Nouvel An chinois : après le dragon, le serpent d’eau


Rédigé par - Angers, le 02/02/2013 - 20:44 / modifié le 03/02/2013 - 13:57


Un peu en avance sur le calendrier officiel, la communauté chinoise d’Angers et l’institut Confucius ont fêté samedi le Nouvel An chinois dans les rues du centre-ville. Après le dragon, les Chinois entreront dans l’année du serpent d’eau dans la nuit du 9 au 10 février prochain.



les danses chinoises de l’Association française du dragon et lion chinois (AFDDLC), cet après-midi sur la place du Ralliement
les danses chinoises de l’Association française du dragon et lion chinois (AFDDLC), cet après-midi sur la place du Ralliement
la rédaction vous conseille
Malgré une météo plutôt incertaine, ils étaient plusieurs centaines de curieux à assister samedi après-midi à Angers aux festivités du Nouvel An chinois. Pour des raisons logistiques, cet événement angevin a été célébré un peu en avance sur le calendrier officiel chinois.

Le calendrier chinois est basé sur le cycle annuel du Soleil et sur les phases de la Lune (calendrier luni-solaire) et la date du premier jour change chaque année. En 2013, c’est dans la nuit 9 au 10 février de notre calendrier que les Chinois fêteront leur Nouvel An.

Angers, ville forte d’une communauté de 800 ressortissants chinois, majoritairement des étudiants effectuant leurs études dans les universités angevines, est aussi doté d’un institut Confucius permettant de s’initier à la culture chinoise. C’est ce dernier qui organisait, en relation avec plusieurs partenaires locaux, les festivités de cette année.

Les Angevins présents cet après-midi dans le centre-ville ont pu apprécier le traditionnel défilé du Dragon, l’animal emblématique de la Chine, et les danses chinoises proposées par l’Association française du dragon et lion chinois (AFDDLC). Cette animation haute en couleurs et sons des tambours, était présentée pour la première fois en France à Angers, avant Paris.

Parti de la place Imbach, le défilé a rejoint le Ralliement via les rues piétonnes, pour un final au pied du Grand Théâtre orné pour la circonstance d’un gigantesque serpent d’eau l’animal de cette nouvelle année chinoise. Le serpent d’Angers, véritable projet écocitoyen et participatif, a été réalisé par le collectif « Tout L’Toutim » avec plus de 5000 bouteilles plastiques.

Sur les stands installés sur la place du Ralliement, les Angevins ont pu déguster les meilleurs thés en provenance de Chine et s’initier au Taiji, Quan, un art martial d'origine chinoise dont les adeptes soulignent les effets bénéfiques pour la santé, la relaxation, la méditation et le développement personnel.




Jacques FINOT
Web journaliste aux grandes oreilles, dont l'essentiel du travail consiste à écouter et relever les... En savoir plus sur cet auteur















Angers Mag