OGM, chercheurs et opposants vont en débattre


Rédigé par - Angers, le 23/11/2012 - 08:00 / modifié le 18/06/2013 - 22:43


Fruit d'un dialogue entamé depuis dix-huit mois, le centre Inra d'Angers et le collectif "Nos campagnes sans OGM" organisent ensemble trois débats sur la place des biotechnologies dans la recherche. Premier acte, mardi 27 novembre à 19h30, à Agrocampus. Dépêchez-vous, les places sont limitées !



Les organisateurs du débat réunis lors de la présentation à la presse de l'événement. A droite, Henri Seegers, le président du Centre Inra d'Angers
Les organisateurs du débat réunis lors de la présentation à la presse de l'événement. A droite, Henri Seegers, le président du Centre Inra d'Angers
On a presque envie d'applaudir tout de suite. En formulant préventivement le vœu que le débat ne tourne pas au dialogue de sourds, auquel ont souvent donné lieu les échanges publics ou médiatiques sur les OGM (organismes génétiquement modifiés).

Mardi prochain, le centre Inra d'Angers et le collectif angevin "Nos campagnes sans OGM" inaugureront une série de trois débats qu'ils ont décidé d'organiser ensemble, sur la place des biotechnologies dans la recherche.

L'initiative est inédite dans la région. Elle prend d'autant plus de valeur quand on se remémore la visite impromptue organisé en mai 2011 au sein du centre de recherche agronomique d'Angers, par le collectif des faucheurs d'OGM, lui même membre de ce collectif.

C'était à la veille de l'assemblée générale nationale du mouvement, organisée cette année-là, à Rablay-sur-Layon. Les premiers, qui préfèrent parler d"inspection citoyenne", étaient venus demander aux seconds quelques explications quant à l'usage de la transgenèse et des biotechnologies dans le cadre des recherches menées sur la génétique des pommiers et des poiriers, une spécialité "maison" du centre Inra d'Angers.

Potentiellement risqué, le dialogue avait pourtant bien eu lieu. Un petit peu tendu certes mais respectueux déjà, les responsables de l'Inra jouant d'entrée la carte de la transparence et ceux du collectif se prêtant à l'écoute.

"Une sorte d'obligation démocratique"

Depuis, les deux parties n'ont pas cessé ce dialogue. Échangeant, par courrier puis de visu, leurs missions pour les uns, leurs préoccupations pour les autres et leurs interrogations pour tous. Au point de s'entendre sur la mise en œuvre, ensemble, de débats publics.

"On sait bien que le terrain est miné, que les tensions existent. Mais il y a une sorte d'obligation démocratique aujourd'hui à expliquer comment la science se met en marche. Et quelle est la place des citoyens dans tout ça" résume Claudia Neubauer, la responsable de la Fondation Sciences citoyennes qui, aux côtés de l'association Terre des Sciences, assurera un rôle de médiation dans les échanges mardi prochain.

Pour ce premier rendez-vous, il sera question de "La protection du verger et des biotechnologies". En clair, du recours à la transgenèse dans les travaux conduits au sein du centre Inra d'Angers, pour améliorer la connaissance des résistances génétiques des pommiers aux maladies auxquelles ils sont le plus sensibles. "La transgenèse nous permet d'apporter une preuve formelle d'un caractère déterminant d'un gène, précise avant l'heure, Elisabeth Chevreau qui dirige ces travaux, C'est un travail d'expertise, mais nous ne l'utilisons pas pour de la création variétale."

Pour caricaturer, il n'y a pas de pomme ou de poire avec des gènes résistants de poireau ou de cochon dans les vergers de recherche de l'Inra d'Angers ! Les biotechnologies y sont exploitées à des fins empiriques, pour mieux comprendre le fonctionnement des résistances variétales. "Il y a un effet de loupe sur les biotechnologies, ce n'est pas l'axe essentiel des recherches menées ici" reconnaît Elisabeth Chevreau.

Pour assister au débat, l'inscription est nécessaire

Il n'empêche, pour les opposants aux OGM, en débattre n'est pas inutile "Il nous semble qu'il y a une disproportion entre les moyens mis en œuvre sur les biotechnologies en France et les autres modes de recherche. C'est aussi un débat sociétal, pourquoi recourir aux biotechnologies ?" indique Julien Rousselot, l'un des responsable de Nos campagnes sans OGM.

Autour de la table mardi prochain, débattront chercheurs, conseiller arboricole, producteurs, ingénieurs en génétique et en agronomie expérimentés. Si l'entrée est gratuite, les places seront chères car l'amphithéâtre Pisani où il se déroule, au sein d'Agrocampus, est limité à 200 personnes. L'inscription préalable est donc obligatoire via l'adresse sciences.societe@angers.inra.fr.

Deux autres débats se dérouleront le 24 janvier ("Biotechnologies et grandes cultures") et à une date à définir au printemps 2013 ("Quelles recherches pour quelles agricultures ?").



Journaliste, rédacteur en Chef d'Angers Mag En savoir plus sur cet auteur





1.Posté par Jacques le 24/11/2012 20:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
çà m'étonnerait qu'un débat sérieux puisse avoir lieu avec les anti OGM

2.Posté par Yves Boiteau le 24/11/2012 23:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Et pourquoi pas ? Ne crions pas avant d'avoir mal, les intentions qui précédent ce débat sont, me semble-t-il, bonnes. Et les intervenants invités, vraiment de qualité. Les médiateurs auront un rôle important à jouer.








Angers Mag















Angers Mag : Report'Cité : portez la plume, s'il vous plaît !*: Un an et demi après son lancement, le... https://t.co/Qf1FyGW1iJ https://t.co/P8YYlZPYdm
Vendredi 2 Décembre - 19:06
Angers Mag : #musique De Macao à Pergolèse,la riche actualité de l'ensemble Amarillis @Angers https://t.co/hAW8WkdOUw
Vendredi 2 Décembre - 10:46
Angers Mag : #Angers Le jour d'après #PSGSCO, le billet @LardeuxT. Comme quoi on peut supporter @SCO et admirer @ECavaniOfficial https://t.co/nA3Ivf5HEE
Jeudi 1 Décembre - 18:18
Angers Mag : Au musée des Beaux-Arts, l'énigme Peter Briggs: Jusqu'au 26 mars, le musée des... https://t.co/Ys4SmHHl6M https://t.co/4mARuYnceC
Jeudi 1 Décembre - 07:30


cookieassistant.com