASSISTANCE le 15/03/2013 21:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"Si je suis dans le ruisseau, c'est la faute à Bartho"

Par décision en date du 1er septembre 2011, le Président du Conseil Général de la Seine-Saint-Denis, élu socialiste, humaniste, a mis dans la rue des dizaines de mineurs isolés étrangers....."nous n'avons plus les moyens" ..Il a fait sauter tous les verrous ....... sI cet élu socialiste peut se permette de le faire, alors, allons- y gaiement......


2.Posté par Indigné. le 23/03/2013 15:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le premier qui n'a pas respecté la Loi dans ce domaine a bénéficié d'une promotion.......
Une centaine de barons départementaux espèrent ils désormais eux aussi "devenir calife à la place du grand calife"?

Nous ne pouvons pas certes recevoir ni toute la misère ni tout le pétrole ou l'uranium du monde, mais peut on réserver quelques militaires en métropole "pour protéger la civilisation", plutôt que de les emmener tuer et se faire tuer en Afrique?

Ici, il y a des enfants, la plupart africains, l...















Angers Mag











Angers Mag : #Angers Le directeur de Keolis Angers a été licencié pour fautes graves https://t.co/n6HJqX081U
Lundi 5 Décembre - 15:10
Angers Mag : Keolis Angers : Christophe Reineri a été licencié pour fautes graves: Trois semaines... https://t.co/d3ujV5hSiJ https://t.co/cPMN0twREP
Lundi 5 Décembre - 15:01
Angers Mag : Orphée aux enfers, mais aussi au Quai: Entretien croisé avec Jean-Paul Davois (directeur... https://t.co/NJjZLJnXMH https://t.co/pTRfJd77AD
Lundi 5 Décembre - 08:00
Angers Mag : Enseignement, quand l'instruction se "fait maison": Depuis trois ans, Barbara a décidé... https://t.co/2EbbolDZYe https://t.co/q2lbjICkRQ
Lundi 5 Décembre - 07:20



cookieassistant.com