Nicolas Mahut sur la WebTV d'Espace Anjou




À l’occasion du tournoi international de tennis masculin « Open Espace Anjou », à l’ATC (Angers Tennis Club), la Web TV installée désormais dans la galerie commerciale d’Espace Anjou, accueillait ce samedi 14 avril, le joueur de tennis professionnel angevin : Nicolas MAHUT.



Nicolas Mahut répondant aux questions de Jean Mars Bihour, samedi après midi, sur le plateau de la Web TV Espace Anjou
Nicolas Mahut répondant aux questions de Jean Mars Bihour, samedi après midi, sur le plateau de la Web TV Espace Anjou
Depuis une semaine, le tennis était à l’honneur dans l’espace commercial « Espace Anjou » à Angers. Cette animation a été réalisé dans le cadre du tournoi international de tennis masculin « Open Espace Anjou », à l’Angers Tennis Club, un club sportif bien connu des amateurs de tennis angevins.

Pour initier les Angevins à ce sport largement démocratisé de nos jours, un mini court avait même été installé dans la galerie marchande permettant aux visiteurs et consommateurs de devenir sportif d’un jour. Cette animation sportive a été reprise sur les écrans de la Web TV désormais installée dans le centre commercial.

Mais le point fort de la semaine c'était la venue, sur le plateau de la Web TV installée au cœur de la galerie marchande, de l'Angevin, international et professionnel de tennis, Nicolas MAHUT. Pour ceux qui ne suivent pas les compétitions sur terre battue ou sur gazon, c'est le joueur qui a marqué l'histoire du tennis pour le plus long match de tennis professionnel de tous les temps (11h05), contre l'Américain John Isner, lors du tournoi de Wimbledon en 2010.

Très simple et très abordable, Nicolas MAHUT répondait d'abord aux questions de Jean Marc BIHOUR, un autre Angevin connu pour avoir fait partie de la troupe des Deschiens sur Canal+. Amateur et joueur confirmé de tennis il a titillé le jeune professionnel angevin pendant près d'une heure, sous les yeux du public de passage dans la galerie marchande.

« Il est entré dans l’histoire du tennis mondial, ce gars-là est angevin de naissance et d’âme », disait Jean Marc BIHOUR, lors de la présentation de Nicolas MAHUT au public angevin massé autour du plateau TV. « Je suis heureux d’être ici parmi vous. Je n’ai pas de nouvelles d’Éva Joly, vu son niveau dans les sondages, j’ai des chances d’être son futur ministre des sports », répondait Nicolas MAHUT avec beaucoup d’humour. Le ton était donné, l’échange allait amical, sportif et certainement humoristique.

Appelé pour la première fois en équipe de France en ce début avril, en tant que sparring-partner, pour la rencontre en coupe Davis contre les USA emmenée par un certain John Isner, le jeune joueur angevin a parlé de sa carrière et notamment de ses débuts sur les courts de Beaucouzé, avant de passer à l’Angers Tennis Club, « son club de cœur », ou il s’illustrera pendant 4 saisons.

Nicolas MAHUT dont le parcours ne lui a pas encore permis de gagner l’un des grands tournois du circuit professionnel, même s’il a battu quelques joueurs célèbres, est surtout connu pour son célèbre match contre Isner. « Je suis très fier de ce match et je ne le traine pas comme un boulet, même s’il a fallu le digérer physiquement par la suite. Il m’a surtout permis de prendre plus confiance en moi ». Le joueur angevin, classé 80 à l’ATP en 2011, n’a gagné aucun titre en simple. Il a toutefois perdu deux finales d’importance. C’est surtout en double qu’il s’illustre avec 5 titres et 4 finales perdues. Ses nombreux tournois lui auraient permis d’accumuler un gain de près de 3 millions de dollars (Nadal a empoché 46 millions de dollars).

Interpellé par le public, Nicolas MAHUT a répondu avec beaucoup de simplicité sur son entrainement, sa notoriété, mais aussi sur les qualités humaines et physiques qu’il a dû déployer pour être un champion de haut-niveau. « Il faut avoir un objectif et un but, ensuite on se donne les moyens d’y arriver. Il n’y a pas de réussite possible sans travail personnel ».

À l’issue de ce plateau TV, Nicolas MAHUT a dédicacé son livre : « Le match de ma vie », lequel retrace l’histoire de l’Angevin et notamment de son match d’anthologie. Ensuite il est resté quelques minutes dans la galerie marchande, pour discuter simplement avec le public avant de rejoindre l’ATC.




Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur