Mission : ambassadeurs des villes jumelles


Rédigé par Yannick Sourisseau - Angers, le 27/09/2010 - 14:08 / modifié le 27/09/2010 - 19:26


Depuis qu’elle a initié des jumelages avec des villes européennes, la ville d’Angers a mis en place un système d’échange de jeunes représentants des villes jumelles. Âgés d’une vingtaine d’années ces véritables ambassadeurs ont pour mission de renforcer les liens entre Angers et leur ville d’origine.



Anciens et nouveaux ambassadeurs en compagnie d'Olivia Tambou et Anne-Sophie Lemarchand
Anciens et nouveaux ambassadeurs en compagnie d'Olivia Tambou et Anne-Sophie Lemarchand
la rédaction vous conseille
Une cérémonie émouvante avait lieu vendredi dernier, dans l’un des salons de l’Hôtel de Ville d’Angers : Olivia Tambou, adjointe au Maire d’Angers, Déléguée aux Relations Internationales et au Rayonnement et Anne-Sophie Lemarchand, responsable des Relations Internationales, recevaient pour les remercier, avant leur retour vers leur ville respective, les ambassadeurs Patrick King de Wigan (Grande Bretagne), Delia Telscher d’Osnabrück (Allemagne) et Gabrielle Gaggianese de Pise (Italie).

« Ces jeunes sont salariés par la Ville d’Angers pendant une année. Ils sont chargés de tisser des liens entre les associations et les écoles d’Angers et de leur ville, et suivre les projets en cours », commentait Anne-Sophie Lemarchand. « Dans le même temps, trois ambassadeurs partent dans les villes jumelles correspondantes afin d’établir des binômes qui peuvent échanger au cours de l’année ».

Ainsi les angevines Lucile Pineau, Alexia Papin et Césarine Pompeani, partent au titre d’ambassadrice d’Angers dans les villes d’Osnabrück, Wigan et Pise, en même temps que ceux qui viennent de terminer leur année en terre angevine. « Des nouveaux ambassadeurs vont arriver prochainement, pour remplacer ceux qui partent », ajoutait Anne-Sophie Lemarchand.

« C’est toujours un moment d’émotion et de tristesse lorsque vous partez », précisait à son tour Olivia Tambou. « On vous a vu évoluer et je suis très fière de ce que vous avez fait, notamment pour la mise en place de la plateforme internet entre les villes jumelles, votre investissement dans la fête de l’Europe et les Accroches Cœurs », ajoutait l’élue en leur remettant un cadeau souvenir.

Dans un français assez bien maitrisé, les trois jeunes ont tenu à remercier avec une pointe d’humour, ceux qui les ont accueilli pendant leur séjour. « Un jumelage c’est d’abord l’envie et la volonté de travailler ensemble », commentait avec charme l’italien Gabrielle. « Nous avons compris ce qu’était la culture française et notamment la baguette, le beurre salé et le Cointreau. Pour moi Angers est une ville accueillante, inoubliable et enrichissante. Je pars terminer mon année d’étude en Italie, mais je vais revenir bientôt ». Gabrielle a trouvé l’âme sœur à Angers.

« Je nourris une véritable passion pour l’Italie. Ce qui m’intéresse c’est la culture et la langue italienne. La nourriture française me manquera un peu. Le travail et les relations sur place vont me permettre de préciser mon orientation universitaire », concluait Césarine Pompeani, linguiste de formation et étudiante en commerce international, l’une de trois ambassadrices angevines en instance de départ vers les villes jumelles.




Yannick Sourisseau
Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur















Angers Mag