Municipales 2014, la semaine de la rédaction


Rédigé par Rédaction Angers Mag - Angers, le 22/02/2014 - 14:14 / modifié le 08/03/2014 - 10:40




LE FAIT : A l’oral, aucun des candidats ne reste à Quai…

Municipales 2014, la semaine de la rédaction
la rédaction vous conseille
C’était le rendez-vous politique de la semaine, la soirée à ne pas manquer pour qui rêvait – le cas échéant, pensez tout de même à consulter…- de recueillir en quelques minutes l’autographe de la totalité des têtes de listes aux élections municipales.

Quasi-totalité d’ailleurs, car mercredi soir au Quai d’Angers, lors du premier débat télévisé organisé conjointement par Angers Télé, Le Courrier de l’Ouest et Angers Mag, il y avait un absent, en la personne du frontiste Gaétan Dirand.

Le dicton veut qu’ils (les absents) aient toujours tort, à raison. Car il faut bien l’avouer, même si la parité du temps de parole garantissait une certaine équité dans le propos, on s’attendait à ce que les professionnels de la politique – Béchu et Béatse, et dans une moindre mesure Rotureau et Gérault - posent leur empreinte sur la soirée. Las ! S’il est une chose qu’il faut retenir de cette première confrontation, c’est que le futur maire d’Angers sera relativement à l’aise lorsqu’il s’agira de « causer dans le poste ».

On a aimé la spontanéité et la fraîcheur de Nathalie Sevaux, 27 ans, tête de liste tirée au sort d’Angers Vivre mieux naturellement, comme la répartie du n°1 de la liste "Résister, construire à gauche". « Certains candidats se satisfont d’avoir dans leur garde rapprochée des chefs d’entreprise. Nous, notre garde rapprochée, c’est plutôt des ardoisiers en lutte », balance Martin Nivault avec aplomb, cédant la parole au cégétiste Hervé Sabba, en tête des intentions de vote… à l’applaudimètre.

Bien campé sur ses idées, Hubert Lardeux (Parti ouvrier indépendant), lui aussi très à l’aise micro en main, a rebondi sans ambages sur les prises de parole de ses voisins, pour mieux marteler un message politique bien huilé. Sans surprise, Marie-José Faligant a relayé le discours national de Lutte ouvrière, certains observateurs relevant même, au-delà du mimétisme sémantique, une ressemblance physique troublante entre la candidate angevine et… Arlette Laguiller !

Et les gros poissons dans tout ça ? Cravatés, sans exception, et plutôt bien au clair sur leur programme. On reviendra ci-dessous sur les « frères jumeaux Rotureau et Gérault ». Concernant les deux favoris Christophe Béchu et Frédéric Béatse, on a trouvé le premier tendu, puis frustré, le second très pro, mais trop lisse car bridé dans le temps.

A vrai dire, c’est plutôt lors du débat d’entre-deux tours qu’on les attend, deux machines de guerre en face-à-face.

Mais d’ici là, il faudra franchir l’obstacle du premier tour…

Balle au centre

Lors de notre dernière « Semaine de la rédaction », nous avions consacré notre fait politique à la multiplication des listes à l’extrême-gauche. Le débat télévisé de mercredi soir et les premières semaines de campagne ont fait apparaître un second embouteillage, au centre celui-ci. Voisins sur la tribune du Quai, Jean-Luc Rotureau et Laurent Gérault ont discuté il y a quelques mois, pour savoir s’ils pourraient faire cause commune durant ces municipales… sans succès. Et pourtant, au fil de leurs interventions, impossible de passer à côté de leurs accords de programme, notamment autour de la nécessaire prudence fiscale du prochain mandat. La troisième voie n’est-elle pas celle-là ?

Le caillou dans la chaussure de Goua

Celle là, il ne l'attendait pas. En plus des deux listes conduites par Boris Battais (PC) et Philippe Lebrun (Lutte Ouvrière), le maire sortant de Trélazé, va devoir composer avec un troisième concurrent à gauche. Présentée ce jeudi à la presse, une liste de citoyens et responsables associatifs entend contester la "suffisance tranquille" de Marc Goua, pour reprendre l'expression de l'un d'entre eux. Cette liste sera conduite par Jean-François Garcia, un ancien adjoint socialiste de Jean Bertholet, le maire communiste auquel Marc Goua a succédé. Avec l'objectif de contraindre celui-ci à un deuxième tour. Mais surtout, prendre date pour la bataille de sa succession.

Il est pas content Gaétan

Absent pour raisons professionnelles du débat de mercredi soir au Quai, Gaétan Dirand, le patron du Front National de Maine-et-Loire, n'a pas apprécié que cette raison ne soit pas évoquée par les animateurs. Pas plus que sa proposition d'intervenir par téléphone lors de l'émission. Dans un communiqué, il en a fait le reproche à "certains journalistes" à qui ils reprochent de "faire peu de cas de sa liste et de ses électeurs". On notera que Gaétan Dirand a répondu favorablement le lendemain soir à l'invitation à débattre de l'Association familiales catholiques. Chacun ses priorités.

Rotureau et la méthode Coué

Annoncé à 14% d'intentions de vote par le premier sondage de l'élection, là où certains le voyaient - ou l'espéraient - à 5%, Jean-Luc Rotureau aurait pu se réjouir de l'étude de TNS Sofrès publiée jeudi qui, de facto, a donné crédit et légitimité à sa candidature. Mais c'est oublier que l'ancien adjoint à l'urbanisme de Frédéric Béatse répète volontiers qu'il se voit à plus de 25% et devant le maire d'Angers au soir du 23 mars. On comprend mieux dès lors ses réserves formulées sur le travail de la TNS Sofres, le "sondeur de la municipalité".

Il est pas content Gaétan (2)

Lors du débat organisé jeudi par la délégation angevine des Associations familiales catholiques (AFC), sur le thème, « Quelle politique familiale pour le futur maire d’Angers », le candidat du Front National a eu quelques soucis avec ses fiches. Au point de tenir, selon le Courrier de l’Ouest, « des propos confus ». Non, s'est défendu le candidat, précisant avoir « bien répondu à la question posée, certes après un temps d’hésitation dû à un changement dans l’ordre des questions ». Pas content des « propos ironiques » du quotidien, Gaétan Dirand lui a demandé de retirer cet article, faute de quoi « il ne s’interdit pas de saisir la juridiction compétente ». Pas content, on vous dit.









Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

6.Posté par Oumane Sar le 01/03/2014 02:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
bons à l'oral, je ne sais pas si ça m'amuse ou si ça m'attriste. c'est donc le règne de la mediacratie, de la pirouette micro en main, de la capacité de répartie, du bon mot journalistique? alors que, pour ne citer que les "ténors" monsieur Bechu devrait être jugé sur sa capacité à sauter d'un mandat à l'autre, ses valses hésitation sur le tram, sa volonté manifeste de conserver une voie de berges, son bilan financier au conseil général, et monsieur Beatse sur la médiocrité de certains de ses...

5.Posté par Citoyenz le 24/02/2014 13:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La liste "Trélazé Citoyens Solidaires" n'est en effet attachée à aucun parti politique. Mais elle propose une alternative à la politique de "l"événementiel", devenue la priorité de l'équipe sortante de Marc Goua qui endette gravement la commune. Recentrer les moyens de l'action municipale sur des réponses effectives aux besoins quotidiens des habitants de leur ville ardoisière, c'est le projet de ces citoyens candidats qui veulent développer la démocratie participative par la concertation sur...

4.Posté par Cléa le 23/02/2014 01:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La liste conduite par Jean-François Garcia est une liste, il faut sans doute le rappeler, citoyenne et apolitique. Est il alors juste de parler de "troisième concurrent à gauche"?

3.Posté par Gicquel Marc le 22/02/2014 18:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
merci et continuez à bien informer comme vous le faites

2.Posté par Angers Mag le 22/02/2014 18:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Vous avez raison. Nous avons modifié la mention.

1 2














Angers Mag











Angers Mag : Le Bastringue Général, collection automne-hiver à Montreuil-Juigné: A la fois marché de... https://t.co/wSJrT0YxQH https://t.co/uk6Li4S9nu
Jeudi 8 Décembre - 09:22
Angers Mag : Pourra-t-on un jour revendiquer le "droit au bonheur" devant les tribunaux ?: Avec cette... https://t.co/QpibQ65W2u https://t.co/6akmJkPlta
Jeudi 8 Décembre - 07:56
Angers Mag : A Coutures, les maternelles s’activent: Dans sa classe de l’école maternelle publique de... https://t.co/bJ1C27TEZX https://t.co/HH0RAzp80Q
Jeudi 8 Décembre - 07:46
Angers Mag : Au comptoir de Mathilde... et de Catherine: Depuis la fin du mois d'octobre, la rue... https://t.co/wkV9xA1N3F https://t.co/6yuEQFFF5o
Mercredi 7 Décembre - 08:00



cookieassistant.com