Angers Mag - information, actualités locales, politique, culture

Un autre regard sur la région angevine

- Angers Mag Mobile
   





Nicolas GILLET : un certain 11 Septembre 2001


Rédigé par Emmanuel Ollivier - Le Samedi 11 Septembre 2010 à 18:09


Le 11 Septembre 2001, les tours jumelles du World Trade Center, à Manhattan (USA), s'effondraient suite aux attaques terroristes d'Al Qaïda. Cette date, pour ceux qui l'on vécu sur leur écran de télévision, restera à jamais gravée dans nos mémoires. Pour le défenseur central d'Angers-sco, Nicolas GILLET, ce jour fut très particulier.



Nicolas GILLET a accepté de se replonger 9 ans en arrière
Nicolas GILLET a accepté de se replonger 9 ans en arrière
Au matin du 11 septembre 2001, Nicolas GILLET, alors joueur de l’équipe de Nantes était concentré sur une échéance précise: à 20H45, avait lieu son tout premier match de Ligue des Champions.

« J'étais à l'hôtel, avec mes coéquipiers », se souvient Nicolas Gillet. « Dès la nouvelle de la collision avec la première des deux tours, toute l'équipe était devant un écran de télévision. »

« Je me souviens avoir vu, en direct, le second avion percuter l'autre tour », déclare-t-il. « C'était l'incompréhension totale. On a passé l'après-midi devant la télé ». Pourtant, Nicolas et ses coéquipiers devaient rencontrer le soir même, au stade de la Beaujoire, les hollandais du PSV EINDHOVEN.

« De façon assez étonnante, une fois au stade, tout s'est enchaîné normalement », poursuit Nicolas GILLET. « Ni les anciens, comme Nestor FABBRI, ni le coach, Raynald DENOUEIX, n'ont pris la parole sur ce sujet là. On est rentrés mécaniquement dans notre bulle ».

Mais ce ne fut pas le cas des hollandais. Le PSV Eindhoven, sévèrement battu 4 buts à 1, demandera à rejouer le match, au motif qu'ils a avaient été perturbés par les évènements de l'après-midi.

Cet argument n'a pas été retenu par l'UEFA, organisatrice de la Ligue des Champions, qui n'a annulé que les matchs du lendemain, 12 septembre, en signe de deuil. Ceux du 11 septembre, en revanche, ont tous été joués, la décision de les annuler serait intervenue trop tard : les équipes et surtout leurs supporters, déjà sur place, auraient pu provoquer des incidents en cas d'annulation.

« Je n'ai pas senti, pendant le match, que les joueurs d'Eindhoven avaient un comportement différent du nôtre. Pour moi, ils ont joué le mach comme nous. Ils étaient, soit aussi concentrés, soit autant perturbés que nous », ajoute Nicolas GILLET.

Et l'après match?

« Je n'y ai pas forcement réfléchi à l'époque. Mais, c'est vrai, les sensations d'après match ou au réveil n'ont pas été celles des soirs ou lendemains d'aussi belles victoires ».

Un jour très particulier pour le défenseur d'Angers-sco, que nous remercions pour sa gentillesse et sa disponibilité, et surtout avoir accepté de voyager avec nous dans ce flash-back.

Le mardi 11 septembre 2001
1ère journée, 1ère phase : Nantes-PSV Eindhoven : 4-1

Buts : André (4ème), Quint (10ème, s.p.), Dalmat (44ème), Vahirua (78ème) pour Nantes ; De Jong (92ème) pour Eindhoven