Nicolas Maingot : la voie du foot

Portraits de l'année (Juin)


Rédigé par Patrick TOUCHAIS - Angers le Mercredi 31 Décembre 2014 à 07:00


Ils ont marqué l'année 2014 en Anjou... et c'est la raison pour laquelle le mensuel Angers Mag a décidé de leur consacrer un portrait. "C'est qui celui-là ?", le titre dédié à la rubrique, explore ainsi d'une manière détournée ce que fut l'exercice qui s'achève, à travers une galerie de personnalités des mondes culturel, politique, social, économique ou sportif. En juin, Coupe du Monde oblige, nous étions allé à la rencontre d'un Angevin dans le feu de l'organisation de l'événement : Nicolas Maingot, directeur adjoint de la Division communication et affaires publiques de la Fifa.



Angevin d'origine, Nicolas Maingot est le Monsieur média à la Fifa depuis 2001, après être passé par la FFF (Photo Fifa/Foto-net).
Angevin d'origine, Nicolas Maingot est le Monsieur média à la Fifa depuis 2001, après être passé par la FFF (Photo Fifa/Foto-net).
la rédaction vous conseille
Comme Obélix, je suis tombé dedans tout petit. Ma famille m’a toujours dit que j’ai commencé très tôt à taper dans un ballon”. Sur les bords du Louet, comme beaucoup de gamins de son village natal, Nicolas Maingot a pris sa première licence à 7 ans au club de foot de Rochefort-sur-Loire. “Mon père m’emmenait voir le Sco à Jean-Bouin. Je garde de très grands souvenirs de cette époque”. Autour d’une bonne bande de copains, se forgeait peu à peu une vraie passion pour le foot. Le frêle Nicolas, milieu de terrain offensif, n° 10 comme Platini ou Zidane, est à l’époque loin d’imaginer qu’il en fera un métier.

Alors que s'est ouverte ce 12 juin, la Coupe du Monde de football, qui va faire vibrer pendant un mois des millions d'amateurs dans les gradins, et devant les téléviseurs, l'Angevin sera aux manettes de l'événement médiatique le plus important au monde. Et à un poste clé. Depuis plus d'une dizaine d'années il travaille au sein de la division de la communication et des affaires publiques - dont il est également le directeur-adjoint - de la Fifa, la puissante Fédération internationale du foot, organisatrice des coupes du monde. Hormis celle qui se joue en ce moment, il existe une ribambelle de compétitions mondiales de foot : coupe féminine, coupe des moins de 20 ans, coupe des clubs, ... que la Fifa organise. Et que Nicolas, à l'occasion, accompagne.
 
“Me retrouver sur la pelouse, au plus près des équipes et de l’action lors de deux finales de Coupe du Monde, pour le passionné de football que je suis, ça n’était même pas un rêve, c’était tout simplement inimaginable”

Globe-trotter du foot, sautant d'un avion à l'autre, au gré des événements footballistiques mondiaux, il suit également son président Joseph S. Blatter dans certains de ses déplacements. Il est devenu l'un des porte-paroles de l'institution. “Me retrouver sur la pelouse, au plus près des équipes et de l’action lors de deux finales de Coupe du Monde, pour le passionné de football que je suis, ça n’était même pas un rêve, c’était tout simplement inimaginable”, relate ce touche à tout de la communication qui garde la tête froide sur ce milieu tourbillonnant et n’oublie pas son parcours.

Retour en 1992. Après une maîtrise de Langues étrangères appliquées, Nicolas intègre Sciences Com, une école supérieure de communication basée à Nantes. “Pour mon stage de fin d’année, j’avais envie d’aller à Paris dans un domaine qui m’attirait. J’ai donc tenté ma chance à la Fédération française de football, persuadé que nous serions au moins 50 sur la ligne de départ… et j’étais seul”. Il intègre le service de presse. Et pendant le stage, un poste se libère. A peine diplômé, le voilà officiant sur le terrain du foot national.

Sa carrière prend un tournant trois années plus tard, avec la proposition de devenir le responsable des relations et opérations médias de l’équipe de France Espoirs (les moins de 21 ans). “Ce fut une aventure exaltante et inoubliable. Je découvre la vie d’une équipe de haut niveau. Certains des joueurs que j’ai côtoyés comme Vieira, Pires, Henry, Trézéguet, Candela seront champions du monde en 1998 et d’Europe en 2000 ”.
 
Raymond Domenech ? "Ce que je sais, c’est que j’ai passé de très bons moments avec lui. On a eu notamment beaucoup de discussions hors foot. On parlait politique, culture.”

L’équipe est entrainée à l’époque par un certain Raymond Domenech, qui lui accorde sa confiance. “Je n’ai pas vécu de l’intérieur son passage comme sélectionneur de l’équipe de France. Je n’y étais pas, donc je m’abstiens de commenter. Ce que je sais, c’est que j’ai passé de très bons moments avec lui. On a eu notamment beaucoup de discussions hors foot. On parlait politique, culture”, raconte ce passionné d’actualités, que l’aventure journalistique aurait pu tenter.

2001 résonne comme une nouvelle étape dans sa vie professionnelle. Une opportunité internationale s’ouvre au siège de la Fifa, la Fédération internationale à Zurich. Il l’a saisie. Quitte la France, et s’installe en Suisse germanophone, découvrant un autre monde. Mais aussi, une ambiance de travail cosmopolite où se côtoient une quarantaine de nationalités. L’occasion de partager la passion sur le terrain et taper dans le ballon entre collègues à la pause-déjeuner. En bon footeux, il a eu droit lui aussi, à une bonne rupture des ligaments croisés antérieurs du genou…

Les études, la vie professionnelle l’ont éloigné de sa paisible commune d’Anjou. Mais il garde la tête froide dans un univers où l’argent ne se cache pas. Sans jamais oublier d’où il vient. Un de ses meilleurs souvenirs professionnels : une visite en Afrique en 2005. “Un accueil extraordinaire, une immense générosité malgré les difficultés qui sautent aux yeux. Bref, un souvenir humain inoubliable”. Il n’oublie pas non plus les premières équipes qui l’ont fait vibrer. “Il est très rare que je ne vérifie pas le résultat sur internet le soir même des matches du Sco et du FC Nantes”.





Actualité | Société | Economie | Politique | Culture | Sports - Loisirs | Services | Zoom sur ... | Billet d'humeur | video | vacances | Administration - Gestion | Jeux | le mensuel Angers Mag | Archives | Publicité | L'oeil de Fanch Juteau










Angers Mag











Angers Mag : RT @IncroyableSCO: Angers SCO à la pêche aux points face aux Merlus du @FCLorient ce soir (20h) à Jean-Bouin ! #SCOFCL #VibrezSCO https://t…
Samedi 3 Décembre - 12:56
Angers Mag : ChroniK'Ô Noir - #18 : "Plateau", de Franck Bouysse: Chaque mois, la journaliste Martine... https://t.co/V0soKdy4ie https://t.co/07YeiZrSfq
Samedi 3 Décembre - 09:00
Angers Mag : Report'Cité : portez la plume, s'il vous plaît !*: Un an et demi après son lancement, le... https://t.co/Qf1FyGW1iJ https://t.co/P8YYlZPYdm
Vendredi 2 Décembre - 19:06
Angers Mag : #musique De Macao à Pergolèse,la riche actualité de l'ensemble Amarillis @Angers https://t.co/hAW8WkdOUw
Vendredi 2 Décembre - 10:46




cookieassistant.com