« On connaît les risques liés au cannabis, c’est pas pour ça qu’on arrête »


Rédigé par Tiphaine CREZE - Angers, le 25/05/2016 - 18:00 / modifié le 26/05/2016 - 21:10


Depuis mardi, les animateurs – médiateurs du local jeunes de la Maison pour tous de Monplaisir organisent une semaine de sensibilisation aux drogues et au sport. Avec d’autres professionnels, ils planchent depuis un an sur un rapport concernant la consommation de drogues, un sujet « banalisé » dans le quartier.



"Nous nous sommes aperçus que l’usage de drogue est souvent banalisé dans leur quotidien", Camille Venant avec Joseph Nzinda, animateurs-médiateurs au local jeunes de Monplaisir.
"Nous nous sommes aperçus que l’usage de drogue est souvent banalisé dans leur quotidien", Camille Venant avec Joseph Nzinda, animateurs-médiateurs au local jeunes de Monplaisir.
la rédaction vous conseille
« Y’a quoi à gagner ? », se marre Jawad, 23 ans, quand on lui propose de participer au quizz mis en place, ce mardi soir, au local jeunes de Monplaisir. Le principe du jeu ? Deviner ce que contiennent huit bocaux posés sur la table, et le lien entre chacun de ces contenus. Le point commun entre du henné, du verre, de la glue, du pneu ou de la bougie ? Ce sont des ingrédients utilisés lors de la fabrication de la résine du cannabis.

Depuis mardi, les animateurs–médiateurs du local jeunes de la Maison pour tous de Monplaisir mènent une semaine de sensibilisation à la drogue et au sport. « L’initiative est partie d’un constat dressé par beaucoup de partenaires qui travaillent sur les quartiers », explique Camille Venant, l’un des visages du local jeunes. « Nous nous sommes aperçus que l’usage de drogue est souvent banalisé dans leur quotidien. On se demande comment cela fonctionne : comment les jeunes rentrent dedans ? Comment passer au-delà de cette banalisation et prévenir le trafic ? ». Depuis un an, les animateurs–médiateurs se réunissent avec d’autres professionnels du quartier (infirmiers de l’Education nationale, éducateurs, assistants sociaux…) autour de deux sociologues du Cereq (Centre d'études et de recherches sur les qualifications ) pour réfléchir à ces questions. Ils publieront un rapport à la rentrée prochaine.
« Il faudrait éradiquer la drogue ! »
Abdel, 21 ans, admet que « tout ce qui est drogue, ce n’est pas bien. Des fois, on se dit entre nous qu’il faut que l’on arrête de fumer mais on n’y arrive pas ». Pour Joseph Nzinda, animateur–médiateur, « si tu n’as pas de grand frère, tu tombes dedans. Si tu en as un, tu as peur qu’il découvre que tu fumes alors ça te protège ».

Jawad, lui, a des aînés et « met des claques aux petits qui fument ». Pourtant, il consomme lui-même du cannabis depuis qu'il a 16 ans, comme beaucoup de ses copains. « On ne veut pas que nos neveux ou les petits du quartier tombent dedans. Les risques, on les connaît – perte de mémoire, addiction… - mais ce n’est pas pour autant qu’on arrête ». Où se trouve la solution ? « Il faudrait éradiquer la drogue ! », lâche-t-il. « Tu es loin du discours pour la légalisation du cannabis alors », relance Camille Venant. « Tu ne trouveras personne qui se prononcera pour la légalisation à Monplaisir ».









1.Posté par Nyctalopus-airline le 26/05/2016 20:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Vous vivez dans une utopie détachée de la réalité. Votre raisonnement erroné entraine, sans que vous le constatiez, des conséquences encore plus graves que celles que génèrent les drogues frelatées ou non.

Il n'est pas possible de vivre dans un monde sans drogue, il faut le reconnaître et vivre dans la réalité. La drogue est partout et personne n'y peut rien. Personne n'y peut rien car il y a trop de demande, tragiquement ou non ce n'est pas le propos.

Ce que vous pouvez assimiler, productiveme...








Angers Mag















Angers Mag : Au comptoir de Mathilde... et de Catherine: Depuis la fin du mois d'octobre, la rue... https://t.co/wkV9xA1N3F https://t.co/6yuEQFFF5o
Mercredi 7 Décembre - 08:00
Angers Mag : A l’Ecole démocratique, on fait ce qu’on veut… ou presque: Basée sur la liberté... https://t.co/j0ywJZAzgI https://t.co/jEK0S9wvGs
Mercredi 7 Décembre - 07:31
Angers Mag : RT @LeQuai: N'oubliez pas d'aller voir #AdishatzAdieu ce soir. Vous nous remercierez demain. #Theatre #JonathanCapdevielle #Angers RESA 02…
Mardi 6 Décembre - 13:55
Angers Mag : A Angers, Montessori a pris racines: Porté par des éducateurs convaincus, les méthodes... https://t.co/bXNDdgyLpz https://t.co/nar3Qs6vye
Mardi 6 Décembre - 07:30


cookieassistant.com