Palestine, Luc Belot a voté pour "2 peuples, 2 États"


Rédigé par Rédaction Angers Mag - Angers, le 03/12/2014 - 06:45 / modifié le 08/12/2014 - 15:50


Comme 338 autres députés, il a voté à l'Assemblée Nationale mardi la résolution visant à faire reconnaître l'Etat de Palestine. Luc Belot, le député de la circonscription Angers-Nord s'en réjouit et s'en explique.



Palestine, Luc Belot a voté pour "2 peuples, 2 États"
la rédaction vous conseille
339 votes pour, 151 contre, 16 abstentions et 68 non prises de part au vote. C'est à une large majorité qu'a été adoptée mardi à l'Assemblée Nationale, une résolution du groupe socialiste visant à faire reconnaît l'Etat de Palestine, par le gouvernement français.

Cette résolution, très précisément, "invite le gouvernement à reconnaître l'État de Palestine en vue d'obtenir un règlement définitif du conflit". Elle juge aussi que "la solution des deux États, promue avec constance par la France et l'Union européenne, suppose la reconnaissance de l'État de Palestine aux côtés de celui d'Israël." Un principe de base que partage sans réserve le député de Maine-et-Loire, Luc Belot.

"Dans ce processus de paix, j’ai la profonde conviction qu’il y a une vraie nécessité à reconnaître l’État palestinien. Cette reconnaissance doit être liée à la négociation diplomatique par cette volonté et ce désir de voir les gouvernements israéliens et palestiniens aboutir à une solution politique : 2 peuples – 2 États. En signant cette proposition de résolution, je m’inscris totalement dans cette démarche nécessaire à la paix" a justifié le parlementaire dans un communiqué.

« L’État français a un seul objectif : la paix. La France est mobilisée pour aider les populations Israéliennes et Palestiniennes à mettre fin à cet enchaînement où la violence répond à la violence » précise-t-il encore, estimant que « les multiples violences continues entraînent un blocage sans précédent dans les négociations."

"Les incidents survenus en juillet dernier à Paris devant deux synagogues sont inacceptables, ajoute Luc Belot, Notre pays ne tolère pas que l’on essaye, par la violence des mots ou des actes, d’importer sur son sol le conflit israélo-palestinien. La République est notre bien le plus cher, notre bien commun et il est la meilleure protection avec la laïcité contre toutes les formes d’intégrisme et de violence."

Marc Laffineur.
Marc Laffineur.
Marc Laffineur (UMP) a voté contre

Le député-maire d'Avrillé a, comme son condisciple à l'UMP Jean-Charles Taugourdeau, décidé de votre contre ce texte. Et s'en explique : « Je suis pour la reconnaissance de l’Etat de Palestine mais opposé au contexte dans lequel elle s’inscrit. En agissant de la sorte, c’est-à-dire reconnaître unilatéralement l’Etat de Palestine avant même la conclusion d’un accord de paix avec Israël, nous encouragerons les parties à ne pas poursuivre le processus de négociation, vecteur de paix. Au contraire, nous risquons d’exacerber le conflit.
La France met en péril non seulement l’avenir des pourparlers et mais elle affaiblit sa propre action diplomatique et fait peser sur nos concitoyens une menace extrémiste.
 «Oui à la reconnaissance de l’Etat de Palestine mais exclusivement après avoir obtenu l’assurance d’une paix durable et définitive entre les deux Etats. »

Au sens de la loi du 21 juin 2004 pour la confiance dans l'économie numérique (LCEN) la société Ouest eMedia presse éditeur de ce site web est responsable des contenus qu’elle publie, mais aussi des commentaires des internautes s’exprimant sur le sujet. A ce titre, compte tenus du ton des échanges entre certains commentateurs, la direction de la publication a pris la décision de fermer cette ligne de commentaires et de supprimer les commentaires non conformes à notre charte éditoriale.
 









1.Posté par Driggens le 03/12/2014 11:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il faudrait m'expliquer la stratégie du PS, parce que la je ne comprends pas trop...
A part créer un incident diplomatique avec l'Israël ,après celui avec la Russie à qui on ne veut plus vendre les bateaux qu'elle nous avait commandés.

A part faire oublier l'échec déplorable de leur gouvernements, et leur besoin de soutient face à un UMP déchiré et souillé par la malversation.

Décidément, on ne sait plus à qui se fier politiquement...















Angers Mag











Angers Mag : Report'Cité : portez la plume, s'il vous plaît !*: Un an et demi après son lancement, le... https://t.co/Qf1FyGW1iJ https://t.co/P8YYlZPYdm
Vendredi 2 Décembre - 19:06
Angers Mag : #musique De Macao à Pergolèse,la riche actualité de l'ensemble Amarillis @Angers https://t.co/hAW8WkdOUw
Vendredi 2 Décembre - 10:46
Angers Mag : #Angers Le jour d'après #PSGSCO, le billet @LardeuxT. Comme quoi on peut supporter @SCO et admirer @ECavaniOfficial https://t.co/nA3Ivf5HEE
Jeudi 1 Décembre - 18:18
Angers Mag : Au musée des Beaux-Arts, l'énigme Peter Briggs: Jusqu'au 26 mars, le musée des... https://t.co/Ys4SmHHl6M https://t.co/4mARuYnceC
Jeudi 1 Décembre - 07:30



cookieassistant.com