Nuit des étoiles 2014 : la tête vers le ciel …


Rédigé par - Angers, le 28/07/2014 - 13:31 / modifié le 12/08/2014 - 07:44


… et les pieds sur terre. Les astronomes de l’association « Ciel d’Anjou », installeront leurs télescopes le 1er août prochain sur l’esplanade du Lac de Maine à Angers, dans le cadre de la 24e nuit des étoiles. Petits et grands sont cordialement invités à cette observation documentée de la voûte céleste.



Nuit des étoiles : Jumelles, lunettes et téléscopes, tous les moyens mis à disposition des astonomes en herbe
Nuit des étoiles : Jumelles, lunettes et téléscopes, tous les moyens mis à disposition des astonomes en herbe
la rédaction vous conseille
Même si la ville d’Angers n’est pas le lieu le plus approprié pour observer correctement les étoiles, à cause de la pollution lumineuse qu’elle engendre, le Lac de Maine, assez dégagé, permet d’apercevoir les étoiles les plus lumineuses. Pour peu que le ciel soit limpide.

« Nous avons contacté le nouveau maire d’Angers afin de lui demander de faire baisser l’intensité de la lumière aux abords du lac de Maine. Il s’est montré assez intéressé par le sujet et nous espérons qu’il fera le nécessaire », explique Daniel Esnault, ancien professeur de mathématiques et président de l’association « Ciel d’Anjou ».

Mais ce qui inquiète le plus les organisateurs de cette soirée très enrichissante, ce n’est pas tant la lumière de la ville que la météo. « Les dernières informations météo nous indiquent un ciel dégagé », se rassure Christian Bernard, chercheur en biotechnologie, mais aussi astronome photographe. « Mais c’est aussi le jour du départ en vacances alors les services météo ne veulent pas être alarmistes. Dans tous les cas, nous avons prévu une solution de repli dans la salle de réunion de l’Ethic Etapes, notamment pour la conférence qui précède l’observation ».

Si la pluie venait à jouer les trouble-fêtes, l’observation qui intéresse le plus le public qui participe chaque année à cet événement n’aurait plus le même attrait. Rendez-vous sur place à partir de 20h30 en priant pour que le ciel ne tombe pas sur la tête des astronomes.

Sous le signe de Rosetta

La galaxie d'Andromède, un exemple de ce que le public pourra apercevoir lors de nuit des étoiles (Photo Christian Bernard)
La galaxie d'Andromède, un exemple de ce que le public pourra apercevoir lors de nuit des étoiles (Photo Christian Bernard)
Cette année la Nuit des étoiles a sa « guest star » : la sonde européenne Rosetta qui devrait se placer en orbite, à 25km autour de la comète « Churyumov Gerasimenko » en novembre prochain. Cette comète au nom barbare désigne une boule de neige noire comme du charbon, dont les composants dateraient de l’origine du système solaire.

Grâce à cette sonde, qui aura mis 10 ans pour approcher la comète, les scientifiques vont peut-être enfin percer le secret de nos origines. Un grand bond qui intéresse au plus haut point les astronomes de tous poils, même si d’Angers il sera impossible de l'apercevoir, pas plus que la sonde en approche : elle sont situées à 1 milliard de km de la Terre !

Les astronomes angevins proposent d’observer la Lune, Mars, Saturne ou encore les Perséides, ces pluies d’étoiles filantes que l’on peut apercevoir à l’œil nu en cette période. Tout en prodiguant des conseils à ceux qui veulent en savoir plus sur les astres.

« Nous ne voulons pas dissocier la science de l’humain et faire en sorte que la connaissance puisse être partagée et comprise par tous », souligne Christian Bernard, animateur de la conférence. « Aujourd’hui, chacun dispose de bribes de connaissance et se considère dès lors comme un expert. Pour ce qui concerne l’astronomie, nous sommes là pour assembler les morceaux et permettre à chacun de comprendre la travail de l’homme dans la démarche scientifique ». Donc, pas question d’être dans la lune, mais bien sur terre.

Cette soirée entièrement gratuite qui permet donc de favoriser l’observation, de conseiller ceux qui veulent se lancer dans l’astronomie et « parfois régler les télescopes amateurs », ajoute le président de Ciel d’Anjou, est coordonnée par l’Association Française d’Astronomie en collaboration avec l’Anpcen (Association Nationale pour la Protection du Ciel et de l’Environnement Nocturnes) et le CNES (centre National d’Études Spaciales), le CNRS, Airbus et le magazine Ciel et Espace.

Ciel d’Anjou organise deux autres soirées d’observation : le 2 août à la Mine Bleue de Noyant-la-Gravoyère (Segréen) et le lendemain à la Fosse de Tigné (Saumurois), l’un des villages étoilés du Maine-et-Loire.




Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur








Angers Mag















Angers Mag : #Angers En panne d'idée de cadeaux ? @Revue_BDM #carnetsdevoyage #publicité https://t.co/VsebE5LDp8
Samedi 3 Décembre - 18:56
Angers Mag : RT @IncroyableSCO: Angers SCO à la pêche aux points face aux Merlus du @FCLorient ce soir (20h) à Jean-Bouin ! #SCOFCL #VibrezSCO https://t…
Samedi 3 Décembre - 12:56
Angers Mag : ChroniK'Ô Noir - #18 : "Plateau", de Franck Bouysse: Chaque mois, la journaliste Martine... https://t.co/V0soKdy4ie https://t.co/07YeiZrSfq
Samedi 3 Décembre - 09:00
Angers Mag : Report'Cité : portez la plume, s'il vous plaît !*: Un an et demi après son lancement, le... https://t.co/Qf1FyGW1iJ https://t.co/P8YYlZPYdm
Vendredi 2 Décembre - 19:06


cookieassistant.com