Opéra, les "Dialogues des Carmélites" entrent au Quai


Rédigé par Yves BOITEAU - Angers, le Mercredi 13 Novembre 2013 à 17:02


Après Nantes où il vient de recevoir un très bel accueil, le spectacle d'ouverture de la saison d'Angers-Nantes-Opéra débarque au Quai à Angers ces 15 et 17 novembre. L'occasion de découvrir ou redécouvrir l’œuvre fascinante de Francis Poulenc, inspirée de la tragédie des Carmélites de Compiègne.



"Dialogues des Carmélites" de Francis Poulenc, a été donné tout d'abord en février à l'opéra de Bordeaux qui a co-produit le spectacle, avant d'être présenté à Nantes.
"Dialogues des Carmélites" de Francis Poulenc, a été donné tout d'abord en février à l'opéra de Bordeaux qui a co-produit le spectacle, avant d'être présenté à Nantes.
la rédaction vous conseille
Le sort tragique des seize carmélites de Compiègne guillotinées le 17 juillet 1794, dix jours avant Robespierre, a sonné le glas de la Terreur et donné naissance à l'un des martyrs les plus célèbres de la Révolution française.

En livrant ses mémoires, la seule rescapée de la tragédie - Sœur Marie de l'Incarnation - a nourri, via une nouvelle de l'écrivaine allemande Gertrude von Le Fort, l'œuvre posthume de Georges Bernanos : un scénario commandé un an avant sa propre mort en 1948 que Jacques Hébertot portera au théâtre et qui inspirera à son tour le compositeur Francis Poulenc (1899-1963), fasciné jusqu'à l'abime par l'expérience mystique des religieuses.

C'est ce "Dialogues de Carmélites", co-produit avec l'Opéra national de Bordeaux où il a été donné en février, qui vient d'ouvrir à Nantes la nouvelle saison d'Angers-Nantes-Opéra. Une ouverture particulièrement réussie si l'on en juge par les critiques qui l'ont accompagnée ici et là dans la presse. "La mise en scène de Mireille Delunsch cerne au plus près les vertiges et les terreurs d'une jeune âme indécise, subitement foudroyée par la grâce divine (…). Reconnaissons à Anne-Catherine Gillet sa très fine incarnation de la jeune Carmélite qui désormais n'aura d'autre choix moral que de réaliser jusqu'à la mort et jusqu'au don de soi total (...)" a relevé notamment le site spécialisé www.classiquenews.com.

Soprano de renom, la première a chanté notamment sous la direction des plus grands, Peter Brook ("Don Giovanni"), Olivier Py ("Idomeneo"), Peter Sellars ("Theodora") ou encore Michael Haneke ("Don Giovanni"), avant de s'essayer elle-même à la mise en scène avec "La mort de Cléopâtre" et "La voix humaine" (janvier 2007) à l'opéra de Bordeaux. Soprano elle-aussi, la seconde est l'interprète du rôle de Blanche de la Force, une jeune carmélite en proie à la peur, personnage principal du spectacle. D'origine belge, Anne-Catherine Gillet vit une véritable ascension lyrique depuis quelques années.

"Cet opéra est un des plus singuliers de l'histoire de cet art, sans histoire d'amour, sans héros, sans brio, histoire dont on connaît la fin avant qu'elle ne commence, récit d'une erreur de l'histoire, ou du moins d'une honte, où tout est écrit. Il nous interpelle toujours, pour des raisons contenues davantage dans ses secrets que dans ses évidences..." disait Mireille Delunsch du spectacle, au moment de se lancer dans sa mise en scène. Entre vertige spirituel et refus du monde, le Dialogue des Carmélite fait écho aussi à la question de la perte du sacré qui traverse et secoue nos sociétés contemporaines.

A noter que deux spectacles d'intervention seront proposés en marge des représentations de l'opéra. Le premier, "Bernanos au pied de la lettre", propose une plongée dans le style et les thèmes de Georges Bernanos, à travers la lecture de son "Journal d'un curé de campagne" par Charles Lemale (comédien), vendredi 15 novembre 2013 à 19 (entrée libre, dans la limite des places disponibles) au Quai, salon 2

Le second, "Poulenc dans les airs", est une promenade musicale parmi des airs choisis de Francis Poulenc, Poulenc dans les airs, avec Éric Vrain (baryton) et Frédéric Jouannais (piano), dimanche 17 novembre 2013 à 11h30, à la Chapelle du Bon Pasteur, rue Euphrasie Pelletier (entrée libre).

"Dialogues des Carmélites" au Quai à Angers, vendredi 15 novembre à 20 heures et dimanche 17 novembre à 14 h 30. Direction musicale : Jacques Lacombe.














Angers Mag