Notre Dame des Landes : les opposants angevins se structurent


Rédigé par - Angers, le 11/11/2012 - 10:33 / modifié le 11/11/2012 - 11:32


Alors que la Région des Pays de la Loire défend dans son dernier magazine « un aéroport pour s’ouvrir sur le monde », une poignée d’irréductibles tient tête aux forces de police dépêchées sur place. Le projet d’aéroport du Grand Ouest et les violences qu'il provoque ont fait la Une de toutes les télévisions et radios ces derniers jours, réactivant, y compris en Anjou, la mobilisation de ses opposants.



Notre Dame des Landes risque l'enlisement (photo Félix Larrieu)
Notre Dame des Landes risque l'enlisement (photo Félix Larrieu)
la rédaction vous conseille
Quatre millions de passagers, des emplois créés pendant et après les travaux, ainsi que des retombées économiques pour l’ensemble du territoire, ce sont les arguments sur lesquels s’appuient la Région des Pays de la Loire et l’ACIPRAN (association citoyenne pour la réalisation de Notre Dame des Landes) pour valoriser le projet d’aéroport du Grand Ouest prévu à Notre Dame des Landes à l’horizon 2017.

« Après avoir participé à tous les débats publics j’émets le vœu que l’on entende aussi des voix citoyennes affirmant haut et fort que le futur aéroport du Grand Ouest se fera », déclare dans le magazine de la Région des Pays de la Loire, le président de l’ACIPRAN, Alain Mustière.

Sur place ce sont surtout les voix des opposants que l’on entend. D'autant mieux qu’elles ont été relayées cette semaine par la plupart des chaines de télévision françaises et étrangères. Les opposants, qui creusent des tranchées autour de leur camp, répondent à coup de planches, clous et navets aux grenades assourdissantes, lacrymogènes et autres balles de latex envoyés par les forces de police dépêchées sur place pour permettre aux bulldozers de démolir les fermes des paysans expropriés.

Les images de ces affrontements ont commencé à émouvoir la population, bien au-delà de la seule ville de Nantes. Dernièrement ce sont les élus verts de la région des Pays de la Loire et notamment ceux du Maine et Loire qui ont manifesté publiquement leur soutien aux opposants, appelant à constituer des comités de soutien et à rejoindre la grande manifestation de réappropriation du site, prévue le samedi 17 novembre à Notre Dame des Landes.


Un mouvement qui commence à prendre de l’ampleur

« Il est temps que cesse cette inadmissible violence au service des intérêts privés pour un projet dont l’inutilité a été maintes fois prouvée », dénoncent les signataires de cet appel alors qu’au sommet de l’État les Verts commencent à prendre leurs distances avec le Parti Socialiste. « La "goutte d'eau" c’est l'aéroport de Notre-Dame des Landes », déclarait vendredi sur Europe 1 le sénateur de l'Essonne, Jean-Vincent Placé

Certains nostalgiques des luttes des années 70 escomptent bien faire plier le gouvernement, et notamment le premier ministre Jean-Marc Ayrault, ex-maire de Nantes et ardent défenseur du projet. Ils voient dans cette situation un nouveau Larzac, ce mouvement de désobéissance civile non-violente contre l'extension d'un camp militaire qui dura une décennie (de 1971 à 1981) et se solda par l’abandon du projet par le président fraîchement élu François Mitterrand. Les similitudes entre les deux mobilisations sont grandes et de plus en plus de personnages d’importance se rallient à la cause des opposants, à l’exemple de l’énarque Patrick Warin, copain de promotion de François Hollande, ou encore de l’ancien résistant, écrivain et militant politique français, Stéphane Hessel.

Plus près de nous, dans le Maine et Loire un comité de soutien aux opposants à Notre Dame des Landes composé de membres de partis politiques, syndicats et associations (Alternative Libertaire49, CAP21 Pays de la Loire, Europe Écologie Les Verts 49, NPA 49, AMAP de Montreuil Juigné, ATTAC49, A.V.E.C Beaulieu sur Layon, Chlorophylle-Saumur, Fédération Nationale des Usagers des Transports, Greenpeace-Groupe Local d’Angers, Sortir du Nucléaire 49) vient de se constituer.

« Ce comité tiendra quotidiennement, sur la place du Ralliement à Angers, de 17h30-19h30 à partir du 12 novembre, des points d’information à l’attention de la population angevine sur son opposition au projet d’aéroport », déclare l’un des représentants. Ce comité se donne également pour fonction d’assurer un départ massif, en co-voiturage, vers Notre Dame des Landes pour la manifestation de réoccupation du site prévue le 17 novembre. Départ du château d'Angers à 9h.




Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur





1.Posté par Nicolaz le 11/11/2012 20:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour Monsieur Sourisseau,

Ce collectif est aussi composé d'Individu-es sans attache partisane ou autre comme cela est mentionné dans le communiqué.
Cordialement,
Nicolaz

2.Posté par serge49 le 12/11/2012 12:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Voici l'exemple de gaspillage d'argent publique pour une strucutre surdimentionnée cautionne par les élus de notre ville d'Angers et notre Président de l'Agglo, au lieu de dévelloper notre aéroport qui est sous exploité depuis 14ns, une Z A terminée depuis 18 mois et toujours vide d'entreprises, le constat aujourd'hui les entreprises ferment et le chômage monte dans notre Agglo..

3.Posté par Maryse Chrétien le 12/11/2012 14:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A la lecture de votre article, je m'étonne l'absence de mention concernant l'association NEXUS! Nous agissons pourtant depuis 2 ans (et d'autres avant nous depuis 2006) à coup de propositions . Notre crédibilité et notre sérieux sont reconnus. Nous avons été auditionnés par la région Poitou-Charentes- dont la présidente Ségolène Royal est opposée à NDDL-, par Nantes Métropole, par le Conseil Général de Maine et Loire, et avons même participé à la Commission particulière de débat sur le barrea...

4.Posté par Yannick Sourisseau le 12/11/2012 20:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ Maryse Chrétien

Nous n'avons pas oublié NEXUS. Je vous suggère de lire l'article ci-après publié avant celui-ci dans lequel nous parlions de votre action : www.angersmag.info/Notre-Dame-des-Landes-tous-citoyens-mais-pas-pour-les-memes-raisons_a5803.html

Pour celui-ci nous souhaitions surtout évoquer l'action des associations altemondialistes et citoyennes autour de ce projet, lesquels ont fait l'objet de nombreux reportages TV, et la similitude avec les manifs du Larzac. Vous n'intervenez pas...








Angers Mag















Angers Mag : Séance critique : "Ma'Rosa" de Brillante Mendoza: Dans Séance critique, deux fois par... https://t.co/UXYZ0kjrdt https://t.co/JrsEK1vwBv
Samedi 10 Décembre - 11:00
Angers Mag : « Ces pédagogies ne sont pas ignorées »: Et l’Education Nationale ? Quel regard... https://t.co/JnPQWXILNL https://t.co/5glkXOM6T3
Samedi 10 Décembre - 07:45
Angers Mag : #JPEL "Contre le complotisme, on ne peut pas enrayer tout (...) Mais on peut entraîner les cerveaux." 👏👏JB Schmidt… https://t.co/6pn23fJUHD
Vendredi 9 Décembre - 15:01
Angers Mag : L'indépendance, un état d'esprit ? #Angers Mag bien chez soi à la journée de la presse en ligne à Paris. #JPEL https://t.co/EpAgR2dt6N
Vendredi 9 Décembre - 12:17


cookieassistant.com