Nocturne pour les musées d’Angers


Rédigé par Yannick Sourisseau - Angers, le Dimanche 16 Mai 2010 à 10:13


Organisée pour la sixième année, ce samedi 16 Mai, la Nuit Européenne des musées, aura fait partager des moments d’émotion à un large public. La ville d’Angers participait, comme tous les ans, à cet événement festif et convivial en ouvrant gratuitement tous ses musées aux visiteurs noctambules.



Le musée Jean Lurçat pendant la nuit des musées.
Le musée Jean Lurçat pendant la nuit des musées.
la rédaction vous conseille
Pénétrer dans une salle de musée pour en découvrir les splendeurs au moment où « le soleil a rendez-vous avec la lune » confère un sentiment magique. Je suis très heureux que la Nuit européenne des musées permette à chacun de partager cette émotion privilégiée », disait Frédéric Mitterand, le Ministre de la Culture et de la Communication en présentant la sixième édition de la Nuit des Musées.

A Angers, les plus grands musées étaient ouverts à un public ravi de découvrir ou redécouvrir ces lieux d'exception qui font la renommée de la Cité du Roi René. De la Galerie David d’Angers au Musée des Beaux Arts, tout proche, en passant par le Muséum de Sciences Naturelles, le Musée Jean Lurçat ou le Musée du Génie, les cinq plus grands musée d’Angers étaient ouverts à la visite gratuite, jusqu’à minuit.

Dans ces lieux où régnait une atmosphère particulière, surtout à pareille heure, des médiateurs culturels étaient à la disposition des visiteurs, afin de les guider et de leur faire découvrir des collections que certains n’avaient peut-être jamais eu l’occasion de découvrir d’aussi près et en pareille circonstance. « C’est magique de découvrir des musées à une heure aussi tardive. Avant d’entrer nous avons traversé les jardins éclairés, ça donne une autre dimension à la visite », déclarait Renée, une dame accompagnée de ses enfants. « En plus c’est gratuit et quand on fait une visite en famille ça représente un certain budget. C’est une excellent idée, ça rend la culture accessible », poursuivait la dame en montrant les détails du Chant du Monde à ses enfants.

Même s’ils ont déjà visité la plupart des musées de leur ville, les angevins se sont déplacés en nombre, une fois de plus. « Nous avions beaucoup de monde vers 22h », disait une médiatrice du musée Jean Lurçat. « Les angevins ont bien répondu à l’invitation, en plus le cloitre est ouvert, ce qui est exceptionnel ».

En plus des expositions habituelles, ces musées accueillaient des spectacles, danses, chants, théâtre, ce qui est plutôt exceptionnel dans ce genre d’établissement. Le Musée Jean Lurçat et de la tapisserie contemporaine d'Angers accueillait pour la deuxième fois ARTAPESTRY, biennale initiée par le Forum Européen de la Tapisserie une exposition de 44 tapisseries contemporaines réalisées par 33 artistes liciers venus de 15 pays européens.

Outre l’exposition sur la Biodiversité, le Muséum de Sciences Naturelles, accueillait une représentation originale et exceptionnelle de "Pierre et le Loup" présentée par les professeurs et élèves du Conservatoire à Rayonnement régional d'Angers. Les noctambules pouvaient profiter de la mise en lumière et en musique du jardin des biotopes.

Le plus prestigieux établissement culturel d’Angers, le Musée des Beaux Arts ouvrait aux visiteurs pas moins de trois expositions : celle de Jean Pierre Pincemin, laquelle sera visible jusqu’au 19 Septembre 2010, les images textiles de Patrice Hugues, ouverte jusqu’au 30 Mai, et une exposition issue d’un partenariat entre le musée des Beaux-Arts d’Angers et le FRAC des Pays de la Loire. Cette exposition, riche et variée, organisée sous forme d’un parcours, permettait d’engager, dans le cadre de visions contemporaine du monde, un dialogue et des rencontres parfois inattendues. C’était le vœu des organisateurs et sur ce point c’était plutôt réussi, surtout à cette heure tardive.




Yannick Sourisseau
Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur








Angers Mag