Angers Mag Info

Un autre regard sur l'actualité d'Angers et sa région

Document sans nom

Lundi 24 Novembre 2014







Nicolas Moulin quitte Terra Botanica pour l'île Maurice


Rédigé par Cédric SOULIÉ - Le 09/10/2012 - 18:14 / modifié le 09/10/2012 - 20:24


Après trois saisons, le directeur du parc angevin quitte ses fonctions pour rejoindre l'océan indien. Il aura en charge le lancement d'un nouveau parc de loisirs autour du Dodo, l'oiseau fétiche de l'île Maurice. En revanche, Terra Botanica se passera de son successeur ! Explications du Pdg du parc, Jean-Pierre Chavassieux.



Nicolas Moulin quitte les bords de Loire pour l'Océan Indien
Nicolas Moulin quitte les bords de Loire pour l'Océan Indien
Trois saisons et puis s'en va ! Nicolas Moulin, directeur deTerra Botanica quitte son grand jardin angevin pour rejoindre les longues plages de sable fin de l'Ile Maurice. "D'un commun accord, explique Jean-Pierre Chavassieux, président directeur général du site et conseiller général de Maine-et-Loire, nous avons décidé de mettre un terme à cette belle aventure. Nicolas Moulin n'était pas directement rattaché au parc puisqu'il est salarié d'une société d'aménagement de parcs de loisirs (SET). Il est donc appelé vers d'autres missions".

"Plutôt créateur que gestionnaire sur le long terme", selon le Pdg, Nicolas Moulin devrait donc lancer un nouveau complexe ludique et touristique sous les tropiques autour d'un thème original, le Dodo, cet oiseau disparu de l'île Maurice. "Il aime les défis et se sent plus à l'aise dans le lancement et la création de nouveaux projets, ajoute Jean-Pierre Chavassieux. Comme il a pu le faire, avec talent, depuis l'ouverture de Terra Botanica".

Que les Angevins se rassurent, ce départ précipité s'est fait dans la douceur et n'est en aucun cas lié à la baisse de fréquentation qui touche Terra Botanica lors sa troisième saison. "Le mauvais temps ne nous a pas aidé cette année, ajoute le Pdg. Avec près de 260 000 entrées, nous approchons les chiffres de 2010 et avec 300 000 visiteurs l'année dernière, nous nous fixons l'objectif des 265 000, l'an prochain".

Enfin, aucune nouvelle tête n'est attendue à Terra Botanica pour lancer la prochaine saison. Nicolas Moulin ne sera donc pas remplacé. "Nous avons préféré réorganiser les trois directions (commerciale, technique et maintenance) qui gèrent le parc depuis son ouverture, poursuit Jean-Pierre Chavassieux. Les délégations de Nicolas Moulin ont été redistribuées auprès des trois directeurs en poste".



















Angers Mag













Instagram



cookieassistant.com