Nuisances nocturnes : la fermeture des bars ne résout pas le problème


Rédigé par - Angers, le 28/10/2011 - 07:37 / modifié le 28/10/2011 - 08:07


Faisant suite à la menace du Maire d’Angers de fermer les bars dont les consommateurs sont trop bruyants le soir, la conseillère municipale de la minorité, Valérie Raimbault, réagit. Selon elle, la fermeture des bars nocturne pendant quelques semaines ne résoudra pas pour autant le problème des nuisances sonores sur les trottoirs.



Nuisances nocturnes : la fermeture des bars ne résout pas le problème
la rédaction vous conseille
Depuis de nombreuses années, la problématique des nuisances sonores en Centre-ville d’Angers empoisonne la vie des Angevins et interroge la responsabilité des élus », déclare la conseillère municipale du groupe « Angers, Choisir l’Avenir », Valérie RAIMBAULT, sur son profil Facebook. La conseillère réagit à la déclaration du Maire d'Angers, concernant les mesures qu'il souhaite prendre pour réduire le bruit aux abords des bars. (voir sujet précédent)

L’affaire des nuisances sonores sur les trottoirs des bars ouverts une partie de la nuit, n’est pas nouvelle. Elle a pris de l’ampleur lors de la mise en application de la dernière loi anti-tabac, laquelle a repoussé les fumeurs vers l’extérieur. C’est donc désormais sur les trottoirs que les consommateurs, le plus souvent des étudiants, discutent. L’inconvénient vient du fait que le volume sonore augmente avec le nombre de verres ingurgités et l’heure. Les voisins qui voudraient profiter de la nuit pour se reposer sont exaspérés et on le serait à moins.

Quant aux commerçants, autorisés à ouvrir leur débit de boissons jusqu’à 2 heures du matin, ils ne sont pas forcément responsables des agissements de leurs clients, dès lors qu’ils sont à l’extérieur de leur établissement, c'est-à-dire sur le domaine public. C’est tout au moins ce que veut rappeler la conseillère municipale : « le Maire pointe du doigt les commerçants débiteurs de boisson. C’est un peu facile. La majorité d’entre eux sont des gens responsables qui ne poussent pas leurs clients à la consommation. On sait aujourd’hui que de nombreux jeunes consomment dans la rue, l’alcool qu’ils apportent avec eux ».

Cette dernière souligne l’action de médiation des Noxambules, des jeunes censés remettre dans le droit chemin d’autres jeunes en goguette, entre autres. Si elle considère que cette action dont le coût s’élève tout de même à 125 000 € est probablement utile, elle constate un impact non quantifiable et un bilan inexistant. Sans effet également, la charte de bonne conduite avec les établissements d’enseignement supérieur.

Pour Valérie RAIMBAULT si la médiation et la prévention sont certainement indispensables en pareil cas, elles ont prouvé leurs limites. Selon l’élue, d’autres pistes doivent être explorées et notamment l’extension de la convention qui existe avec les services de police à la surveillance des huit bars concernés pas ces nuisances. « Pourquoi avoir supprimé la brigade canine de la police municipale », questionne-t-elle. La question ne manque pas de mordant.

« Les Angevins attendent du Maire une politique plus réactive et plus volontariste. Fermer quelques débits de boisson pour quelques semaines ne règlera pas le problème », conclut la conseillère municipale qui se fait ainsi la porte parole de propriétaires de bars qui ne veulent pas être les boucs émissaires des problèmes nocturnes de la ville d’Angers. Cela lui vaudra certainement un demi de bière dans les bars incriminés.





Jacques FINOT
Web journaliste aux grandes oreilles, dont l'essentiel du travail consiste à écouter et relever les... En savoir plus sur cet auteur








Angers Mag















Angers Mag : Séance critique : "Ma'Rosa" de Brillante Mendoza: Dans Séance critique, deux fois par... https://t.co/UXYZ0kjrdt https://t.co/JrsEK1vwBv
Samedi 10 Décembre - 11:00
Angers Mag : « Ces pédagogies ne sont pas ignorées »: Et l’Education Nationale ? Quel regard... https://t.co/JnPQWXILNL https://t.co/5glkXOM6T3
Samedi 10 Décembre - 07:45
Angers Mag : #JPEL "Contre le complotisme, on ne peut pas enrayer tout (...) Mais on peut entraîner les cerveaux." 👏👏JB Schmidt… https://t.co/6pn23fJUHD
Vendredi 9 Décembre - 15:01
Angers Mag : L'indépendance, un état d'esprit ? #Angers Mag bien chez soi à la journée de la presse en ligne à Paris. #JPEL https://t.co/EpAgR2dt6N
Vendredi 9 Décembre - 12:17


cookieassistant.com