Performance énergétique : du mieux dans les lycées des Pays-de-la-Loire


Rédigé par Pierre-Antoine LEFORT - Angers, le 29/04/2015 - 08:26 / modifié le 30/04/2015 - 11:15


La Région Pays de la Loire est revenue mardi matin à Angers sur une expérience d'amélioration des performances énergétiques mise en place depuis plus d’un an dans trois lycées de la région (14 sont venus s’ajouter au dispositif la rentrée dernière). Un objectif en tête : réduire les factures associées. C'est bien parti.



Catherine Gay-Boisson proviseure du Lycée Jean Moulin, Matthieu Orphelin, président de la commission éducation et apprentissage des Pays de la Loire et Patrice Maury, gestionnaire du Lycée.
Catherine Gay-Boisson proviseure du Lycée Jean Moulin, Matthieu Orphelin, président de la commission éducation et apprentissage des Pays de la Loire et Patrice Maury, gestionnaire du Lycée.
la rédaction vous conseille
La Conseil régional des Pays-de-la-Loire a lancé en octobre dernier 14 nouveaux marchés publics, pour autant de lycées de la Région, afin d'améliorer leurs performances énergétiques, véritable gouffre financier : « On dépense quatre fois plus pour payer les factures d’énergie que pour les manuels scolaires ! » s’indigne Matthieu Orphelin, président de la commission éducation et apprentissage de la Région Pays de la Loire. « L’argent public est souvent jeté par les fenêtres dans les bâtiments publics » insiste l'élu. Alors la Région a pris le sujet à bras le corps, et a lancé il y a plus d’un an une expérience dans trois établissements dont le lycée Jean-Moulin d’Angers. Une expérience qui a fait boule de neige.
 
Après un appel d’offres, l’entreprise Eiffage Energie a été choisie pour un Marché public de performance énergétique (MPPE) visant au renouvellement des installations techniques (chauffage, eau chaude, climatisation et ventilation). L’entreprise est donc chargée de l’installation, la maintenance, la sensibilisation des usagers, et le suivi des consommations pour une durée de 8 ans.

Des objectifs on été fixés : s'ils ne sont pas respectés, l’entreprise se verra appliquer des pénalités. Au contraire, si les économies sont plus fortes que prévues, l’entreprise aura le droit à un bonus. Economies prévues : 4,5 % la première année, sans travaux, uniquement avec des « réglages », et 20 % après travaux.  Après une année, à Jean Moulin, essai transformé puisque le lycée à triplé la prévision, à 15,5 % d’économies d’énergie par rapport à l’année précédente (4 440 000 kW/h,  12 900 000 au total sur les trois lycées tests).
Vers une prise de conscience collective
Cette action s’inscrit dans une volonté plus globale de réduire les dépenses d’énergie dans les lycées de la Région. En 2010, « aucun d’entre eux n’était chauffé aux énergies renouvelables », indique Matthieu Orphelin. « Ils sont 25 aujourd’hui, connectés à des chaudières à bois dans les lycées agricoles, raccordés au réseau de la ville pour les autres. » A terme, la Région souhaite étendre les installations comme celles de Jean-Moulin (et des 16 autres lycées), sans pour autant totalement généraliser, notamment à cause du coût des travaux.

Mais la collectivité régionale l’a bien compris, s’il y a des améliorations techniques à faire, il faut aussi faire évoluer les mentalités. Après une réunion d’information avec le personnel de Jean-Moulin, des pistes à destination des lycéens sont étudiées : création de flyers, supports multimédia, de communication mais aussi conférence. Il reste pourtant des marges de progressions, notamment sur la consommation électrique des lycées.
 
Du côté du lycée, on voit cette expérience comme une vraie chance. Catherine Gay-Boisson, proviseure du lycée Jean-Moulin est enthousiaste : « cCest intéressant de voir qu’un partenariat entre Eiffage Energie, la Région et le lycée, ce n’est pas une utopie. On oppose parfois écologie et pragmatisme, à tort ». Et Matthieu Orphelin de rêver : « Imaginez si c’était étendu au niveau national dans tous les établissements tertiaires publics… ».












Angers Mag















Angers Mag : Séance critique : "Ma'Rosa" de Brillante Mendoza: Dans Séance critique, deux fois par... https://t.co/UXYZ0kjrdt https://t.co/JrsEK1vwBv
Samedi 10 Décembre - 11:00
Angers Mag : « Ces pédagogies ne sont pas ignorées »: Et l’Education Nationale ? Quel regard... https://t.co/JnPQWXILNL https://t.co/5glkXOM6T3
Samedi 10 Décembre - 07:45
Angers Mag : #JPEL "Contre le complotisme, on ne peut pas enrayer tout (...) Mais on peut entraîner les cerveaux." 👏👏JB Schmidt… https://t.co/6pn23fJUHD
Vendredi 9 Décembre - 15:01
Angers Mag : L'indépendance, un état d'esprit ? #Angers Mag bien chez soi à la journée de la presse en ligne à Paris. #JPEL https://t.co/EpAgR2dt6N
Vendredi 9 Décembre - 12:17


cookieassistant.com