Angers Mag Info

Un autre regard sur l'actualité d'Angers et sa région

Document sans nom

Vendredi 28 Novembre 2014







Panneaux numériques d’Angers : ils étaient prévus sans publicité


Rédigé par - Le 11/09/2012 - 11:37 / modifié le 11/09/2012 - 11:40


Récemment des opposants aux panneaux numériques installés dans le centre-ville d’Angers, ont donné de la voix au pied de l’un des appareils, répondant à l’appel d’Europe Écologie les Verts. Selon la délibération municipale de mai 2011, ces panneaux étaient initialement réservés à l’affichage municipal et associatif.



Un des panneaux numériques grand format, diffusant une information municipale au cours de l'été
Un des panneaux numériques grand format, diffusant une information municipale au cours de l'été
Le marché de location maintenance des journaux électroniques d’informations municipales conclut en 2008, arrivant à échéance, un appel d’offres puis un marché de services pour une durée de 8 ans ont été proposés au Conseil Municipal en 2011.

Il s’agissait, selon le rapporteur, Madame Bernadette Caillard-Humeau, alors première adjointe et déléguée à la voirie, d’assurer la continuité des prestations tout en prenant en compte les nouvelles technologies et notamment l’installation de panneaux d’affichage numériques.

Lors de la présentation au Conseil Municipal, Romain LAVEAU, conseiller municipal écologiste (EELV), présent lors de la manifestation, avait interpellé le Maire et son adjointe en leur demandant de « faire en sorte que l’on maintienne le service précédent, c’est-à-dire faire de l’information municipale et associative, sans intégrer de la publicité commerciale ».

« C’est un marché d’installation, mais nous cherchons aussi à faire payer nos panneaux, c’est une possibilité prévue dans le marché avec le cas échéant de la publicité choisie », avait alors répondu la première adjointe.

« Je vais être clair avec vous : actuellement il n’y a pas de publicité et j’ai l’impression que ça va continuer comme ça », avait répondu à son tour le maire de l’époque, Jean Claude ANTONINI.

Les panneaux sont installés au cœur de la ville et JC DECAUX utilise la moitié du temps de diffusion, soit environ 12 heures par jour pour diffuser la publicité négociée par ses services.

« Imaginez que la ville lance une campagne d’information pour la lutte contre l’alcoolisme et que cinq minutes après Decaux diffuse une publicité faisant la promotion d’une marque d’alcool. Ce n’est pas cohérent », commente un proche de la minorité municipale.


Pas de charte d’éthique mais une publicité ciblée

Du coté du service communication de la ville d’Angers qui vient de recruter une personne chargée entre autres, de coordonner l’information sur ce type de panneau, on déclare « qu’aucune charte d’éthique n’a été mise en place pour l’instant », le publiciste ayant l’habitude de ne pas diffuser sur ces panneaux urbains des publicités pouvant porter atteinte aux bonnes mœurs et notamment de la publicité à connotation sexuelle. Mais qu’en est-il du reste ?

Pour la Ville « ces panneaux sont prévus favoriser en priorité les enseignes locales et notamment le commerce de centre-ville. Decaux a même dépêché des commerciaux sur place ». Mais, le Puy du Fou que l’on a vu tout l’été n’est pas vraiment un commerce local. « Nous sommes d’accord et nous avons justement interpellé Decaux sur ce sujet », précise Laurent Poucan, Responsable du Pôle Communication à la Ville et la Métropole angevine.

Angers est la première ville à disposer de ce type de panneau en extérieur. « Nous faisons donc des tests, en liaison avec Decaux, en matière de luminosité et d’harmonisation des messages. D’où l’intérêt d’avoir une personne chargée de coordonner la publicité et éviter que celle-ci contredise un message d’intérêt public », poursuit le responsable du Pôle communication. Toutefois, les bars font aussi partie des enseignes locales et peuvent être intéressés. « Nous en sommes conscients et nous y réfléchissons ».

Quant aux associations, des messages devraient prochainement apparaître pour les inviter à diffuser leurs informations, comme c’était le cas initialement, sur ces nouveaux panneaux numériques.




Yannick Sourisseau
Directeur publication Angers Mag et Angers Mag Info Journaliste web suivant plus particulièrement... En savoir plus sur cet auteur





1.Posté par Anthony le 12/09/2012 15:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Monsieur Laurent Poucan, (responsable du pôle communication d'Angers) sait surement (du moins je l'espère) que la communication d'une ville ne se résume pas à l’affichage urbain. Or je crois que l'on a toujours pas compris une chose dans cette ville, c'est qu'il ne faut pas confondre la communication interne propre à la ville et la communication institutionnelle ce qui sur le plan stratégique n'a véritablement rien à voir.

Les Angevins n'ignorent pas grand chose de leur ville, par contre beauc...















Angers Mag













Instagram



cookieassistant.com