Nedjma BOUTLELIS: une entrepreneuse optimiste


Rédigé par Yannick Sourisseau - Angers, le 07/11/2010 - 09:31 / modifié le 08/11/2010 - 17:39


En ces temps de morosité ambiante, trouver à Angers une femme « chef d’entreprise » qui malgré les difficultés inhérentes à la profession, fasse preuve d’autant d’enthousiasme et de solidarité, ça remonte le moral. D’ailleurs, Hervé Morin, le Ministre de la Défense, ne s’y est pas trompé puisqu’il vient de lui remettre les insignes de Chevalier de l’Ordre national du Mérite.



Nedjma BOUTLELIS remerciant le Ministre et les invités, mercredi soir dans les locaux de son entreprise.
Nedjma BOUTLELIS remerciant le Ministre et les invités, mercredi soir dans les locaux de son entreprise.
la rédaction vous conseille
Grande, mince, racée, souriante, généreuse et pétillante, les qualificatifs ne manquent pas pour Nedjma BOUTLELIS, cette fille d’un maçon algérien et d’une femme de ménage, arrivée en France à l’âge de 6 ans et qui, sans connaître ni notre pays, ni sa langue, se retrouve à la tête de plusieurs entreprises et associations, avec un leitmotiv : « les rêves les plus fous sont réalisables à condition d’oser les tenter ! »

Mercredi 3 Novembre, en soirée, dans les locaux de la société ISIS Conseil RH, une entreprise de Conseil en Ressources Humaines que dirige Nedjma BOUTLELIS, il y avait là les parents émus aux larmes, la famille, les amis proches, tous attendaient le Ministre Hervé Morin, lequel venait tout spécialement, après sa visite à l’EAG d’Angers (Ecole d’Application du Génie), remettre les insignes de Chevalier de l’Ordre national du Mérite, à la responsable des lieux. « Cet ordre a été créé par le Général de Gaulle à l’attention des hommes dont le mérite et le parcours personnel est assez exemplaire pour que la République le reconnaisse », déclarait le Ministre à son arrivée. « Et si quelqu’un mérite cette distinction c’est bien toi. »

Cette reconnaissance d’un représentant de l’Etat, n’était pas le fait du hasard. Hervé Morin a rencontré Nedjma BOUTLELIS lors d’une réunion thématique sur la formation et l’égalité des chances. Cette dernière qui avait osé dire à Hervé Morin qu’elle ne comprenait pas son parcours politique à tout de même retenu, par son dynamisme et sa volonté, l’attention du Ministre lequel entretien désormais une relation d’amitié avec la jeune chef d’entreprise. « Je ne désespère pas que nous puissions construire un avenir politique en commun », affirmait le Ministre.

Et pourtant, le parcours de Nedjma BOUTLELIS n’a pas été des plus faciles. Habitante d’un quartier populaire nantais, elle entre à l’école de la République à 6 ans sans connaître un seul mot de français. « Elle était tellement motivée pour apprendre le français, qu’elle ne sait même plus parler l’arabe aujourd’hui », commente Hervé Morin. Après un Bac Economie et la Fac de Sciences Eco, un passage vers un BTS, puis un DESS en Ressources Humaines, Nedjma BOUTLELIS qui n’a pas oublié ses racines, souhaite promouvoir une « certaine idée de la vie collective ». Elle créé ISIS Conseil en Ressources Humaines, ACASAIDE, une entreprise d’aide à domicile, NEA-LEAD COACHING et « même un distributeur de pizza fraiches », s’amuse le ministre.

Nedjma BOUTLELIS, « chef d’entreprise engagé », s’investie également dans la sphère culturelle et associative, avec de nombreuses structures dont l’objectif est d’aider les jeunes des quartiers, favoriser l’intégration et la création d’entreprises pour les plus défavorisés. Elle fait un passage au Conseil Municipal d’Angers, dans l’opposition, mais ça ne lui convient pas vraiment. « La politique c'est un mélange entre Koh Lanta et l'ile de la tentation », commente l'entrepreneuse. Elle est aussi membre des collectifs de « Respect Magazine » et de « sans proposition pour l’avenir », animé par l’ex-footballeur Lilian Thuram, puis membre associé de la CGPME (Confédération Générale des Petites et Moyennes Entreprises).

« Nedjma une femme de confiance et de loyauté, dotée d’une énergie et d’une gaité, dont on pourrait faire une poudre pour semer sur l’ensemble du territoire national pour qu’enfin nous puissions retrouver un peu d’optimisme et de confiance dans l’avenir du pays. Quand on le veut, en France on peut encore réussir, tu en es l’exemple même », conclura Hervé Morin en lui agrafant la médaille sur la poitrine.




Yannick Sourisseau
Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur





1.Posté par DELSART Maryvonne le 08/11/2010 13:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je suis tellement heureuse lorsque je lis des lignes comme celles-là !! Il y a tant de jeunes qui ne demandent qu'à réussir leur vie ; il est vrai que cela est plus difficile pour certains mais c'est vrai dans tous les milieux. J'ai rencontré tellement de jeunes talentueux d'origine magrébine, mais à chaque fois JE M'EN SUIS VOULUE DE ME FAIRE CETTE REFLEXION car il va bien falloir un jour que l'on réagisse comme les français d'origines italienne, espagnole, polonaise, etc. Nous sommes une na...








Angers Mag















Angers Mag : Report'Cité : portez la plume, s'il vous plaît !*: Un an et demi après son lancement, le... https://t.co/Qf1FyGW1iJ https://t.co/P8YYlZPYdm
Vendredi 2 Décembre - 19:06
Angers Mag : #musique De Macao à Pergolèse,la riche actualité de l'ensemble Amarillis @Angers https://t.co/hAW8WkdOUw
Vendredi 2 Décembre - 10:46
Angers Mag : #Angers Le jour d'après #PSGSCO, le billet @LardeuxT. Comme quoi on peut supporter @SCO et admirer @ECavaniOfficial https://t.co/nA3Ivf5HEE
Jeudi 1 Décembre - 18:18
Angers Mag : Au musée des Beaux-Arts, l'énigme Peter Briggs: Jusqu'au 26 mars, le musée des... https://t.co/Ys4SmHHl6M https://t.co/4mARuYnceC
Jeudi 1 Décembre - 07:30


cookieassistant.com