My week with Marilyn : biopic sur femme unique !


Rédigé par Option Cinéma Lycée Renoir - Angers, le Dimanche 15 Avril 2012 à 08:41


Au départ, l'histoire d'un jeune homme, Colin Clark, 23 ans, qui réussit à décrocher un emploi en tant que 3e assistant réalisateur. Il nous raconte la semaine magique qu'il a passée, seul, en compagnie de la plus grande star de cinéma du monde, Marilyn Monroe.



Marilyn Monroe (Michelle Williams) durant une conférence...
Marilyn Monroe (Michelle Williams) durant une conférence...
la rédaction vous conseille
1956, Londres. Colin (Eddie Redmayne) rencontre la star. Celle-ci doit tourner "Le prince et la danseuse" avec Sir Laurence Olivier (Kenneth Branagh), un géant du cinéma britannique. Lors de leur première rencontre, le jeune assistant tombe naturellement sous le charme de la femme. Puis, petit à petit, un lien inattendu se crée, les rapprochant encore plus. Colin est heureux, et qu'importent les avertissements de ses proches, puisqu'il est amoureux et que cela semble réciproque ? Mais le jeune homme se perd dans son rêve, dans son illusion. Marilyn est une star, et ne fait que profiter de son statut.

« Que peut ressentir la femme la plus célèbre du monde ? » C'est également cette question que Simon Curtis tente d'aborder dans son premier long métrage en tant que réalisateur. Il reprend le livre « Une semaine avec Marilyn » écrit par Colin Clark, qui porte un regard intime et rare sur la star. Ainsi, derrière les paillettes, les sourires et les clins-d'œil se cache une Marilyn terrifiée par le doute, névrosée et qui a ce besoin vital de se sentir toujours admirée. Le personnage est d'autant plus touchant que l'interprétation de Michelle Williams est impeccable. Elle réussit à nous faire un peu mieux comprendre Marilyn, mais le spectateur n'arrive quand même pas à lire dans ses pensées. Une barrière nous en empêche. Il y a toujours un mystère qui règne autour d'elle : elle nous est proche comme elle nous est étrangère.

Simon Curtis nous fait vraiment rentrer dans l'histoire et dans l'atmosphère des années 50. Les décors ont été minutieusement choisi, comme Parkside House qui avait été la résidence même de Marylin Monroe durant le tournage du film de Laurence Olivier.

La B.O joue également son rôle. Signée par le compositeur français Alexandre Desplat, elle ajoute beaucoup d'émotion et rend les personnages touchants. Enfin les lumières, qui mettent toujours en valeur Marilyn, donnent de l'esthétisme au film.

Les cadres qui visent à nous rapprocher des personnages sont très beaux et les nombreux travellings nous transportent en même temps que l'histoire évolue. Nous rentrons réellement dans l'intimité des personnages, notamment dans celle du héros, Colin.

"My week with Marilyn" est un film émouvant, mélangeant glamour et drame. Il nous permet de voir « l'envers du décor » de la star.

Un film de qualité qui réussit à nous montrer une Marilyn Monroe comme on en n'a jamais rêvé.

Céline.












Angers Mag