Municipales à Angers, micmac autour du soutien des radicaux de gauche


Rédigé par - Angers, le 29/01/2014 - 22:21 / modifié le 29/01/2014 - 23:16


La fédération de Maine-et-Loire du Parti Radical de Gauche a apporté officiellement son soutien à Jean-Luc Rotureau mercredi après-midi. Dans le même temps, Frédéric Béatse annonçait que le PRG se rangeait derrière lui. Quand anecdotique rime avec pathétique...



Les radicaux de gauche soutiennent qui ? Frédéric Béatse ou Jean-Luc Rotureau ? Faudrait savoir...
Les radicaux de gauche soutiennent qui ? Frédéric Béatse ou Jean-Luc Rotureau ? Faudrait savoir...
la rédaction vous conseille
Chassez le naturel, il revient au galop ! En annonçant quasi simultanément mercredi après-midi une information et son contraire, les socialistes et les radicaux de gauche angevins ont prouvé qu'ils pouvaient, à l'occasion eux-aussi, basculer du côté obscur de la politique (politicienne) - désastreux, du point de vue de l'électeur lambda - que l'on prête plus volontiers à leurs pairs parisiens ou marseillais.

D'un côté , un communiqué de presse officiel de la fédération de Maine-et-Loire du Parti Radical de Gauche, signé de son président Louis-Marie Bosseau. Son objet ? L'officialisation du soutien du PRG à la candidature de Jean-Luc Rotureau pour les élections municipales à Angers. Soutien voté en décembre "à l'unanimité du bureau départemental", précise Louis-Marie Bosseau.

"Si Angers a par le passé brillé, reconnaissons que sa démocratie est écornée et son image s’est froissée. Angers a manifestement besoin d’un changement de gouvernance, pour redonner à Angers de la force, de l’espoir, de l’envie", justifie notamment le président du Parti Radical de Gauche de Maine-et-Loire, précisant voir dans la "compétence", "le sens de l'intérêt général", le "sens de l'écoute" de Jean-Luc Rotureau, "les atouts indispensables pour mettre en œuvre nos valeurs et favoriser une douce mutation politique".

Seul problème, manifestement pas anticipé par le patron départemental du PRG, politique et douceur vont difficilement bon ménage, surtout en période électorale. Car de l'autre côté et dans le même temps, un autre communiqué, en provenance de l'équipe de campagne d'Aimer Angers, tombait dans les boîtes mails des rédactions locales. Son objet : l'appel du Parti Radical de Gauche à voter... Frédéric Béatse aux élections municipales. Appel relayé au demeurant sur le site national du mouvement www.planeteradicale.org

Cette décision a été prise "dans le cadre de l’accord national PS-PRG pour les élections municipales", précise le communiqué. Bien entendu, vue sous cet angle, elle ravit le candidat-maire d'Angers. En quelques lignes, Frédéric Béatse n'hésite d'ailleurs pas à y voir, après les ralliements d'Europe Ecologie Les Verts et du Parti Communiste, la concrétisation d'"un rassemblement historique pour la ville (...) à travers cette union de la gauche, dans sa diversité" ... Sous entendu, tout va très bien Madame la Marquise (à gauche).

Reste à élucider ce qui s'est joué au sein des appareils politiques pour conduire à ce double discours pour le moins fâcheux. "J'attends de joindre le national pour comprendre ces interférences. Mais à Angers, ça toujours été compliqué" pestait Louis-Marie Bosseau, mercredi soir. Reste aussi pour les intéressés, en cette période de défiance généralisée du politique, à bien évaluer la plus-value électorale et médiatique de ce genre de micmac. Et ce qu'il en restera.




Journaliste, rédacteur en Chef d'Angers Mag En savoir plus sur cet auteur





1.Posté par EL DEM le 30/01/2014 14:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Donc si je résume, l'un profite d'un accord national PS PRG signé par Harlem Désir et Jean-Michel Baylet (Sénateur et président du Parti Radical de Gauche (PRG),condamné à six mois de prison avec sursis et 30.000 euros d'amende, notamment pour abus de bien sociaux et recel d'abus de biens sociaux. le 13 mars 2003)

et l'autre à le soutien du PRG Local qui s'appuie sur un projet Angevins et militants.

Je crois que tout est dit.

Monsieur Rotureau : intégrité et respect.















Angers Mag











Angers Mag : Au comptoir de Mathilde... et de Catherine: Depuis la fin du mois d'octobre, la rue... https://t.co/wkV9xA1N3F https://t.co/6yuEQFFF5o
Mercredi 7 Décembre - 08:00
Angers Mag : A l’Ecole démocratique, on fait ce qu’on veut… ou presque: Basée sur la liberté... https://t.co/j0ywJZAzgI https://t.co/jEK0S9wvGs
Mercredi 7 Décembre - 07:31
Angers Mag : RT @LeQuai: N'oubliez pas d'aller voir #AdishatzAdieu ce soir. Vous nous remercierez demain. #Theatre #JonathanCapdevielle #Angers RESA 02…
Mardi 6 Décembre - 13:55
Angers Mag : A Angers, Montessori a pris racines: Porté par des éducateurs convaincus, les méthodes... https://t.co/bXNDdgyLpz https://t.co/nar3Qs6vye
Mardi 6 Décembre - 07:30



cookieassistant.com