Pas facile d’être écolo sportif

Championnat de France d'Athlétisme Angers Lac de Maine


Rédigé par Yannick Sourisseau - Angers, le 24/07/2009 - 13:22 / modifié le 26/07/2009 - 14:20


Les nationaux d’athlétisme qui se déroulent actuellement à Angers, sont placés sous le signe du développement durable. Selon le Maire, Jean Claude Antonini, il s’agit d’une multitude de petites actions qui, globalement, devraient marquer cet événement. Mais sur le terrain ce n’est pas toujours facile.



Les toilettes sèches, mises à disposition du public, ont du succès. (photo SA)
Les toilettes sèches, mises à disposition du public, ont du succès. (photo SA)
la rédaction vous conseille
Faire de ce championnat de France d’athlétisme l’un des exemples en matière de développement durable est l’un des vœux pieux de la Ville d’Angers, de la Fédération Française d’Athlétisme et de terre d’Athlétisme, la structure qui encadre cette compétition. Une charte à même été distribuée aux athlètes afin de leur proposer de devenir des éco-athlètes.

Parmi toutes ces actions, visibles sur le terrain, la diminution de la taille et du nombre de parkings, incitant les angevins à utiliser les transports en commun ou le vélo, le changement de taille des bouteilles d’eau distribuées aux athlètes afin d’éviter le gaspillage d’eau, de gobelets recyclables et la mise en place de toilettes sèches avec notamment des urinoirs à sciure aux abords des tribunes publiques. C’est l’accumulation de ces petites actions qui démontrent que l’écologie et la solidarité s’invitent même dans des compétitions au demeurant peu affectés par un rejet important de carbone.

Une autre action, présentée lors de l’ouverture, à l’ensemble de la presse était la mise à disposition des « start-lists », c'est-à-dire des listes des engagés, uniquement sur le réseau Internet. Mais les connexions internet ont leur limite et les nombreux journalistes présents dans la tribune de presse, aux abords de la piste, ont bien du mal à se connecter. D’où un retour aux bons vieux photocopieurs afin de distribuer en temps et heures les informations. Pour le développement durable il faudra repasser et voir avec l’opérateur (Orange) pour disposer de connexions plus fiables.

Mais la prise de conscience est là et désormais l’athlétisme mais aussi de nombreux sports ne devraient pas échapper à ces nouvelles règles dans lequel le respect de l’environnement, lutte contre le gaspillage et le dopage, transports en commun des athlètes, mesures économiques en matière d’organisation, seront les maitres mots de ces grands événements. Angers s’y essaye, les autres villes organisatrices devraient suivre.




Yannick Sourisseau
Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur








Angers Mag