Moins de sommeil cette nuit, on passe à l’heure d’été


Rédigé par - Angers, le 30/03/2013 - 12:08 / modifié le 30/03/2013 - 12:20


Ceux qui ont pris l’habitude faire la grasse matinée, le dimanche matin, passeront une heure de moins au lit. En effet, cette nuit du 31 mars, à 2h du matin, il sera 3h. Un point positif à ce changement d’heure, les journées vont rallonger et il ne fera plus nuit en sortant du boulot le soir.



Moins de sommeil cette nuit, on passe à l’heure d’été
Cette nuit, ou tout au moins demain en vous levant, n’oubliez pas : la France et de nombreux pays européens et ailleurs, passe à l’heure d’été, même si le temps n’est pas vraiment celui de la saison. Malgré la pluie et le froid, nous ne sommes plus en hiver et il faudra donc mettre ses montres, réveils et autres pendules à l’heure estivale en avançant les aiguilles. Le temps sera alors raccourci d’une heure, sachant qu’il a été allongé de la même durée, lors du passage à l’heure d’hiver.

Dimanche à 2h il faudra afficher 3h. La France passera ainsi de GMT (Greenwich Mean Time) plus une heure à GMT plus deux heures jusqu'au dimanche 27 octobre, où l'on reviendra à l'heure d'hiver.

Ceux qui ont la chance d’avoir des horloges pilotées n’auront rien à faire. Celles-ci se mettront à l’heure d’été automatiquement grâce aux signaux de fréquence DCF-77 (77,5 kHz), émis depuis Mainflingen près de Francfort (Allemagne).

Le changement à l'heure d'été fin mars et à l'heure d'hiver fin octobre est entré en vigueur en 1976, à la suite du choc pétrolier de 1973-1974, dans le but de réaliser des économies d'énergie en réduisant les besoins en éclairage en fin de journée. Depuis 1998, les dates de changement d'heure ont été harmonisées au sein de l'Union européenne.

Dans une étude publiée en 2010, l'ADEME (Agence de la maîtrise de l'énergie et de l'environnement) avait estimé que le gain sur l'éclairage était de l'ordre de 440 GWh, soit l'équivalent de la consommation en éclairage d'environ 800.000 ménages. Grâce à ces économies, l'émission de 44.000 tonnes de CO2 est ainsi évitée. Toutefois, ces gains ont diminué avec les années grâce à des systèmes électriques moins gourmands en énergie.

Depuis la mise en service de ce changement d’heure, des associations dénoncent ce système, lequel dérèglerait le rythme biologique du corps humain et serait à terme nuisible pour notre santé. C’est le cas de l’ACHED (Association contre l'Heure d'Eté double) laquelle milite pour une heure stable en France (GMT +1). L’association s’appuie des études et statistiques diverses tendant à démontrer que le changement d’heure de permet pas de réaliser les économies annoncées.




Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur















Angers Mag