Nick-Oz a tout osé en Australie !


Rédigé par Julie Cadeau - Angers, le 25/06/2010 - 10:50 / modifié le 26/06/2010 - 10:21


Neuf mois c’est le temps qu'il a fallu à Nick pour faire découvrir l’Australie aux internautes, double challenge puisque ce pays lui était inconnu … En effet, ce jeune animateur radio d'Angers y a réalisé les défis que les internautes eux-mêmes lui ont proposé tout au long de ce périple. Retour sur neuf mois passés en Australie…



Le kangourou: un animal difficile à approcher...mais Nick l'a fait!
Le kangourou: un animal difficile à approcher...mais Nick l'a fait!
Si son nom vous rappelle quelque chose, c’est tout à fait probable. Fin novembre 2009, nous lui consacrions un premier portrait. Il nous faisait part de ses principales motivations pour partir à l’autre bout de la France pendant près d’un an. En partant là-bas, il voulait non seulement réaliser son rêve, mais aussi accomplir les défis (aussi insolites soient-ils) que lui proposeraient les internautes tout au long de son séjour.


De retour en France depuis le 4 juin, Nick nous confie qu’il était « psychologiquement prêt à revenir au pays. Il a fait un temps merveilleux, ce qui aide beaucoup. J'ai pu revoir mes proches. J'ai apporté 19kg de souvenirs. Je pense que le plus dur sera dans les prochains jours, quand l'euphorie sera retombée et que la pluie se sera installée alors que c'est l'été... ».

Malgré ses premières craintes quant à partir à l’autre bout du monde, elles se sont vite estompées grâce aux multiples rencontres qu’il a fait durant ces neufs mois : « Au départ, ça peut faire peur de partir à l'autre bout du monde seul mais finalement c'est très simple de sympathiser avec des français et des étrangers. Je suis parti seul mais j'étais très souvent avec d'autres voyageurs ». Il qualifie les Australiens de « chaleureux et généreux ». « Ils n'ont pas hésité à m'aider lorsque j'étais en galère », poursuit-il. Nick nous expliquera qu’il a été accueilli dans une famille pendant quelques semaines, à Adélaïde, ce qui lui aura évité de payer l’auberge de jeunesse. Ce fut également « un bon moyen pour progresser en anglais », poursuivra-t-il.

Surpris par un style de vie totalement différent du notre, il nous livre « qu'il y a moins de stress là-bas. On y voit très peu de violence, dans la rue on se sent en sécurité ». Ce sentiment de sécurité est selon lui lié à la faible présence des médias. En Australie, la convivialité est de mise, ce qui est le reflet du tempérament des Australiens. « Ils vivent dans leur monde dominé par leur "NO WORRIES MATE" (pas de problème, mon vieux !) en chaque fin de phrase et de barbecue. Parcs, plages et espaces verts sont munis de barbecues publics au gaz, gratuits, et simples d’utilisation. (…) Ils vivent au jour le jour ».

Des rencontres, Nick en a fait ! Pour lui, c’était inéluctable de partir à l’autre bout du monde sans en faire avant tout une aventure humaine. « Je suis piéton en Australie. J'ai dû chercher beaucoup de co-voiturage pour avancer et découvrir tout ce continent en moins d'un an. Je vivais régulièrement dans les "backpack" (en français, les auberges de jeunesse). Chaque jour, je parlais à des personnes différentes, venues des 4 coins de la planète. On sympathise le temps de quelques heures, jours, semaines... chacun avance de son coté. Par moment, j'arrivais à les recroiser quelques centaines de kilomètres plus loin. J'espère garder contact avec certains grâce à Internet ».

Internet, ce fut également le moyen qui a permis aux internautes d’avoir un contact privilégié et interactif avec notre Nick-Oz international en lui proposant de nombreux défis. Il les réalisait en vidéo pour le plus grand plaisir de ses fidèles aficionados de la Toile. Il en retiendra plus particulièrement deux : « J'ai aimé retrouver Mathieu dans Sydney pour ses parents habitant à Cholet. L'hommage à Michaël Jackson avec mes vrais-faux talents de danseurs sous plus de 40°C dans le désert rouge de l'Australie ».

Ses défis, aussi drôles les uns des autres, il les a pratiquement tous réalisés sans difficulté, mis à part celui lancé par « Nikos Aliagas : rouler une pelle à un kangourou. Ces animaux sont très timides, difficiles à approcher en pleine nature même dans certains zoos. J'ai tout de même réussi à tourner dans un parc grâce à des gâteaux secs ». Quand on lui demande quel a été son coup de cœur durant ce séjour, Nick nous avoue penser à beaucoup de choses. « Chaque jour est un jour différent, adieu la routine ! J'ai démarré avec la visite de l'Opéra de Sydney mais je me suis vite rendu compte qu'il n'y avait pas que ça en Australie. J'ai adoré partir en Van sur ces interminables lignes droites à la découverte d'une cascade d'eau, de la barrière de corail pour nager avec des tortues et des requins, partir sur des îles paradisiaques, dans différents parcs nationaux, les déserts... On est libre de faire ce que l'on veut, d'aller où on veut, de voir ce qu'on veut... elle est pas belle la vie ? », nous confesse-t-il avec sourire.

Nick-Oz échangera sa panoplie d’australien contre celle d’animateur puisqu’on le retrouvera de nouveau sur les ondes d’NRJ Angers (98.0FM) à 16h dès le 5 juillet prochain. Avant cela, il compte bien trier ses 5600 photos mais surtout se « reposer, faire partager mon aventure à mes amis et aux journalistes qui ont eu la gentillesse de s’intéresser à mon aventure ». Il poursuit en évoquant quelques uns de ses projets : « pour ce qui est de la suite, on verra bien.

Je suis motivé à découvrir pleins d'autres choses du coté personnel et surtout professionnel. J'aimerai apprendre plus le journalisme. Et qui sait... pourquoi pas un Nick-OZ dans un autre pays étranger !?
». Sans nul doute, cette expérience australienne aura été plus qu’enrichissante pour lui. « J'ai dû gagner en assurance, partir à l'inconnu me fait moins peur. Je suis motivé à faire plein de choses et surtout pas rester dans mon canapé à regarder Walker Texas Ranger le dimanche après-midi !!! », conclut-il avec humour. Nous lui souhaitons bon vent et restons à l’affût des prochaines aventures de Nick-Oz…



















Angers Mag