Municipales : Laurent Gérault avance ses pistes pour l'emploi


Rédigé par Rédaction Angers Mag Info - Angers, le 17/01/2014 - 18:40 / modifié le 29/01/2014 - 08:41


Le candidat UDI aux municipales, Laurent Gérault a divulgué vendredi matin, ses propositions pour l'emploi. Il en a aussi profité pour présenter deux de ses co-listiers, Gilles Guerrin, entrepreneur et Stéphane Amiard, universitaire.



Gilles Guerrin, Katarzyna Barska-ALibert (adjointe au commerce et à l'artisanat), Laurent Gérault et Stéphane Amiard
Gilles Guerrin, Katarzyna Barska-ALibert (adjointe au commerce et à l'artisanat), Laurent Gérault et Stéphane Amiard
la rédaction vous conseille
"Lors de la première conférence de presse thématique, nous avons détaillé comment nous éviterons les hausses d’impôts et agirons sur le pouvoir d’achat. La deuxième est donc naturellement réservée à l’emploi", annonçait Laurent Gérault, vendredi matin, en introduction de son point-presse qui se tenait au sein de sa permanence de campagne, rue des Lices à Angers.

L'occasion pour le candidat UDI aux prochaines élections municipales de renouveler ce constat qu'il répète depuis plusieurs mois : "Angers décroche... économiquement. L’agglomération subit une nette accélération du nombre de demandeurs d’emplois. Le taux de chômage de la zone d’emploi d’Angers atteint 10,6% (moyenne nationale)."

Mêmes sources d'inquiétude dans le domaine de l'entrepreneuriat : "Le bassin angevin enregistre une forte progression des redressements judiciaires et des mises en liquidation des entreprises (augmentation de 25% en un an des dépôts de bilan : 327 en 2013, contre 260 en 2012 et 264 en 2011)", ajoutait-il.

Face à cette situation, l'élu centriste s'est donc fixé un seul objectif : "Sauver les emplois existants, et créer une dynamique pour les emplois de demain, à travers un triptyque : Accueillir, Entreprendre et Innover".

L'esprit d'entreprendre

Sous le terme "Accueillir", Laurent Gérault recouvre des propositions déjà formulées récemment : "investir dans le développement économique et l’innovation en mutualisant les moyens financiers de la ville et l’agglomération pour investir sur l’emploi", "donner de la visibilité fiscale aux entreprises sur le mandat en diminuant le versement Transport (2 à 1,9%, soit 2,5M€ en contre partie de la mutualisation)". Et insuffler une politique volontariste d’accueil des entreprises et des créateurs, "en créant un guichet unique, en organisant une politique d’attractivité des talents et en développant les infrastructures indispensables à une dynamique de l’emploi".

Sous la bannière "Entreprendre", Servir Angers, sa liste, compte développer un réelle culture de projet à l'échelle du territoire. Selon lui, une nouvelle gouvernance économique s'impose à Angers. "Le Maire et le Président de l’agglo seront les premiers agents de développement économique", soutient-il.

Il espère mettre en place une conférence transversale pour "éviter les silos institutionnels pour aller chercher les appuis financiers et stratégiques indispensables à la Région et au niveau national". Création d'un « cluster » de l’esprit d’entreprendre et de pépinières publiques et privées avec nomination d'un « ambassadeur » par filière pour développer les liens… ont également été annoncés ce matin.

L'innovation et les labels

Enfin, le candidat centriste croit à l'innovation, "car elle est le moteur du développement économique". Il souhaite donc mettre en réseau les structures existantes autour d’une politique de l’innovation (Angers technopole, CCI, universités, pôle de compétitivité…). Et avec à la clé, "un objectif de 2 % de la commande publique".

"Il nous faut aussi créer une politique de labels reconnus nationalement et internationalement afin d'obtenir de nouvelles marques de fabrique (quartier numérique, French Tech, cantine numérique,…) et faire émerger un label type "Angers Tech" pour l’enseignement supérieur afin de favoriser la visibilité, les coopérations, et le transfert de technologie" a-t-il conclu.

Pour l'aider dans sa tâche et porter ensemble ses projets pour l'emploi, Laurent Gérault est épaulé par deux co-listiers qu'il a présenté lors de sa conférence de presse. En cas de victoire aux municipales de mars prochain, Gilles Guerrin, entrepreneur (fondateur des sociétés Illico, Openportal devenue Alcuin), aura en charge l’économie à la ville. Quant à Stéphane Amiard, vice président délégué au développement du Numérique à l'Université d'Angers et membre du comité numérique de la conférence des présidents d'université, il prendra le poste de délégué à l’innovation et au numérique à la ville.









1.Posté par Tonton Flingueur le 17/01/2014 21:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Dans le cadre du redécoupage des régions, ce monsieur Gérault affirme qu'il faut rejoindre la Bretagne méprisant au passage notre territoire, son histoire, sa culture, son tourisme.
Angers, Maine et Loire, Anjou = Val de Loire, ne lui en déplaise.
Il oublie que la vallée de la Loire est connue dans le monde entier, qu'économiquement Tours et Orléans n'ont rien à envier à Rennes et Nantes.
Enfin nous sortir l'argument qu’Orléans est trop loin pour faire une région Val de Loire ne tient pas puisqu...

2.Posté par Augustin le 18/01/2014 14:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
15 propositions, un entrepreneur et un vice-président de l'université.....
Du sérieux et de la compétence, cela change des projets hors sol et des candidats recyclés et politisés!
Cela grince à gauche et à droite!

3.Posté par PaulHagenlalane49du3èmétage le 20/01/2014 16:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
y a pas de salon de coiffure, rue des Lices ?

4.Posté par Anjou le 25/01/2014 20:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Candidat centriste .....ultra libéral!
On a déjà donné avec Sarkozy . Pourquoi ne pas rester avec Béchu si c'est pour faire la même chose.
Regardez donc le CV de son directeur de campagne ...
Et parlez-leur donc de NDDL et Marcé : vous aurez des surprises.















Angers Mag











Angers Mag : #Angers Le directeur de Keolis Angers a été licencié pour fautes graves https://t.co/n6HJqX081U
Lundi 5 Décembre - 15:10
Angers Mag : Keolis Angers : Christophe Reineri a été licencié pour fautes graves: Trois semaines... https://t.co/d3ujV5hSiJ https://t.co/cPMN0twREP
Lundi 5 Décembre - 15:01
Angers Mag : Orphée aux enfers, mais aussi au Quai: Entretien croisé avec Jean-Paul Davois (directeur... https://t.co/NJjZLJnXMH https://t.co/pTRfJd77AD
Lundi 5 Décembre - 08:00
Angers Mag : Enseignement, quand l'instruction se "fait maison": Depuis trois ans, Barbara a décidé... https://t.co/2EbbolDZYe https://t.co/q2lbjICkRQ
Lundi 5 Décembre - 07:20



cookieassistant.com