"Nelson" au Festival d'Anjou : une Chantal Ladesou cynique et vénale


Rédigé par - Angers, le Jeudi 18 Juin 2015 à 19:19


Proposée pendant trois soirs consécutifs aux Arènes de Doué la Fontaine, dans le cadre du 66e Festival d’Anjou, "Nelson", la comédie de Jean Robert-Charrier, affiche complet. Et pour cause, les inconditionnels du genre y retrouvent l’humoriste Chantal Ladesou, dans un rôle taillé sur mesure. Sa gouaille, son extravagance et sa générosité sauvent cette pièce dont la mise en scène n’est pas à la hauteur.



Chantal Ladesou et Eric Laugérias, deux des principaux protagonistes de cette comédie déjantée
Chantal Ladesou et Eric Laugérias, deux des principaux protagonistes de cette comédie déjantée
la rédaction vous conseille
Sept comédiens, dont Chantal Ladesou et sa fille Clémence, et … un lapin nain, vivant. C’est l’affiche de "Nelson", une comédie qui termine sa tournée française par les arènes de Doué la Fontaine, pour trois soirées inscrites au programme du Festival d’Anjou, après avoir connu un grand succès au théâtre de la Porte Saint Martin à Paris.
 
Nelson, c’est la rencontre plutôt agitée entre deux familles que tout oppose. L’une bourgeoise, dirigée de main de maître par une avocate cynique et vénale, Jacqueline (Chantal Ladesou), résidant dans un appartement chic des beaux quartiers de Paris. L’autre altermondialiste, 100% végétalienne, protectrice des animaux et investie dans des missions humanitaires.  Le trait d’union entre ces deux familles, c’est Christine (Clémence Ansault) la fille de la première famille, étudiante en sociologie et qui souhaite vivre sa période « hippie » en partant en mission humanitaire avec la seconde famille.
 
Si cette comédie de boulevard n’a rien de transcendante, elle commence quand Jacqueline, une terreur du barreau, fait son entrée sur scène telle une tornade, avec une avalanche de sarcasmes dont elle a l’habitude. Elle régit son foyer comme une entreprise, n’ayant de pitié pour personne, tyrannisant son fils qui est aussi son assistant et traitant son chanteur de mari de « consternant », trouvant même qu’il a un « talent flou ». Quant à sa fille …
 
Cette dernière réussit à convaincre ses parents de recevoir à  la maison « la famille lapin », comme la nomme Chantal Ladesou. Pour cela, elle envisage de faire passer les siens, bons capitalistes et carnivores,  pour des modèles d'écolos humanistes et végétaliens. Mais difficile de renier sa vraie nature. Cette dernière se dévoile, lors de situations cocasses qui  provoquent le rire à gorge déployée des spectateurs. Heureusement, ils sont venus pour ça. Mais ce n’est pas suffisant.
 
La pléiade d'excellents comédiens qui entourent l’humoriste -Armelle, Éric Laugérias et Thierry Samitier et trois jeunes comédiens dont  Clémence Ansault, fille de Chantal Ladesou, sur scène… et dans la vie-  peinent à dynamiser cette comédie, à bien des égards un peu trop caricaturale et un texte semblant reposer un peu trop sur une Chantal Ladesou plus déjantée que jamais.
 
Chantal Ladesou et Éric Laugérias, le père de la famille altermondialiste, s’emploient généreusement à faire de "Nelson", nom du pauvre lapin, acteur malgré lui, une comédie de divertissement. Si certains spectateurs doivent avoir les zygomatiques un peu distendus ce matin, la pièce aurait mérité un peu plus de finesse dans l'écriture et la mise en scène, une plus juste élaboration plutôt qu’un grand déballage, pas toujours amusant, qui fait perdre rapidement le fil du sujet.
 
Reste que les inconditionnels de l’humoriste ont apprécié, d’autant qu’elle est restée assez longtemps sur scène en fin de spectacle pour discuter avec son public et le remercier.

Et pour ceux qui veulent suivre l'actualité de Chantal Ladesou off : www.facebook.com/Chantalladesou




Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur








Angers Mag












Angers Mag : RT @UnivAngers: À l'occasion du colloque #BonDroit qui se déroule auj. et demain à la Faculté de droit. Avec Félicien Lemaire @AngersCjb ht…
Jeudi 8 Décembre - 13:04
Angers Mag : Le Bastringue Général, collection automne-hiver à Montreuil-Juigné: A la fois marché de... https://t.co/wSJrT0YxQH https://t.co/uk6Li4S9nu
Jeudi 8 Décembre - 09:22
Angers Mag : Pourra-t-on un jour revendiquer le "droit au bonheur" devant les tribunaux ?: Avec cette... https://t.co/QpibQ65W2u https://t.co/6akmJkPlta
Jeudi 8 Décembre - 07:56
Angers Mag : A Coutures, les maternelles s’activent: Dans sa classe de l’école maternelle publique de... https://t.co/bJ1C27TEZX https://t.co/HH0RAzp80Q
Jeudi 8 Décembre - 07:46







cookieassistant.com