Angers Mag Info

Un autre regard sur l'actualité d'Angers et sa région

Document sans nom

Mercredi 1 Octobre 2014


Misère : une réalité à éradiquer


Rédigé par - Le 17/10/2012 - 11:45 / modifié le 17/10/2012 - 11:46


Il est certaines dates du calendrier que l'on aimerait voir disparaître. C'est le cas de la journée nationale du refus de la misère. Chaque année le 17 octobre rassemble tous les acteurs bénévoles et professionnels qui oeuvrent au service des plus vulnérables. Car si l'activité humaine ne doit pas être nivelée par le bas, il faut partir de la base pour accompagner chacun vers le haut.



la misère est à notre porte. Ne détournons pas le regard... (Photo DR)
la misère est à notre porte. Ne détournons pas le regard... (Photo DR)
Pour une conscience éclairée au quotidien, l’éthique doit prendre sa place au cœur de notre société. Parce qu’il est trop facile de vivre une année entière sans se soucier des plus vulnérables d’entre nous et de ne s’attarder que de temps à autre sur la misère au fil des éclairages évènementiels, je plaide pour un regard lucide sur notre quotidien à tous.

Car c’est dans ce quotidien que se mesure la souffrance trop souvent hémophile. Et lorsque l’on daigne enfin se pencher un temps soit peu sur une situation de misère, le mal et déjà là et persiste une fois que l’on est reparti. de ce fait, on ne porte pas une attention suffisamment régulière sur une réalité qui dure toutefois.

Même si cela paraît être une répétition, il me semble important de le rappeler : la misère survie à notre regard.Tant de fois, nous sommes tentés de fuir des yeux cette réalité qui ne nous renvoie pas l’image idéale nécessaire à notre suffisance.

Mais n’est ce pas une force malgré tout de faire de cette volonté une force ? ne devient-on pas homme en apprenant à petit pas, à ne plus recourir systématiquement au refuge que représente le rêve pour tant d’enfants ? je ne dis pas qu’il faut perdre toute part d’illusion.

Cette douce folie doit nous permettre de croire qu’il est encore possible d’éradiquer la misère. mais apprenons plutôt à la maîtriser, à en faire un allier solide pour la lutte contre l’exclusion.Seul un dialogue incessant peut soutenir la lutte contre l’exclusion afin que l’action s’inscrive dans un processus continue et ne soit pas uniquement le seul fait d’une prise de conscience ponctuelle en fonction des campagnes de sensibilisation.

Car malheureusement dans ce cas, le combat n’a pas d’effet durable.C’est pourquoi il me semble important de lutter au quotidien par des actes pratiques qui, même s’ils paraissent anodins sur le moment, participent à la construction d’une éthique collective.

Et pour enfin dépasser une bonne fois pour tout, l’a priori trop souvent répandu à différents niveaux de notre société :tenir compte de la misère au quotidien, ce n’est pas appréhender notre société selon un nivellement par le bas mais oser affronter la réalité afin de renforcer notre volonté collective pour mieux la combattre ensemble.




François-Xavier Helbert
Contributeur Angers Mag - "L'écriture n'est rien si elle ne sert à porter ou relayer un message".... En savoir plus sur cet auteur







Angers Mag
















Instagram

A PROPOS