Pelouse, tribune, propriété : pour Angers SCO, l'important, c'est les trois points...


Rédigé par - Angers, le 20/05/2016 - 08:24 / modifié le 20/05/2016 - 08:24


Le remplacement de l'actuelle pelouse dès cet été, la reconstruction de la tribune Colombier à la fin de la saison 2016-2017, puis la prise de possession du stade Jean-Bouin par le club d'Angers SCO juste après... c'est la triple actualité dévoilée conjointement, jeudi soir, par le maire d'Angers et le président du SCO. Combien ? Par qui ? Pourquoi ? Les réponses sont juste en-dessous.



Le président d'Angers SCO, Saïd Chabane, et le maire d'Angers, Christophe Béchu, ont trouvé un accord concernant l'avenir proche et lointain du stade Jean-Bouin.
Le président d'Angers SCO, Saïd Chabane, et le maire d'Angers, Christophe Béchu, ont trouvé un accord concernant l'avenir proche et lointain du stade Jean-Bouin.
la rédaction vous conseille
A Angers SCO, c'est l'ère des grands travaux. Si, côté carré vert, le staff technique et la cellule recrutement travaillent depuis de longs mois déjà sur le chantier sportif de la saison à venir  -il va s'agir de confirmer le très bon exercice des hommes de Stéphane Moulin- on prépare aussi depuis plus d'un an les grandes manœuvres concernant le stade Jean-Bouin.

Ça n'est un secret pour personne : l'enceinte inaugurée à l'aube du XXe siècle -en 1912 exactement sous le nom de stade Bessonneau- n'est plus adaptée ni aux ambitions du club, ni aux normes réglementaires du sport de haut niveau. Devenu stade municipal il y a près de 60 ans, Jean-Bouin (nom adopté en 1957) est aujourd'hui encore propriété de la ville, comme l'ensemble du site alentour.

Une réalité qui aura bientôt vécu... Mais reprenons les choses dans l'ordre chronologique. Jeudi soir, quelques minutes avant de présenter la convention liant la Ville d'Angers à Angers SCO devant sa commission des finances et de recevoir les joueurs de Stéphane Moulin lors d'une cérémonie de fin de saison, le maire Christophe Béchu a balisé les mois et années à venir, aux côtés du président d'Angers SCO, Saïd Chabane.
"Il y a des intérêts gagnant-gagnant à travailler ensemble" - Christophe Béchu

Que dit cette convention, qui devra être adoptée par le conseil municipal, le 30 mai prochain ? "Il s'agit de confier, dès le lendemain du conseil, la gestion du stade au club", précise Christophe Béchu. Une décision qui autorise le club à faire des travaux sur la pelouse, mais l'oblige également à prendre en charge l'ensemble des dépenses de fonctionnements liés au stade. Pour l'heure à la charge de la ville, ces dépenses avoisinent les 300 000 € par an. "Dès cet été, nous allons remplacer intégralement la pelouse du stade Jean-Bouin", avance Saïd Chabane. Montant des travaux ? "1,1 à 1,2 M€, si l'on opte pour un chauffage intégré. 300 à 350 000 de moins, sans cela."

De ce côté-là, pas de surprise : joueurs, entraîneurs et encadrements s'entendaient sur le mauvais état du carré vert.
En contrepartie de cela, la ville, qui consent chaque année un effort moyen de "100 à 150 000 € dans les travaux du stade, fera cet été "un effort de 300 000 €", en se concentrant notamment sur les groupes électrogènes et les raccordements électriques de l'enceinte.

La tribune du Colombier, ici en arrière plan, lors du dernier match de la saison 2015/2016, sera entièrement reconstruite, à partir du mois de mai 2017, aux frais de la Ville d'Angers. Avec, cette fois-ci, un toit pour se prémunir de la météo... Crédit photo : Yan LUAT
La tribune du Colombier, ici en arrière plan, lors du dernier match de la saison 2015/2016, sera entièrement reconstruite, à partir du mois de mai 2017, aux frais de la Ville d'Angers. Avec, cette fois-ci, un toit pour se prémunir de la météo... Crédit photo : Yan LUAT
Voilà pour la première étape du grand chantier. C'est en tribunes qu'il faut aller chercher la seconde. "Dès le conseil municipal de fin juin, nous lancerons le cahier des charges et le protocole de choix d'un architecte pour reconstruire la tribune Colombier", poursuit Christophe Béchu.

Une priorité aux yeux de Saïd Chabane et de beaucoup d'observateurs du SCO. "Voir nos supporters dans le vent, sous la pluie, assis sur du béton mouillé, ça fait mal", appuie le président. Et cette fois-ci, c'est la ville qui paie. Combien ? Moins que le Centre des Congrès - à 17 M€- mais plus que la précédente tribune construite au stade -Coubertin en 2010, pour 2,6 M€. Bref, ça n'est pas une fourchette, mais une fourche, pour ne pas orienter les propositions des architectes. 

Plusieurs choses semblent pourtant actées : d'une part, les travaux débuteront au lendemain de la fin de saison 2016/2017, en mai 2017, et devraient s'achever fin 2017-début 2018. Le Colombier sera donc fermé durant les 5 premiers mois du championnat. D'autre part, le maire le confirme, le président d'Angers SCO fera partie du jury qui choisira le projet retenu : "Il y a des intérêts gagnant-gagnant à travailler ensemble."
"J'ai toujours dit qu'un club doit prendre ses responsabilités et ne pas courir derrière l'aide des collectivités" - Saïd Chabane

Rien d'étonnant là-dedans, si l'on considère la troisième et dernière annonce du soir : au lendemain de la livraison de la nouvelle tribune du Colombier, la Ville d'Angers proposera un bail de longue durée à Angers SCO, pour la gestion du stade Jean-Bouin. Traduction : pour 25 ans au minimum, le club sera propriétaire de l'enceinte. "La responsabilité sera alors inversée", explique Christophe Béchu : "C'est le club qui portera l'ensemble des investissements liés aux infrastructures, éventuellement accompagné par les différentes collectivités. C'est un moment très important pour ceux qui aiment le foot, Angers SCO et sont attachés au rayonnement de la ville. Cela démontre en même temps la relation de confiance qui s'établit entre le club et la ville."

La perspective du bail, "résolue et ambitieuse" est actée : reste un an et demi pour en affiner le contenu et "vérifier que les intérêts de chacun sont respectées". Peu disert ce jeudi soir, Saïd Chabane n'en a pas moins les "idées très claires. J'ai toujours dit qu'un club doit prendre ses responsabilités et ne pas courir derrière l'aide des collectivités". De son "projet beaucoup plus global pour le site de Jean-Bouin", on ne saura rien. Pas encore. Mais les "quatre tribunes différentes" entourant le carré vert ne devraient pas survivre aux ambitions présidentielles. Avec une date en tête : "1919+100. Le centenaire du club."

Accord et incidences
Après plus "d'un an d'échanges, de discussions sur différentes hypothèses, nous avons trouvé un accord", explique le maire d'Angers, Christophe Béchu. Avec un question en tête : "Et le stade dans tout ça ? Sa qualité a une influence sur les revenus que l'on peut en tirer, sur le niveau des partenariats privés, bref sur les moyens que vous aurez de vous développer." Des considérations qui ont été fondamentales dans la réflexion de la municipalité, à l'heure ou "les schémas sont à la réduction des subventions publiques aux clubs de football professionnel."

Reste que le financement de la nouvelle tribune du Colombier n'était pas prévu dans la programmation pluriannuelle des investissements de la Ville d'Angers. "J'ai un accord de principe de la Région pour être accompagné. Et le financement du Colombier ne bouleversera pas le montant moyen de 50 M€ d'investissement annuel prévu sur la mandature", assure Christophe Béchu. Une question de moyens qui rend le président Chabane pour le moins impatient : "Ça fait des mois voire des années que j'entends parler de la rénovation du stade : tout le monde est conscient de sa nécessité. Aujourd'hui, on a un maire qui est prêt à y aller, on essaie de dire : "Vous allez prendre l'argent où ?" Il y a une volonté politique qui est là, il faut l'applaudir et point !" ...de suspension, oui.




Journaliste Animateur du blog " Des mots à la marge " En savoir plus sur cet auteur





1.Posté par Couraud le 19/05/2016 23:47 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pour les projet du stade de foot du sco, vous pouvez pas faire un nouveau stade ailleurs que de le rénové , ça serai mieux? Non?

2.Posté par Un ange vint le 20/05/2016 09:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Vous avez raison, un nouveau stade ce serait bien pour cette équipe qui le vaut bien. Mais, est ce que la ville d'Angers peut le payer, sans avoir recours au partenariat public privé. Elle ne veut sans doute pas rééditer l'aventure du MMArena de la ville voisine, Le Mans.

L'initiative pourrait être privée comme à Lyon. Mais dans ce cas il faut trouver des investisseurs prêts à faire autre chose qu'un simple stade, mais un vrai lieu de rencontre avec une enceinte sportive, des magasins, des sal...

3.Posté par danboc le 20/05/2016 18:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Enfin des bonnes nouvelles en ce qui concerne la rénovation de notre vieux stade Jean Bouin...
une nouvelle tribune couverte Colombier puis rasage des taules de saint léonard pour une vraie tribune...
Pourquoi construire un nouveau stade ailleurs ? le stade Jean Bouin est plutôt bien placé...on peut y aller à pied du centre ville en espérant pourquoi pas une liaison tramway de la gare à Coubertin !!!!

4.Posté par martin le 20/05/2016 19:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
décisions sages et ambitieuses ! il faut y aller par étapes ; la période de l argent facile à dépenser est terminée ! avec Mr CHABANNE , nous avons un homme d entreprise et un batisseur , pas un flambeur ! tant mieux !








Angers Mag















Angers Mag : Séance critique : "Ma'Rosa" de Brillante Mendoza: Dans Séance critique, deux fois par... https://t.co/UXYZ0kjrdt https://t.co/JrsEK1vwBv
Samedi 10 Décembre - 11:00
Angers Mag : « Ces pédagogies ne sont pas ignorées »: Et l’Education Nationale ? Quel regard... https://t.co/JnPQWXILNL https://t.co/5glkXOM6T3
Samedi 10 Décembre - 07:45
Angers Mag : #JPEL "Contre le complotisme, on ne peut pas enrayer tout (...) Mais on peut entraîner les cerveaux." 👏👏JB Schmidt… https://t.co/6pn23fJUHD
Vendredi 9 Décembre - 15:01
Angers Mag : L'indépendance, un état d'esprit ? #Angers Mag bien chez soi à la journée de la presse en ligne à Paris. #JPEL https://t.co/EpAgR2dt6N
Vendredi 9 Décembre - 12:17


cookieassistant.com