Musées d'Angers : Anne Esnault, directrice en quête de partenariats


Rédigé par - Angers, le Samedi 23 Avril 2016 à 10:41


Elle prendra officiellement son poste le 30 mai prochain. Mais Anne Esnault, la nouvelle directrice des Musées d'Angers, était présente vendredi aux Beaux-Arts, pour une séance de présentation officieuse. Avec la volonté affichée de renforcer encore un peu plus les partenariats avec les acteurs culturels, sociaux et éducatifs de la ville.



Anne Esnault sera la directrice des Musées d'Angers à compter du 31 mai prochain.
Anne Esnault sera la directrice des Musées d'Angers à compter du 31 mai prochain.
la rédaction vous conseille
Elle a choisi un terrain connu pour ses premières prises de vue angevines : au rez-de-chaussée du Musée des Beaux-Arts, la salle Gumery -galerie qui a longtemps présenté les œuvres de David d'Angers et de ses disciples- abrite aujourd'hui des sculptures et peintures académiques du XIXe siècle, période artistique dont Anne Esnault, la nouvelle directrice des Musées d'Angers, est une spécialiste, en même temps qu'une inconditionnelle. "Ce goût remonte à très loin", commente cette Rennaise de 44 ans. "C'est une période qui est à la fois assez proche de la nôtre en terme de temps mais totalement différente du point de vue artistique. J'ai moins d'affinités avec le XXe siècle."

Une réflexion qui a le mérite de l'honnêteté et de la transparence, vis-à-vis d'une municipalité qui souhaite donner "une plus grande visibilité à l'art contemporain dans la ville, et dont les musées devront contribuer à renforcer la présence", appuie le maire d'Angers, Christophe Béchu. "Ce n'est pas parce que mon goût personnel ne va pas vers l'art contemporain que les partenariats ne se noueront pas avec ses acteurs", précisé d'emblée Anne Esnault, conservatrice du patrimoine qui occupait depuis 2011 la direction des Musées d'Arras.

C'est d'ailleurs ce qu'elle a développé dans le Pas-de-Calais qui a convaincu le jury présidé par l'adjoint à la culture, Alain Fouquet, de retenir sa candidature pour succéder à Ariane James-Sarazin, remerciée à la fin de l'année 2015. "Anne Esnault a une réelle capacité de coordination sur les volets administratifs, scientifiques et culturels", soutient l'élu angevin, s'appuyant sur la réussite  du partenariat "Versailles à Arras", mise en œuvre par Anne Esnault dans le cadre du poste qu'elle quitte. En fait, un conventionnement et des expositions de décentralisation culturelle, fruit d'un partenariat entre la ville, la région et le Château de Versailles, "qui m'a beaucoup impressionné", précise Alain Fouquet.
"Il ne s'agit pas de faire venir Versailles ici, mais de développer les partenariats au quotidien, parce que ça n'a pas de sens, aujourd'hui, de faire des choses sans d'autres partenaires"

Anne Esnault, ici dans la salle Gumery, est notamment une spécialiste du XIXe siècle.
Anne Esnault, ici dans la salle Gumery, est notamment une spécialiste du XIXe siècle.
Verra-t-on Versailles à Angers ? "Non, il ne s'agit pas de faire venir Versailles ici, mais de développer les partenariats au quotidien, parce que ça n'a pas de sens, aujourd'hui, de faire des choses sans d'autres partenaires", explique Anne Esnault. Cette quadra, passée notamment par l'Ecole nationale d'attachée de conservation d'Angers (devenu INSET) au tout début des années 2000, entend mener à bien cette ambition de partenariats, avec les acteurs culturels, associatifs ou éducatifs de la ville, mais également avec des organismes extérieurs, "dans une logique de projets".

Il est encore trop tôt pour détailler les perspectives d'Anne Esnault à la tête des Musées d'Angers (et sans doute à celle, à court terme, du Muséum d'histoire naturelle) : d'abord parce qu'elle prendra officiellement son poste à la fin mai, ensuite parce qu'il lui faudra un peu de temps pour appréhender l'organisation d'un navire de plus de 100 salariés (contre une trentaine actuellement aux musées d'Arras). Reste que succéder à Ariane James-Sarazin n'est pas chose aisée, sur le plan du rayonnement culturel et artistique des musées d'Angers, et que les attentes de la municipalité sont réelles : "Nous attendons de notre nouvelle directrice qu'elle soit à la fois force de proposition, notamment par sa capacité d'étonnement et en valorisant encore plus les collections de grande qualité que nous abritons, mais également qu'elle nous permette de mettre en œuvre les engagements pris devant les Angevins, en matière culturelle. Et la question du musée hors les murs en est un", avance Christophe Béchu.

Pour le maire d'Angers, c'est bien "une nouvelle aventure qui démarre, avec une sensibilité et une ambition différentes", mais qui doit s'inscrire dans une certaine "continuité" : celle des musées d'Angers.

Le début de "l'année Lurçat"
De nombreuses opérations sont prévues dans le cadre du cinquantenaire de la disparition du peintre et céramiste Jean Lurçat. Une célébration qui débute, à compter du 4 mai (et jusqu'au 18 septembre) par l'exposition "Au seul bruit du soleil", à la Galerie des Gobelins, à Paris.
La suite, c'est à Angers, avec, du 9 juin au 6 novembre, une exposition consacrée à l'œuvre de l'artiste, dans les murs du musée des Beaux-Arts. Dans le même temps, l'espace du musée Jean-Lurçat accueillera l'installation in-situ de l'œuvre commandée à l'artiste irlandaise Claire Morgan, en regard avec les dix tapisseries qui composent le chef d'œuvre de Lurçat, "Le Chant du Monde".




Journaliste Animateur du blog " Des mots à la marge " En savoir plus sur cet auteur





1.Posté par langevine le 23/04/2016 22:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
cette rennaise déclare au Courrier de l'Ouest " avoir eu envie de revenir dans l'ouest ". j'espère que ce n'est pas faute de trouver un poste dans sa région d'origine qu'elle se "rabat" sur Angers.
notre ville mérite mieux que cela.

2.Posté par barreau le 25/04/2016 20:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pour l'année Lurçat, est-ce-que Angers et Aubusson vont travailler ensemble ?








Angers Mag












Angers Mag : Le SCO passe à l’orange: Tenus en échec à Jean Bouin samedi par la lanterne rouge du... https://t.co/QADPR1iLiN https://t.co/YP52GPOoB9
Dimanche 4 Décembre - 13:50
Angers Mag : #Angers En panne d'idée de cadeaux ? @Revue_BDM #carnetsdevoyage #publicité https://t.co/VsebE5LDp8
Samedi 3 Décembre - 18:56
Angers Mag : RT @IncroyableSCO: Angers SCO à la pêche aux points face aux Merlus du @FCLorient ce soir (20h) à Jean-Bouin ! #SCOFCL #VibrezSCO https://t…
Samedi 3 Décembre - 12:56
Angers Mag : ChroniK'Ô Noir - #18 : "Plateau", de Franck Bouysse: Chaque mois, la journaliste Martine... https://t.co/V0soKdy4ie https://t.co/07YeiZrSfq
Samedi 3 Décembre - 09:00







cookieassistant.com